Hier avant-midi j’aurais bien aimé rouler sur cette autoroute que j’emprunte souvent afin de voir en personne l’atterrissage spectaculaire d’un Piper PA-28-140 Cherokee. Heureusement, le passager d’une automobile a capté les images du petit avion immatriculé C-FFEC qui a effectué un atterrissage d’urgence non pas à l’Aéroport de Québec, mais sur l’autoroute Félix-Leclerc (A-40) tout près. C’est d’ailleurs un contrôleur aérien qui a suggéré cette alternative au pilote conscient qu’il ne pourrait se rendre jusqu’à l’aéroport.

Seul occupant de l’avion éprouvant des problèmes de moteur, le pilote a fait preuve de sang froid en effectuant un atterrissage parfait tout en évitant les obstacles et automobiles. L’avion a ensuite poursuivi sa course vers l’accotement de la route, en attente des services d’urgence.

Un événement qui finit bien, sans victimes et sans casse. Quitte pour une bonne frousse des automobilistes éberlués et un large sourire chez les aérophiles. L’histoire ne dit pas si l’avion a respecté la vitesse maximale permise sur cette portion d’autoroute. De toute façon il est peu probable que les policiers lui aurait collé une contravention !

Fabriqué à plus de 32 000 exemplaires en diverses versions depuis 1960, le Piper PA-28 est parmi les avions de tourisme les plus populaires à l’échelle mondiale, particulièrement auprès des écoles de pilotage. Fiable, sécuritaire et économique, cet avion intemporel se vend toujours bien sous les noms de Piper Archer et Arrow (avec train escamotable).

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. En France, avec les saletés de radars automatiques, l’avion aurait pu se faire flasher. Bon, sans plaque d’immat, pas évident d’envoyer le PV .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom