Alors certes ce sont des avions de seconde main mais ils permettent de poursuivre la modernisation de la Fortele Aeriene Romane. Ce vendredi 14 août 2020 deux chasseurs monoréacteurs General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon ont atterri en Roumanie, en provenance du Portugal. Ils doivent permettre d’accélérer le retrait du service des vieux chasseurs Mikoyan-Gurevitch MiG-21 datés de l’ère soviétique. D’ici à quelques semaines trois avions supplémentaires doivent suivre le même chemin.

Les pilotes roumains n’avaient pas eu de «nouveaux» General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon à se mettre sous la main depuis septembre 2016. Et encore à cette époque là ils avaient dû se rendre au Portugal pour les recevoir. Cette fois ci ils leur ont été livré.

Ces deux F-16MLU monoplaces appartiennent au lot de cinq machines commandées en début d’années. Ils sont porteurs des codes tactiques 1614 et 1616 et des marquages de nationalité roumaines. Pour réaliser le trajet entre les deux pays les avions ont volé désarmés avec des réservoirs secondaires sous voilure. Un ravitaillement en vol a cependant été nécessaire sans que la Roumanie ait communiqué sur le type d’avion utilisé ni sur sa nationalité d’appartenance.

La crise sanitaire du Covid19 a partiellement ralenti la livraison de ces avions. En effet ces deux premiers monoplaces auraient initialement du arriver en Roumanie en juin et non en août. Le Portugal confirme cependant que les cinq avions seront tous livrés avant la fin de l’été. Il reste donc un mois pour les avions porteurs des codes 1613, 1615, et 1617.
Avec ces cinq Fighting Falcon supplémentaires la Fortele Aeriene Romane sera en capacité d’augmenter significativement sa capacité de défense aérienne. Elle pourrait même désormais réussir à se passer des avions détachés par l’OTAN pour des périodes de quelques semaines par les pays membres. C’est donc un véritable gain en matière de souveraineté.

L’une des missions de défense aérienne concernera notamment la partie au-dessus des eaux territoriales roumaines en Mer Noire. Les navires de guerre russe les fréquentent parfois, sans aucune autorisation. À n’en pas douter le F-16MLU Fighting Falcon est un avion qui doit faire son petit effet même face aux plus endoctrinés des marins russes.
Actuellement la Roumanie négocie avec le Portugal le rachat d’un troisième lot de ces avions ainsi que de F-16C/D avec les États-Unis.

Photos © Fortele Aeriene Romane.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Juste une petite question: combien de F-16 d’occasion ont été acheté au Portugal, en tout? Et ceux-ci s’additionneront à ceux commandés aux États-Unis, ou sont-ils seulement là pour faire la transition?
    Merci pour votre réponse.

    • Actuellement le Portugal réduit la voilure en attente de crédits suffisants pour lancer l’acquisition de nouveaux avions de combat. La presse locale fait souvent l’écho de l’intérêt des militaires portugais pour le F-35A Lightning II et pour le Typhoon.

  2. Maintenant, acheter la version d’origine A et B, en 1994 !
    Reste à savoir ci ils sont neufs ou d’occasions ?
    Pas sur qu’en 1994, qu’il soit encore en production en série.

    • Bien sûr que ces F-16A/B étaient de seconde main en 1994. Il s’agissait d’anciens avions de l’US Air Force rétrofités par General Dynamics avant leur livraison au Portugal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom