Cette décision est t-elle vraiment irrévocable ? Le dirigeant russe Vladimir Poutine a décidé que Moscou accueillerait bien le samedi 9 mai 2020 un grand défilé des forces armées russes. Dans le ciel ce sont pas moins de 75 avions et hélicoptères frappés de l’étoile rouge et du drapeau tricolore qui régaleront les spectateurs. Pourtant déjà des critiques fusent dans le pays, en raison du risque sanitaire lié à l’actuelle crise sanitaire planétaire.

Sur le papier pourtant 75 avions et hélicoptères des forces russes, il y a de quoi faire plaisir à sans doute tous les passionnés d’aviation du monde. Et ce nombre n’a pas été choisi au hasard : 75 aéronefs pour 75 ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et dans le bassin méditerranéen. 1945 – 2020.
Car contrairement aux Américains, Britanniques, ou encore Français les Russes commémorent le 9 mai et non le 8. C’est lié au décalage horaire !

Lorsque l’acte de capitulation est signé le 7 mai 1945 à Reims il prévoit une fin des combats le lendemain à 23 heures 01, heure de Berlin. Sauf que Moscou et Berlin ont deux heures de décalage. Nous étions alors le 9 mai 1945 et il était 1 heure 01 quand les armes se turent.
C’est la raison pour laquelle tous les pays jadis placés sous le joug soviétique célèbrent le 9 mai et non le 8 comme jour de chute du régime nazi.

Mais au fait que sont ces 75 aéronefs ? Si le décompte exact n’a pas été communiqué on sait que quatre d’entre-eux seront des avions furtifs Sukhoi Su-57 de présérie.
Pour le reste il n’y aussi que du bon : Beriev A-50, Ilyushin Il-76, Kamov Ka-52 et Ka-62, Mikoyan MiG-29, MiG-31, et MiG-35, Mil Mi-17, Mi-26, Mi-28, et Mi-35, Sukhoi Su-24, Su-30, Su-34, Su-35, Tupolev Tu-22M, Tu-95, et Tu-160, et enfin Yakovlev Yak-130. Excusez du peu.

Le très très impressionnant Kamov Ka-52, sans doute le meilleur hélicoptère de combat contemporain.

En gros un pur, un énorme kif pour n’importe qui s’intéressant de près ou de loin de l’aviation militaire. Car la Russie va aligner ainsi ce qu’elle produit de mieux et ce qu’elle aligne de plus impressionnant. Enfin à condition que le défilé aérien ait bel et bien lieu.
En tous cas s’il se fait ce défilé aérien honorera très bien le sacrifice des pilotes soviétiques (et pas tous russes) durant ce dur conflit face à la barbarie nazie.

Photos © Keypublishing.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Dans l’esprit de Poutine, pas sûr que ce défilé célèbre le sacrifice soviétique mais bel et bien russe. Il suffit d’écouter sa propagande pour s’en convaincre…

  2. La capitulation Allemande a Reims ne fut pas consideree comme valable par les Sovietiques qui exigerent que celle ci ne soit consideree que comme preliminaire. Ils demanderent (et obtiendront) une seconde ceremonie a Berlin en presence du Marechal Joukov, question de prestige. C’est pourquoi les Russes celebrent la fin de la guerre le 9 et non pas le 8.

Comments are closed.