C’est étrange rendez-vous a eu lieu au large de la côte est des États-Unis ce mardi 8 juin 2021. Un hélicoptère de recherches et de sauvetages American Eurocopter MH-65D Dolphin de l’US Coast Guard a été dépêché en mer pour procéder à l’évacuation d’un marin de l’US Navy blessé à la mer. Le côté inhabituel vient du fait que le bâtiment en question était l’USS Providence : un sous-marin nucléaire d’attaque. Il était donc impossible pour l’aéronef d’apponter, toute l’opération a nécessité un survol en stationnaire.

Quand les personnels d’astreinte de CGAS Atlantic City ont reçu l’appel radio de détresse de l’USS Providence ils ont immédiatement fait décoller leur American Eurocopter MH-65D Dolphin de première alerte. À bord de l’hélicoptère se trouvaient quatre membres d’équipage : un pilote, un copilote, un mécanicien de bord, et enfin un plongeur-sauveteur.
Pour une fois pas de problème pour repérer leur objectif : un sous-marin nucléaire d’attaque en surface est un bâtiment qui se voit de loin. Surtout l’équipage de l’hélicoptère connaissait sa position réelle, à dix mètres près.

Par contre c’était le grand flou quand à la gravité des blessures de la victime à bord. Tout au plus l’équipage du MH-65D Dolphin savait t-il qu’il ne s’agissait pas d’un accident lié à la propulsion nucléaire, et donc à une irradiation. La procédure aurait été différente et il aurait fallu faire appel à un Sikorsky MH-60T Jayhawk venu spécialement de CGAS Cape Cod.
Il s’agissait donc vraisemblablement d’une victime traumatisée voire polytraumatisée.

Au bout de quelques minutes de vol l’USS Providence était là où son positionnement le situait, à quelques miles au large des côtes du Connecticut. Cinq membres d’équipage, dont le commandant en second attendaient déjà à l’extérieur du sous-marin. La victime avait déjà été brancardée par l’équipe médicale du bord.
L’hélicoptère s’est présenté par tribord arrière du sous-marin comme la procédure l’exige aux États-Unis. En vol stationnaire à une quinzaine de mètres au-dessus du bâtiment le mécanicien de bord a descendu au treuil le plongeur-sauveteur. Ensuite tout est allé très vite : aidé de l’équipe médicale du sous-marin il a pris en charge le blessé et l’a hélitreuillé à bord du MH-65D Dolphin. Moins de cinq minutes après avoir approché l’USS Providence l’hélicoptère de l’US Coast Guard le quittait, emmenant son patient vers l’hôpital militaire le plus proche.

L’USS Providence, sous-marin nucléaire d’attaque de classe Los Angeles, paraît énorme par rapport à cet hélicoptère de sauvetage MH-65 Dolphin.

Bien évidemment, vous vous en doutiez, il ne s’agissait là que d’un exercice. Mais réalisé en conditions réelles, dans les temps les plus courts, il a démontré la parfaite interopérabilité entre l’US Coast Guard et l’US Navy. Et surtout entre les garde-côtes du ciel et les marins des abysses, deux mondes diamétralement opposés mais qui ici ont su œuvrer main dans la main. Et la victime dans tout ça ? Un membre d’équipage de l’USS Providence qui en a été quitte pour un petit tour en hélicoptère avant de revenir dans son bâtiment.
Au moins il a du prendre l’air, ce qui a du le changer de sa grosse boite de conserve !

Photos © US Navy

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom