Narendra Modi confirme le remplacement des MiG-29K par des Rafale Marine.

On attendait l’annonce pour aujourd’hui ou même demain, elle aura finalement eu lieu hier après-midi, 13 juillet 2023. À peine arrivé à Paris le premier ministre indien Narendra Modi a officialisé la future commande de vingt-six avions de combat embarqués Dassault Aviation Rafale M. Ces biréacteurs permettront de remplacer la cinquantaine de Mikoyan MiG-29K Fulcrum-D en service, y compris les huit biplaces en tandem de transformation opérationnelle. Le contrat concerne également trois submersibles d’attaque de classe Scorpène.

Quand l’Indian Navy fait ses emplettes en France elle n’y a donc pas de main morte : vingt-six avions de combat et trois sous-marin, à chaque fois ultramodernes ! Car les Rafale M commandés seront livrés au standard F4.1, le plus évolué actuellement disponible que la Marine Nationale a également acquis par modernisation de ses actuels exemplaires.
Outre donc cette très grosse commande annoncée par Narendra Modi lui-même et estimée à plusieurs milliards d’euros c’est aussi le renforcement des relations bilatérales entre la France et l’Inde qui se dessine.

Coup double pour l’industrie française de défense entre Naval Group, concepteur et constructeur des Scorpène et Dassault Aviation, maître d’œuvre de la désormais célèbre Team Rafale. Pour mémoire on retrouve en elle notamment le motoriste et équipementier Safran, l’équipementier Thales, ou encore l’armurier MBDA. En choisissant le Rafale M plutôt que le Boeing F/A-18E/F Super Hornet américain, le gouvernement indien démontre sa très grande fidélité à l’avionneur clodoaldien. L’Indian Air Force opère déjà sur Mirage 2000 et sur Rafale, tandis qu’elle a volé jadis sur MD-450 Ouragan et MD-454 Mystère IV.

L’accord de principe signifié hier par Narendra Modi en présence de son homologue française, madame Elisabeth Borne, lance le programme Rafale M dans sa dernière ligne droite. Il en exclut tout autre compétiteur et permet désormais d’entrevoir les futurs contours du contrat. Pour l’économie française ce sont des emplois confirmés aussi bien chez l’avionneur et ses partenaires que dans les chantiers navals.

Photo © Indian Navy


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

7 Responses

  1. Les Rafales M seront fabriqués en France mais les Scorpènes eux le seront en Inde près de Bombay.

  2. quelles sont les contreparties demandes par l’Inde suite a ces annonces ? on le sait ?
    sinon super nouvelles pour industries de defense !!!

  3. Commande logique vu le très bon retour du rafale en Inde avec des essais sur Sky jump qu’on été extrêmement positifs. De plus ils ont investi 2 Mds $ lors du premier contrat un centre de maintenance et de soutien MCO pour pouvoir soutenir jusqu’à 150 Rafale avec fabrication locale nombreux équipements. On peut même penser que, pour programme MMRCA réduit à 57 exemplaires, le Rafale sera une nouvelle fois le favori pour compléter les besoins de l’IAF. Une belle revanche pour cet appareil tant décrié au début de sa carrière.

  4. A travers ces nouveaux contrat d’armement, on peut remarquer que la jouer solo paie, alors que la jouer coopératif est un échec à l’image de l’Allemagne qui vient de refuser de vendre de nouveaux Typhoon a l’Arabie Saoudite au grand dam de Londres. Faut-il en tirer une conclusion ?Peut-être qu’une nouvelle porte s’entrouvre pour l’avion de Dassault ?

  5. Salut ARNAUD et les passionnés,
    Super Nouvelle ? Oui et….pas encore Oui….!!!!
    Je me fais l’avocat du diable, mais l’annonce des autorités indiennes n’a valeur que d’ « accord de principe » ! Ce qui veut dire que le contrat n’est pas encore signé….apparemment pas avant 2024 ! Le prix, les compensations et autres paramètres propres aux contrats d’armement sont encore à NEGOCIER…! .De fait, des surprises, bonnes ou moins bonnes, sont encore possibles, surtout avec les Indiens, rappelons nous du contrat MRCA !
    Je dirai que c’est une 1ère étape essentielle, mais pas suffisante pour claironner  » Victoire ». D’ailleurs, il est fort probable que DASSAULT AVIATION comme à son habitude, ne confirmera pas tant que la signature du contrat ne sera pas effective, voir tant que le 1er acompte n’aura pas été versé, déclenchant alors l’activation du contrat officiellement.
    Alors oui, fan du RAFALE, comme vous vous en doutez, je suis satisfait de cette annonce, attendue et soufflée depuis des mois, mais je le serai définitivement à l’annonce de la signature. Et encore, certains me diront, et ils auront encore raisons, souvenez vous du contrat australien Shortfin Barracuda, dénoncé après signature….
    Amicalement

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié