Il n’est nullement question de renflouer cette épave ! L’équipage du navire D’Entrecasteaux accompagne actuellement des scientifiques sur SHOM qui enquêtent sur l’impact d’un tel objet sur plusieurs facteurs différents. L’avion en question se trouve à une vingtaine de mètres de profondeur en Mer de Corail, dans les eaux territoriales françaises. Il ne semble pas que des dépouilles de membres d’équipage soient encore à bord.

L’épave se dessine à la descente de cet homme-grenouille.

Les experts du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine ont établi qu’il s’agissait d’un monomoteur Grumman TBF Avenger sans pour autant révéler sa position exacte ni un numéro de série. Tout juste se sont t-ils contentés de dire que l’avion reposait au large de la Nouvelle-Calédonie.

Durant la Guerre du Pacifique, entre décembre 1941 et août 1945, des dizaines et des dizaines de bombardiers-torpilleurs TBF/TBM Avenger ont été perdu en opérations. Dans certains cas les équipages réussissaient à être récupérés mais dans d’autres ils périssaient et disparaissaient pour toujours. Il faut dire que les combat furent âpres dans la région avec la marine impériale japonaise.

Mais alors si les marins et scientifiques français n’ont pas prévu de renflouer cette épave d’Avenger pourquoi travailler dessus ? Parce qu’il représente un défi hors norme. Cet ancien avion est avant tout assez bien conservé. Son taux d’usure au cours des presque quatre-vingt dernières années permet d’en savoir plus sur l’évolution de la salinité de l’eau de mer dans cette zone du Pacifique. C’est également une occasion d’observer de près la reconquête d’un élément artificiel par la nature, donc d’en déduire l’impact de l’avion sur la faune et la flore sous-marine dans la région. La question d’une éventuelle pollution due à la corrosion de ses matériaux de construction pourrait aussi être abordée.

Pour pouvoir travailler efficacement sur l’épave les femmes et les hommes du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine ont à leur service un navire particulièrement efficace : le Bâtiments de Soutien et d’Assistance d’Outre-Mer D’Entrecasteaux. Il s’agit en fait d’un gros remorqueur de haute mer disposant d’une capacité océanographique et pouvant même mener des missions de patrouilleur. C’est un navire récent dans la Marine Nationale puisqu’en service depuis début 2016.

Le fuselage et la voilure de l’Avenger sont clairement encore reconnaissables.

Les plongeurs de la Marine Nationale peuvent ainsi opérer sereinement sur l’épave de l’Avenger, ayant le D’Entrecasteaux au-dessus de leurs têtes. On remarquera la clarté de l’eau et la netteté des images fournies par la Marine Nationale.
Leur chantier scientifique doit se poursuivre durant une partie de ce mois de mars 2021.

Photos © Marine Nationale.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Pas de souci Grégory on est là pour vous aider à découvrir l’histoire de l’aviation. Vous avez un lien interne dans l’article vers la fiche de l’avion, n’hésitez pas à la consulter et ainsi découvrir l’Avenger dans son jus. 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom