C’est une tradition qui remonte aux États-unis à la présidence de Lyndon Johnson. Tous les présidents américains qui finissent leur mandat ont droit le jour de l’investiture de leur successeur à un dernier vol à bord de Marine One, l’hélicoptère officiel de la Maison Blanche. Aux vues des actions politiques de Donald Trump au cours des dernières 24 heures on se demande si Joe Biden lui octroiera ce privilège. Et si oui sur quelle machine le 45e président des États-Unis s’envolera t-il pour la dernière fois ?

On le sait depuis maintenant quatre ans Donald Trump adore les privilèges que lui confèrent ses responsabilités de président américain. Et l’utilisation des hélicoptères codés Marine One est de ses favoris. Les journalistes qui l’ont accompagné disent même qu’il est à bord comme un gosse un matin de Noël devant le sapin garni de cadeaux. Il exulte. Comme ses prédécesseurs les plus récents, Barack Obama et George W. Bush, il a son appareil favori. Eut-égard à sa morphologie Trump se sent plus à l’aise à bord d’un des Sikorsky VH-3D Sea King qu’à bord d’un plus récent VH-60N Whitehawk souvent considéré comme plus compact.

Jusqu’à hier matin, mercredi 6 janvier 2021, la question du dernier vol présidentiel ne se serait jamais posé. Oui mais ça c’était avant. Avant le meeting politique que l’actuel locataire du bureau ovale a donné devant un parterre de plusieurs milliers de ses plus fidèles militants. Chauffés à blanc par des discours très anti-médias ceux-ci ont ensuite commis l’irréparable. Plusieurs centaines d’entre-eux ont pris d’assaut le Capitole, siège du Congrès américain réuni pour valider l’élection de Joe Biden. Avec force et violence ils ont pénétré la vénérable institution américaine, passant à tabac les policiers et saccageant les bureaux des élus. Sans le renfort des SWAT (l’équivalent local de nos antennes du RAID français) et de la Garde Nationale cela aurait pu très très mal tourner. Les émeutiers ont été évacué, certains interpellés. Dans les combats le sang a été versé puisque quatre personnes sont mortes durant ce que certains qualifient déjà de coup d’état institutionnel avorté.

Une image qui appartiendra bientôt au passé.

Désormais les élus démocrates, mais aussi pas mal de leurs collègues républicains, demandent des comptes à la Maison Blanche. Beaucoup considèrent Donald Trump comme l’instigateur de cette journée cauchemardesque. Et du coup la question du dernier vol sur Marine One est déjà à l’ordre du jour. Donald Trump sera t-il le seul président avec Richard Nixon à ne pas en jouir ? C’est de plus en plus probable, et il s’agirait alors pour l’opinion publique américaine d’un geste institutionnel très fort. Reste à savoir si Joe Biden sera suffisamment beau joueur pour le laisser utiliser une dernière fois le célèbre hélicoptère vert olive. Réponse dans désormais moins de deux semaines.

Photos © US Marines Corps.

Publicité

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.