Pas de remplacement des CH-53D Yas’ur 2000 israéliens avant 2026.

L’information a été confirmée cette semaine par l’état-major de Tsahal, les forces armées israéliennes. C’est le Tayaset 114 de Heyl Ha’Avir qui recevra et mettra en œuvre au cours du second semestre 2026 les hélicoptères de transport lourd de nouvelle génération Sikorsky CH-53K King Stallion. Ces triturbines acquis l’an dernier assureront le remplacement des vieux CH-53D Yas’ur 2000 en service depuis la toute fin des années 1960. L’état hébreu est actuellement le seul et unique client étranger de cette machine américaine après son échec commercial auprès de l’Allemagne.

Hélicoptères symboles de la puissance régionale israélienne les Sikorsky CH-53D Yas’ur 2000 / Yas’ur 2025 ne sont pourtant pas des appareils de toute première jeunesse. Malgré leurs rénovations ils figurent aujourd’hui parmi les plus vieux aéronefs en dotation dans les rangs de Heyl Ha’Avir avec les Boeing KC-707 Saknaï de ravitaillement en vol. Le remplacement de ces derniers en 2024 par des Boeing KC-46 Pegasus risque d’ailleurs d’octroyer aux CH-53D Yas’ur 2000/2025 le statut d’aïeux volants de l’aviation israélienne.

En fait depuis plusieurs années les militaires israéliens se battent véritablement avec les décideurs institutionnels et politiques du pays pour conserver la capacité opérationnelle de ces gros hélicoptères de transport. Les Sikorsky CH-53D Yas’ur 2000 / Yas’ur 2025 sont devenus de véritables gouffres financiers nécessitant un entretien mécanique bien plus important que sur n’importe quelle autre voilure tournante. En 2020 il fallait 41 heures de travail des mécanos par heure de vol pour de telles machines contre «seulement» huit pour les Sikorsky UH-60L Blackhawk.

Aussi l’annonce de la future entrée en service à l’horizon 2026 des premiers Sikorsky CH-53K King Stallion a été accueilli avec ferveur dans les médias spécialisés locaux. Le calvaire des mécanos hélicoptères va toucher à sa fin sous quatre ans tandis que les équipages vont retrouver la flexibilité et la polyvalence nécessaire à ce type de machines.
Mais il faut encore tenir quatre ans !

La bête est toujours aussi impressionnante !

Car en Israël les Sikorsky CH-53D Yas’ur 2000/2025 ne sont pas seulement dédiés au transport de troupes ou de charges de fret léger mais également au service publique. Moyennant le recours aux Bambi buckets ils peuvent aisément intervenir lors de feux de broussailles ou de forêts et sont également employés pour le déploiement d’équipes de secours lors de catastrophes naturelles. Pendant encore quatre donc leurs anges gardiens vont devoir les bichonner pour leur permettre d’attendre la relève dans les meilleures conditions.
Affaire donc à suivre.

Photos © Heyl Ha’Avir.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...