Hasard ou coïncidence, toujours est t-il que cette manœuvre aérienne est intervenue 48 heures avant la catastrophe de Stresa-Mottarone en Italie. Ce vendredi 21 mai 2021 une trentaine de militaires autrichiens, assistés de deux hélicoptères légers SA.316B Alouette III a réalisé un exercice de sauvetage sur télécabines. Les scénarii prévoyaient l’hélitreuillage de secouristes et le sauvetage de touristes en perdition. Tout s’est déroulé en plein jour, sans le moindre accroc.

Increvable Alouette III !

C’est sur la commune de Bad Kleinkirchheim dans le sud de l’Autriche que l’exercice s’est déroulé. Il s’agit d’une célèbre station de sport d’hiver, très prisée des Autrichiens autant que des Européens et notamment des Italiens assez proches. Une ligne entière de télécabines avait été spécialement réservée par le Bundesheer pour l’entraînement de ses effectifs. Trente-et-un militaires spécialistes dans le secours en montagne et dans les opérations spéciales étaient sur le pont.

Trois hélicoptères de la Luftstreitkräfte étaient quant à eux mobilisés pour l’occasion : deux Aérospatiale SA.316B Alouette III et un Agusta-Bell AB-212. Malheureusement suite à une panne mécanique de son treuil ce dernier ne put être engagé dans les opérations. Il resta donc au sol sur la drop zone aménagée en bas des télécabines, en station.
Seuls les deux SA.316B Alouette III furent donc exploités comme plateformes d’hélitreuillages.

En approche de la drop zone de Bad Kleinkirchheim.

Les exercices se sont enchaînés toute la journée selon deux scénarii bien différents. Le premier, le plus régulièrement réalisé consistait en l’hélitreuillage de secouristes sur le toit d’une cabine et la récupération de touristes coincés à l’intérieur. À chaque fois des militaires autrichiens jouaient le rôle des sinistrés.
Un second scénario prévoyait l’hélitreuillage de commandos des forces spéciales autrichiennes sur des télécabines en mouvement, afin de simuler une action antiterroriste. C’est là que l’Agusta-Bell AB-212 aurait du entrer en jeu. Les Alouette III ont cependant su le suppléer efficacement.
Selon le Bundesheer toutes les phases d’exercices se sont déroulées dans les meilleures conditions et aucun participant n’a été blessé. À plusieurs reprises les hélicoptères évoluaient en vols stationnaires à moins de sept mètres des câbles de télécabine.

La première partie de cet exercice autrichien rappelle fortement l’intervention survenu il y a sept ans à Grenoble durant lequel Dragon 38 a réalisé des sauvetages similaires. Mais de vrais sauvetages cette fois.
Malheureusement deux jours après l’exercice autrichien l’actualité nous rattrapait : en Italie une télécabine s’est détachée de son câble porteur et a chuté de plusieurs dizaines de mètres, causant la mort de quatorze de ses quinze occupants. Une surcharge serait, selon les enquêteurs des carabiniers italiens, à l’origine du drame de Stresa-Mottarone.

L’exercice vu depuis le toit d’une télécabine.

Ce type d’exercice démontre une fois de plus la nécessité pour les équipes héliportées de se former aux sauvetages sur télécabines. Un art où s’entremêlent à la fois les talents d’équilibristes des secouristes et le sang froid conjugué avec le professionnalisme des pilotes et mécaniciens d’hélicoptères. Au passage on remarquera que jusqu’au bout du bout l’Alouette III sait tenir son rang en Autriche.
Sa retraite est toujours annoncée pour l’an prochain.

Photos © Bundesheer

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom