C’est l’histoire de l’ascension de tous les échelons de l’Armée de l’Air. Ce mercredi 1er juillet 2020 l’École de l’Air a accueilli son nouveau directeur, et ô surprise c’est une directrice. Pour la première fois depuis sa fondation voici 85 ans cette prestigieuse école militaire est donc dirigée par une générale : madame Dominique Arbiol. Une nouvelle ère dans l’aventure aéronautique militaire française.

Photo officielle de la nouvelle directrice de l’École de l’Air.

La générale Dominique Arbiol est une femme d’ambition, il suffit de voir son curriculum vitæ pour s’en convaincre. Première élève féminine à intégrer en 1983 les classes préparatoires de l’École des Pupilles de l’Air elle rejoint ensuite l’École d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air. En effet en raison de restrictions trop importantes à cette époque cette passionnée d’aviation ne peut pas intégrer alors l’École de l’Air. Les places ouvertes aux jeunes filles sont encore trop rares. Mais la jeune Dominique Arbiol a de la suite dans les idées et c’est donc via les Arpètes qu’elle vivra sa passion et sa profession.

Sous-officier elle est affectée à l’Escadron de Chasse 2/5 Île-de-France en tant que mécanicien en système de navigation et d’armement. Ce que l’on nomme aujourd’hui les mécaniciens avioniques. Elle travaille alors sur des jets de combat Dassault Mirage F1C puis sur des Mirage 2000B/C bien plus modernes. Elle est au sol mais elle est au cœur du système, elle touche à sa passion.

La fin des années 1980 est pour elle synonyme d’ascension sociale au sein de l’Armée de l’Air puisqu’elle rejoint le corps des officiers via l’EMA, l’École Militaire de l’Air. Elle en sort même major de promotion. Par la suite la lieutenante puis la capitaine Arbiol servira dans le renseignement militaire, une tâche de l’ombre mais nécessaire. Ce qui la conduira en opérations extérieures.
Après son passage par le Collège Interarmées de Défense elle se spécifie dans les questions spatiales. Elle ajoute donc une nouvelle corde à son arc : la pédagogie.

Et de la plus belle des manières puisque désormais donc la générale de brigade aérienne Dominique Arbiol dirige l’École de l’Air, celle-là même qu’elle ne put intégrer. Pourtant ne voyez pas dans son affectation la moindre revanche, ça ne collerait pas au personnage. Elle va pouvoir imprimer sa marque dans cette prestigieuse institution qui forme les futurs officiers recrutés en concours externe. Et ce pour les années à venir. Où s’arrêtera la générale Arbiol ?
Pourquoi pas à la tête de l’Armée de l’Air. En effet d’anciens directeurs de l’École de l’Air comme Gabriel Gauthier dans les années 1960 ou plus récemment Denis Mercier se sont ensuite retrouvés CEMAA, Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air.

Photos © Armée de l’Air.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom