Le drame s’est joué ce jeudi 29 octobre 2020 au matin. Un chasseur monoplace Northrop F-5E Tiger II appartenant à la Republic Of China Air Force s’est abîmé en mer après une panne mécanique. Malgré une éjection réussie le pilote n’a pas survécu. Actuellement Taïwan est en nombre d’heures de vol le principal utilisateur de cet avion de facture américaine devant la Corée du sud.

Selon l’état-major de la Republic Of China Air Force l’avion accidenté réalisait un exercice de défense aérienne dans la partie sud-est de l’île de Formose. Pour une raison encore inconnue le pilote, le capitaine Chu Kuan-meng, a annoncé une panne mécanique généralisée. Ne pouvant pas reprendre le contrôle de son Northrop F-5E Tiger II il a décidé de s’éjecter. Son ailier a immédiatement décidé d’orbiter autour de la zone où le pilote était tombé.

L’éjection du capitaine Chu Kuan-meng s’est parfaitement réalisé et l’officier est tombé en mer. Son système de flottaison aurait alors tardé à se mettre en action. Un hélicoptère de sauvetage Sikorsky S-70C appartenant lui-aussi à la ROCAF a été guidé jusqu’au pilote en perdition. Quand le plongeur embarqué l’a remonté à bord il était en arrêt cardio-ventilatoire.
Malgré une réanimation commencée dans l’hélicoptère et poursuivie à l’hôpital le plus proche Chu Kuan-meng n’a pas survécu. Il était âgé de 29 ans et accumulait 700 heures de vol depuis son entrée dans la force aérienne taïwanaise en 2013.

Désormais les enquêteurs de la ROCAF vont se pencher sur les causes de l’accident. La carcasse du F-5E Tiger II a été repérée au large de la ville de Taïtung mais en partie disloquée par l’impact avec la surface des eaux. Le témoignage de l’ailier est lui aussi capitale pour comprendre ce qui s’est passé.
En attendant de plus amples informations l’état-major taïwanais a décidé de clouer au sol tous les autres F-5/F Tiger II en service. C’est évidemment une mesure de sécurité.
Cet écrasement rappelle fortement l’accident de septembre 2011, là aussi à l’issue fatale.

Photo © Republic Of China Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

    • Vous savez les Mirage III et Mirage 5 français ou encore les MiG-21 et MiG-27 soviétiques ne sont pas mieux niveau cercueil volant ! Et je ne vois pas ce qui vous permet d’accuser les mécanos taïwanais, à moins que vous ayez des éléments à nous faire partager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom