Le geste de l’administration Biden n’est pas passé inaperçu à Beyrouth. Ce mercredi 6 octobre 2021 six hélicoptères de reconnaissance armée et de lutte antiterroriste MD Helicopters MD-530F Cayuse Warrior ont été livrés depuis les États-Unis aux forces armées libanaises. Ces monoturbines ont été offerts dans le cadre d’une aide d’urgence décrétée par Washington DC pour ce pays passablement ruiné. Ils vont être mis en service par l’Al Quwwat al-Jawwiya al-Lubnaniyya, la force aérienne libanaise.

Le mois dernier Joe Biden a personnellement fait débloquer un fond d’urgence de 47 millions de dollars US afin d’aider au réarmement du Liban. La livraison de ces six hélicoptères en est la première illustration. Ils vont venir rejoindre les quatre MD-530G Defender encore en état de vol, sur un total de six vendus il y a une dizaine d’années.
Dans une premier temps l’état-major libanais avait annoncé que ces MD-530F Cayuse Warrior flambants neufs allaient permettre de remplacer les vieilles Aérospatiale SA.342L Gazelle en service depuis le début des années 1980 et ayant connu le feu contre Israël. Il n’en sera finalement rien, les vénérables hélicoptères de facture française vont demeurer dans les rangs de l’Al Quwwat al-Jawwiya al-Lubnaniyya. Elles seront prochainement modernisées.

En fait ces six hélicoptères avaient été produits depuis plusieurs mois, étant au départ destinés à l’Afghanistan. Après l’effondrement de celle-ci et la montée au pouvoir des fanatiques islamistes talibans il était hors de question pour l’administration Biden de les livrer. Les six hélicoptères ont donc été placés sous scellées par le CBP, l’US Customs and Border Protection : l’administration douanière américaine.
Le MD-530F Cayuse Warrior représente toujours en 2021 un des hélicoptères monoturbines légers parmi les plus redoutables au combat. Pour mémoire il est à la base des versions les plus récentes du MH-6 Little Bird en service au sein de l’US Special Operation Command.

Au Liban ces six hélicoptères vont pouvoir mener des missions de reconnaissance armée mais surtout de lutte antiterroriste contre certaines factions islamistes comme le tristement célèbre Hezbollah. Dépendant directement de la république islamique d’Iran ce groupe terroriste est la bête noire des autorités libanaises, en raison de son implantation dans le sud du pays, près de la frontière avec l’état hébreu. Armés de mitrailleuses en nacelles et de roquettes en paniers les MD-530F Cayuse Warrior représentent, entre les mains des pilotes libanais, de terribles menaces pour les hommes du Hezbollah.

Photo © MD Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom