C’est un des grands éléments de la future politique européenne de défense. En fin de semaine dernière le Bundeswehr a annoncé discrètement que l’escadrille de transport franco-allemande serait opération au niveau initial au début du mois de septembre. Pour autant elle ne volera encore que sur des machines appartenant à l’Armée de l’Air et de l’Espace, la Luftwaffe ne devant recevoir son premier Super Hercules que début 2022. C’est la Base Aérienne 123 d’Orléans Bricy qui dans un premier temps accueillera cette unité.

À l’horizon de l’été 2024 l’escadrille franco-allemande doit aligner dix avions, six frappés des marquages allemands et quatre autres sous livrée française. Son effectif sera d’environ 130 personnels dont une dizaine de civils. La parité entre les deux nationalités sera par contre là totalement respectée. Il sera donc possible de voir à cette date des équipages mixtes franco-allemands opérer ensembles dans le même avion. Pour l’instant elle aligne deux Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules de transport tactique et deux KC-130J Super Hercules de ravitaillement en vol et de soutien logistique. Ces avions de facture américaine appartiennent tous à l’Armée de l’Air et de l’Espace.
Dans quelques mois pourtant elle déménagera de la Base Aérienne 123 d’Orléans Bricy vers celle d’Évreux Fauville en Normandie.

La Luftwaffe de son côté n’en aligne aucun, le premier exemplaire est attendu début février 2022. Depuis la chaîne d’assemblage de Lockheed-Martin il sera directement livré sous marquages allemands sur le tarmac de la Base Aérienne 105 d’Évreux. Bien qu’allemand cet avion ne sera jamais basé outre-Rhin.
Une fois ce premier avion arrivé sur le sol français les livraisons devraient s’échelonner au rythme d’un avion tous les six mois. Ainsi en août 2024 les six Super Hercules allemands auront été pris en compte par l’escadrille. Trois seront des C-130J-30 et trois des KC-130J.

Ces avions seront mobilisables en priorité pour les besoins allemands et français, aussi bien métropolitains qu’ultramarins mais également pour les opérations extérieures. En dehors de celles-ci l’escadrille sera intégrée pleinement au sein de l’EATC, l’European Air Transport Command. Pour mémoire à ce jour sept pays européens en font parties : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg, et Pays-Bas. C’est d’ailleurs dans ce dernier que se trouve l’état-major de l’EATC, dans la ville d’Eindhoven.
Allemands et Français espèrent une pleine capacité opérationnelle de leurs Super Hercules pour l’été 2024 mais la capacité initiale est attendue pour ce début septembre. L’ensemble des personnels allemands et français sera totalement à pied d’œuvre à Orléans Bricy au mois de juillet.

Photo © ministère des Armées.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. Difficile de mutualiser efficacement lorsque l’on a pas les mêmes visions stratégiques…
    Les allemands laisseront ils les C130 participer à Barkhane ?

    • Maxx, tout est dans l’article. Quand il est question d’opérations extérieures c’est aussi bien Chammal que Barkhane ou les opérations futures. Les Allemands sont de fidèles alliés, ils ont accepté les règles du jeu de l’EATC.

    • Comme à leur habitude, les Allemands vont rester en 2nde ligne et participer à la formation et à la logistique. Je pense ainsi qu’il n’y aura aucun problème pour les Allemands à mobiliser ces avions pour Barkhane, vu qu’ils ne feront pas de mission offensive mais uniquement du soutien logistique.

  2. Bonjour,
    Oui sur le papier tout va pour le mieux, parce que c’est une décision uniquement politique ! L’avenir dira si cet escadron sera aussi inutile que la brigade franco-allemande où chaque unité a ses propres règles d’engagement ou encore l’EFA Tigre où chacun vit de son côté…Il ne faut pas non plus croire à un rôle prépondérant de l’EATC, qui ne gère qu’une petite partie des vols logistiques (et le fait très bien) mais certainement pas l’intra-théâtre tactique de Barkhane…. Bon quand à « les allemands sont des alliés fidèles »…oui mais avec des règles d’engagement complètement différentes des nôtres! Ceux qui on fait comme moi les largages humanitaires au dessus de la Bosnie, au départ de Francfort doivent bien rigoler à l’idée même d’un escadron franco-allemand !!
    Mais cet avis personnel n’enlève en rien l’intérêt quotidien que j’accorde à votre site. Merci simplement d’accepter d’autres points de vue!

    • Entre vos vols au-dessus de la Bosnie, donc vraisemblablement au siècle dernier, et ce qui existe aujourd’hui la situation de la défense européenne a bien changé. D’ailleurs on sent clairement poindre dans votre commentaire une forte tendance à la germanophobie. Que vous l’acceptiez ou non l’avenir de la défense française passe par l’Union Européenne et donc par des partenariats avec nos voisins allemands.

      • Oh non pas de germanophobie! Il y avait dans mon escadron un officier mécanicien allemand en échange, qui est aujourd’hui très haut placé dans la hiérarchie de la Luftwaffe. J’ai toujours avec lui des échanges réguliers, et bien qu’il garde un excellent souvenir de son affectation à Orléans, il admet très volontiers que l’affaire du C130J va être délicate! Ce n’est pas de la germanophobie que de dire que les règles d’engagement sont complètement différentes !!! Dans les faits, au niveau des équipages il n’y aura pas de soucis, mais au niveau gestion des priorités de mission, ça sera plus délicat!
        Et oui la Bosnie c’était il y a quelques années déjà. Je ne sais pas de votre côté ce que vous avez fait dans l’aéronautique mais je crois que l’essentiel est de respecter l’expérience des autres et dans tous les cas l’injure (germanophobie!) n’est vraiment pas un argument de réponse!!

        • L’injure ? Donc vous prônez d’être en désaccord avec notre article mais vous refusez qu’on soit en désaccord avec vous et vous vous cachez derrière le postulat d’avoir été injurié. Et maintenant le procès d’intentions au travers de votre phrase :  » Je ne sais pas de votre côté ce que vous avez fait dans l’aéronautique ». Bizarrement vous ne me semblez pas franchement tolérant sur ce coup là didiertransall.
          Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom