Ils représentent un gouffre financier pour le petit budget de la défense nationale lituanienne. Le gouvernement de Vilnius vient de donner son feu vert au remplacement des actuels trois hélicoptères Mil Mi-8, dont seuls deux sont en état de vol, hérités de l’occupation soviétique. Après avoir étudié plusieurs solutions les militaires lituaniens ont estimé que le meilleur hélicoptère occidental dans ce rôle serait le Blackhawk américain. L’entrée en service de ces appareils est attendue pour 2023-2024.

Sur le papier en effet la force aérienne lituanienne ne possède que deux Mil Mi-8. En fait un troisième Hip est bel et bien présent sur la base la Karmélava dans le centre du pays. Cet exemplaire sert en réalité à la cannibalisation, c’est à dire de stock de pièces détachées pour les deux hélicoptères opérationnels. Les exécrables relations diplomatiques entre Moscou et Vilnius interdisent en effet la vente  de tels pièces.
Mais surtout pour chaque heure de vol réalisée chaque Mil Mi-8 lituanien doit passer entre 25 et 30 heures entre les mains des mécanos, ce qui en fait des hélicoptères très onéreux à l’emploi.

C’est pourquoi de plus en plus la force aérienne lituanienne a recours à un de ses trois Eurocopter AS.365N3+ Dauphin 2 comme hélicoptère de soutien opérationnel. Seulement voilà ces récentes machines sont normalement gréées avant tout pour les recherches et le sauvetage en mer, ou encore pour les évacuations sanitaires. Une situation qui devient intenable pour les militaires de ce petit pays balte.

En conséquence de quoi une étude a été lancée auprès des militaires afin d’établir le modèle d’hélicoptère souhaité. Et deux hélicoptères sont ressortis du lot : l’Airbus Helicopters H225M Cougar Mk-2 et le Sikorsky UH-60M Blackhawk. Seulement voilà le premier d’entre-eux est bien plus onéreux que le second. En gros avec le budget alloué les Lituaniens peuvent acheter entre trois et quatre hélicoptères européens contre six de facture américaine. Le choix est donc mathématiquement vite fait : le Blackhawk est l’hélicoptère idéal pour la petite aviation lituanienne !

Reste maintenant à convaincre les autorités fédérales américaines. Et là les généraux lituaniens comptent bien s’appuyer sur l’élargissement prévu du programme ECAP, directement contrôlé par l’US Department of Defense. L’accord d’exportation des six hélicoptères devrait être signé dans le courant de l’année prochaine.
Dès le retrait de ses Mil Mi-8 la force aérienne lituanienne n’aura plus aucun aéronef de facture ex-soviétique. Une page pourra enfin se tourner, celle de l’occupation par Moscou.

Photo © Wikimédia Commons.

 

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi laisser ce pays acheter du matériel américain alors qu’il est gros bénéficiaire des fonds européen????? et pas des fonds américain. Europe first et rien pour Trump

    • Une fois encore notre troll de 1ère Classe Jade se laisse aller. Vous ne pouvez pas vous en empêcher madame. Et quand l’Armée de l’Air achète des Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules vous réagissez de la même manière ? Ou bien est-ce uniquement parce que c’est un petit pays ?

  2. Les hercules n’avait pas de concurrent européen , il est normale de prendre un avion qui convient a ces missions spéciale et pas a cause de l’argent??

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom