Un changement à la tête de l’Armée de l’Air et de l’Espace c’est forcément un évènement. Ce vendredi 10 septembre 2021 la Base Aérienne 107 de Villacoublay accueillait la cérémonie de prise de fonction du général d’armée aérienne Stéphane Mille, désormais Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air et de l’Espace en remplacement du général d’armée aérienne Philippe Lavigne désormais en poste à l’OTAN. Pour l’honorer des chasseurs actuels et passés du Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niémen ont réalisé un vol assez unique. Une journée donc placée entre traditions et nouveauté.

Comme souvent pour accéder au poste de Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air et de l’Espace il faut passer par la chasse. Le général d’armée aérienne Stéphane Mille ne déroge pas à cette règle. Il fut dans ses jeunes années d’officier pilote sur deux montures de légende : les Dassault Mirage F1C et Mirage 2000C. Il a aussi dirigé un temps l’opération Barkhane. De l’avis général Stéphane Mille est un homme d’action autant qu’une personnalité attachée à une armée à taille humaine. Gageons qu’il saura prendre soin de nos aviateurs, les commander, les diriger, mais aussi les protéger.

C’est sous un ciel gris typiquement francilien que le général d’armée aérienne Stéphane Mille a donc pris ses fonctions depuis le tarmac de la Base Aérienne 107 de Villacoublay. Pour l’occasion il a passé en revue les personnels de la base en présence des plus hautes autorités militaires françaises.

Dans le même temps le Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niémen a réalisé un vol de patrouille à cinq avions pour le moins surprenant. Quatre monoplaces Dassault Aviation Rafale F3R étaient pour l’occasion accompagné d’un Yakovlev Yak-9R de collection. Porteur de l’immatriculation civile française F-AZOS ce warbird vola dans les années 1950 sous les couleurs de l’aviation militaire égyptienne. Il est désormais maintenu en état de vol par des passionnés sous les couleurs du Normandie-Niémen à l’époque où les aviateurs français affrontaient la Luftwaffe aux côtés des pilotes soviétiques.

Le général d’armée aérienne Stéphane Mille va devoir accompagner l’Armée de l’Air et de l’Espace dans sa modernisation, notamment au niveau de la formation des personnels autant que de la flotte de transport. À coup sûr il saura y faire.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Arnaud.
    Tout d’abord, merci à vous (ainsi qu’aux autres contributeurs) qui font de ce site une lecture agréable.
    Peut-être devriez-vous envoyer cet article à la rédaction de M6. Lors du 19-45 d’hier, le Yak aux couleurs du Normandie-Niemen a été présenté comme étant un P40… voilà voila voilà 🙂

  2. Bonjour,
    Sans vouloir déplaire aux inconditionnels du Rafale, le Yak 9 a une sacrée gueule !
    Il relève et de loin le niveau du cliché.
    Toute remarque désagréable sera mal perçue hi hi hi.

  3. Le Yak 9 vole bien à plat tandis que les Rafale sont cabrés.
    Ca me rappelle un meeting à Roanne, un passage bas avec ensemble un planeur et un Mirage, à peu près dans la même posture.

    • Bonjour, sans vouloir être excessif, vous serait t-il possible de nous faire la prochaine fois des commentaires un poil plus structurés ? Là on a vraiment l’impression que vous êtes allé au strict minimum ; pas de majuscule, pas de ponctuation. Rien.
      D’avance merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom