Pour la photo de cette semaine nous délaissons les avions de combat et les hélicoptères au profit d’un appareil de soutien. Elle présente un Boeing E-3F SDA de l’Armée de l’Air en opérations dans le cadre de la mission internationale IRINI qui permet de contrôler les trafics d’armes vers la Libye. L’avion français y a été engagé pour la première fois le jeudi 6 août 2020.

Outre les marquages de nationalité française ce cliché permet de remarquer la position très particulière de l’antenne rotodome du Boeing E-3F SDA. Contrairement à une idée reçue celle-ci n’est pas au centre du fuselage mais décalée vers l’arrière, en direction de l’empennage. L’E-3F SDA est un des deux modèles d’AWACS en dotation au sein du ministère des Armées.

Photo © Armée de l’Air.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Petit hors sujet.
    Je suis actuellement dans l’est lyonnais et je viens de voir passer au dessus de moi a moyenne altitude un C-130 Hercule suivit de près d’un Osprey rejoint dans les airs par un Mirage 2000 ayant effectué un virage derrière eux. C’était beau à voir. 20 minutes plus tard un Rafale décolle de l’aéroport Lyon St-Exupéry. Il y a des manœuvres dans la région avec l’USAF ?

  2. Dimitri j’habite à 12 km de Lyon St Exupéry et j’ai donc loupé un beau spectacle. Pour en revenir à l’AWACS français je suis curieux de voir s’il va y avoir une réaction de la part de la Turquie ou de la Russie. Par contre n’y t’il pas une base de l’Otan en Sicile qui est à quelques centaines de km des côtes lybiennes ? Si c’était le cas je ne pense pas que les russes ou les turcs s’aventureraient dans cette zone.

    • A ce moment là j’étais chez un ami dans le jacuzzi vers 16h et j’entendais un bruit sourd au dessus de moi. Je lève les yeux et aperçoit 2 aéronefs volant l’un derrière l’autre et je reconnais de suite un hercule suivit d’un Osprey avec son empennage a deux dérives et ses grandes hélices si caractéristiques. Puis quelques secondes plus tard un mirage 2000 est arrivé de leurs gauche est passé derrière eux en effectuant un virage, c’est là que j’ai facilement distingué l’aile delta, puis est passé sur leurs droite en se mettant en parallèle et à continué sa route avec eux.

      Situé en Sicile c’est la base aérienne de Sigonella.

  3. Incroyable, rien vu, rien entendu, je suis à 30 km de l’aéroport. Je suis en Isère, vers Saint Jean de Bournay.
    Mais en fin de semaine, j’ai vu un A400M Atlas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom