L’aéronavale indienne n’en finit plus de se défausser de ses aéronefs d’origine ex-soviétique ou russe. Le dernier exemple en date est l’avion de patrouille maritime Ilyushin Il-38SD dont la mise à la retraite a été annoncée ce jeudi 7 janvier 2021 au profit du Boeing P-8I Poseidon de facture américaine. Sur les cinq avions officiellement encore en dotation seuls quatre volaient réellement. L’un d’entre-eux est d’ores et déjà sauvegardé au sein du musée aéronautique de la base de Goa.

Considéré comme équivalent soviétique au Lockheed P-3 Orion l’Ilyushin Il-38 May est, comme sa silhouette le rappelle, un dérivé militaire de l’avion de ligne Il-18 Coot. Et comme son homologue américain c’est désormais un avion vieillissant qui va bientôt devenir totalement obsolète en raison notamment d’un défaut récurrent de remise à jour de son avionique. Et ça l’Indian Navy l’a compris depuis longtemps. C’est dans cet état d’esprit qu’elle commanda les premiers P-8I Poseidon auprès de Boeing.

C’est désormais chose faite, les premiers de ces biréacteurs dérivés de l’avion de ligne Boeing 737NG sont aujourd’hui pleinement opérationnels en Inde. Résultat l’Il-38SD May n’a plus de raison d’être dans l’arsenal aéronaval indien. Les avions codés IN301, IN303, IN306, et IN307 vont donc être envoyés à la ferraille. Totalement dépassés ils sont considérés comme invendables sur le marché d’occasion, sans compter le fait que leurs cellules ont atteint un taux d’usure record. Le climat indien n’est pas réputé excellent pour les avions construits en ex-Union Soviétique.
L’avion codé IN305 est de son côté devenu une pièce de musée au printemps dernier.

Depuis l’accident du 1er octobre 2002 où deux exemplaires avaient été perdu après s’être percutés en plein vol l’Ilyushin Il-38 se trainait en Inde une sale réputation. Les pilotes et équipages ne se bousculaient plus pour voler à bord de cet avion. Il ne laissera donc pas un souvenir impérissable.

Photo © Keypublishing.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom