De la mer de Barents à la Méditerranée, en passant par la Mer Noire ces nouveaux drones vont avoir fort à faire. Ce mardi 15 février 2021 l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord a annoncé que les premiers déploiements de RQ-4D Phoenix allait débuter. Désormais ce n’est plus uniquement depuis leur base italienne que ces drones stratégiques surveilleront l’activité des adversaires et ennemis de l’alliance Atlantique. Pour mémoire tous les pays de l’OTAN ne soutiennent pas l’utilisation de ces drones.

Avec une autonomie en mission de trente heures et une capacité à évoluer au-delà des 18000 mètres d’altitude les cinq Northrop Grumman RQ-4D Phoenix représentent un outil de renseignement hors pair pour les quinze nations de l’Alliance Ground Surveillance : Allemagne, Bulgarie, Danemark, Estonie, États-Unis, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, et Tchéquie. Bien qu’officiellement basés à Sigonella dans l’est de la Sicile les drones longue distance en question pourront donc désormais se voir stationnés temporairement sur des bases de ces pays là.

On imagine évidemment que les états baltes, la Norvège, ou encore la Roumanie seront plus probables pour les accueillir que l’Allemagne, le Luxembourg, ou encore… les États-Unis. Les RQ-4D Phoenix ont pour mission de surveiller avant tout les frontières européennes de l’alliance. La Russie et son expansionnisme sont évidemment dans le collimateur de l’OTAN depuis mars 2014 et l’annexion illicite (et toujours non reconnue par la communauté internationale) de la péninsule de Crimée. Mais ce n’est pas là la seule cible de ces drones-espions. Certaines pays d’Afrique du nord pourraient bien eux aussi intéresser ces machines comme bases arrières du terrorisme djihadiste. Une menace toujours omniprésente auprès des pays membres.

À coups sûrs les adversaires de l’OTAN se feront l’écho des premiers déploiements de ces puissants drones de reconnaissance. Affaire donc à suivre.

Photo © OTAN.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom