Voilà un contrat qui va redonner le sourire aux employés du groupe canadien Bombardier. Ce mardi 1er juin 2021 au soir l’US Department of Defense a fait savoir qu’il allait se doter de six nouveaux Northrop-Grumman E-11A BACN. Cet avion de commandement aéroporté est basé sur le jet d’affaire Global 6000. Le contrat est annoncé à un peu moins d’un demi-milliard de dollars US pour l’avionneur nord-américain, sans compter la transformation en avion militaire réalisée aux États-Unis.

À l’origine l’US Air Force s’était dotée de quatre Northrop-Grumman E-11A BACN. Il s’agit d’avions servant de relais de communication au-dessus des zones de guerre. L’an dernier elle a perdu un de ces avions dans des circonstances encore assez floues.
Pour autant si l’E-11A BACN (pour Battlefield Airborne Communications Node) est un système américain l’avion dont il dérive est lui canadien. Pour pouvoir construire ses avions Northrop-Grumman doit de ce fait passer par l’acquisition de machines auprès de Bombardier.

Ce dernier va donc fournir d’ici à l’été 2026 six jets d’affaires biréacteurs Global 6000. Le contrat est actuellement évalué par l’US Department of Defense à un montant de 465 millions de dollars US. Cela peut paraître peu pour des avions de la catégorie du Global 6000 mais il faut savoir qu’ils sont livrés nus à Northrop-Grumman, c’est à dire sans aucun aménagement intérieur. C’est l’avionneur américain et ses équipementiers qui se chargent de cette phase.

À l’automne 2026 l’US Air Force devra donc aligner six Northrop-Grumman E-11A BACN. Ces avions sont ô combien discrets mais très importants pour les déploiements américains en opérations extérieures. Ils assurent en effet une partie des retransmissions de communications des forces au sol.

À un moment où Bombardier s’est recentré totalement sur l’aviation d’affaire cette commande passée par Northrop-Grumman et l’US Department of Defense permet donc de pérenniser la chaîne d’assemblage du Global 6000. L’avion sera pourtant à terme remplacé sur les chaînes d’assemblage par le Global 7500 bien plus moderne. Reste à savoir si l’US Air Force saura alors être séduite par un tel avion en cas de besoin de nouveaux BACN.

Photo © Keypublishing

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom