Les causes de ce drame sont encore inconnues. Ce jeudi 10 juin 2021 un avion de transport militaire Beechcraft 1900D Beechliner appartenant à la Myanmar Air Force s’est écrasé à l’approche de l’aéroport de Pyin U Lwin. Les douze membres d’équipage et passagers de l’avion, parmi lesquels des ecclésiastiques, sont tous morts. Selon les premiers éléments d’enquêtes fournis par les autorités birmanes l’avion s’est écrasé sur un zone industrielle.

Six militaires (tant parmi l’équipage que les passagers) et six moines bouddhistes se trouvaient donc à bord de l’avion quand il a décollé de l’aéroport international de Naypyidaw, la capitale birmane. Le Beechcraft 1900D Beechliner en question portait le code tactique 4610 et affichait un peu plus de vingt-deux ans de service actif au compteur.

L’avion se rendait à une cérémonie religieuse. C’est la raison pour laquelle six membre du clergé bouddhiste se trouvaient à bord de l’appareil. Le vol s’était visiblement déroulé sans encombre quand lors de l’approche le bimoteur à turbopropulseurs à décroché à environ 300 mètres du sol. Malgré les tentatives du pilote l’avion n’a pas redressé le nez et a percuté le sol au niveau d’un site industriel, et notamment d’un aciérie.
Les douze membres d’équipage et passagers ont été tué sur le coup.

Un incendie s’est déclaré suite à l’écrasement de l’avion. Les services de secours locaux l’ont vite circonscrit. Si aucun mort n’est officiellement à déplorer parmi les ouvriers de l’aciérie deux sont pourtant portés disparus. Les recherches se poursuivent.

La Birmanie n’étant pas le pays le plus transparent du monde en matière de communication les données connues sont à prendre avec précautions. En outre ce pays est tristement connu pour son haut taux d’accidents d’aéronefs. On se souvient il y a quatre ans, presque jour pour jour, du drame de l’avion de transport tactique Shaanxi Y-8 dans lequel 122 personnes avaient trouvé la mort. Déjà l’avion appartenait à la Myanmar Air Force.
Déjà le niveau général d’entretien des avions avait été mis en avant pour expliquer l’accident. Est-ce que ce sera la même chose cette fois ?

Photo © Ludovic Bechler.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom