Si ça continue pour se souvenir de l’activité de l’aéroport francilien il ne nous restera plus que le tube de Gilbert Bécaud. Ce lundi 15 février 2021 au soir l’activité aérienne du Terminal 4 de l’aéroport de Paris-Orly a été totalement suspendue jusqu’à nouvel ordre. C’est l’effondrement du trafic aérien consécutif à la pandémie du Covid19 qui a conduit à cette décision très lourde de conséquences. Le Terminal 1 est quant à lui fermé depuis le printemps dernier.

Pour les plus anciens d’entre-nous ou encore pour les Franciliens le terme de Terminal 4 ne dira sans doute pas grand-chose. Il s’agit en fait de l’ancien Orly-Sud, inauguré au début des années 1960 par le général De Gaulle. Spécialisé désormais dans les vols courts-moyens courriers et quelques vols longs-courriers à destination des DROM-COM ce Terminal 4 est véritablement l’emblème de l’aéroport du sud parisien. C’est dire si la décision de le fermer jusqu’à nouvel ordre a une portée symbolique pour l’Île-de-France.

Bien entendu c’est la chute vertigineuse du nombre de vols et du taux de remplissage des avions de ligne qui a motivé cette décision de la part d’Aéroports De Paris. Mais pas uniquement en fait puisque ADP a également fait ce choix après les annonces gouvernementales liées aux vols commerciaux à destinations des pays extra-communautaires. Au Terminal 4 d’Orly c’est ainsi que les vols vers des pays comme l’Algérie, le Maroc, la Russie, ou encore la Turquie n’étaient jusque là plus réalisés que pour des passagers ayant un «motif impérieux» de quitter le territoire national. Cette mesure vise à éviter la propagation du Covid19 ou de ses désormais fameux variants. Il en était de même pour les vols à destination et en provenance des DROM-COM tels la Guadeloupe, la Guyane, ou encore la Martinique. C’est aujourd’hui fini !

Désormais donc tous les vols commerciaux à destination d’Orly ou au départ de cet aéroport sont réalisés depuis les Terminaux 2 et 3. Ce dernier est le plus récemment mis en service puisqu’il date de 2019. Aucune date de réouverture des Terminaux 1 et 4 n’est actuellement connue. L’activité se poursuit donc au ralenti sur le deuxième aéroport francilien.
Jacques Brel chantait  : «Nom de Dieu que c’est triste Orly le dimanche». Aujourd’hui c’est triste 7 jours sur 7.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Une des plus belles chanson de Brel… Jacques Tati aussi doit consoler sa caméra, lui qui l’avait si bien filmé dans « Playtime »… Toute une époque….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom