Aux États-Unis, et plus particulièrement dans l’US Navy, l’inquiétude grandit au fur et à mesure que le temps passe. Ce mardi 31 août 2021 en après-midi un hélicoptère de soutien Sikorsky MH-60S Knighthawk appartenant à l’escadrille HSC-8 Eightballers s’est abîmé à une centaine de kilomètres au large de San Diego. D’importants moyens aériens et maritimes ont été déployés pour tenter de sauver les six membres d’équipage de l’appareil. Très rapidement l’un d’entre eux a été repêché par un hélicoptère de l’US Coast Guard.

Selon le porte-parole de l’US Navy l’hélicoptère accidenté était embarqué à bord du porte-avions USS Abraham Lincoln actuellement en attente d’un déploiement en zone de patrouille. L’équipage du Sikorsky MH-60S Knighthawk réalisait un exercice de recherches et sauvetages en mer lorsqu’il s’est abîmé dans le Pacifique aux alentours de 16 heures 30, en heure locale. On ignore actuellement encore les causes de cet écrasement, erreur de pilotage ou incident technique ?

À l’heure actuelle l’urgence est de retrouver les cinq membres d’équipage manquant, sur les six se trouvant à bord. En effet l’un d’entre eux a très rapidement été récupéré par un Sikorsky MH-60T Jayhawk de l’US Coast Guard. Il ne souffrirait que de contusions légères. Plusieurs médias américains annoncent qu’il s’agirait du plongeur du bord, sans que cela ait été confirmé par l’US Navy.
Outre les nombreux hélicoptères de sauvetage de la garde-côtière et de la marine des États-Unis deux avions de reconnaissance ont été déployés sur zone : un Boeing P-8A Poseidon et un Lockheed HC-130H Hercules.

Alors qu’une première nuit s’est déjà déroulé depuis l’accident les chances de retrouver d’autres survivants s’amenuisent d’heures en heures. Pour autant US Coast Guard et US Navy poursuivent leurs recherches avec la même intensité.
Il s’agit de la première perte d’un MH-60S Knighthawk par l’escadrille HSC-8 Eightballers depuis sa transformation sur cette machine en septembre 2007. L’ironie de l’Histoire veut que ce soit l’hélicoptère et une partie de l’équipage qui avait sauvé les deux membres d’équipage d’un Super Hornet biplace accidenté l’an dernier.
Nous reviendrons sur cette actualité si de nouvelles informations nous parviennent.

Photo © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom