Alors que la COP26 va bientôt refermer ses portes à Glasgow en Écosse la solidarité entre nations est plus que jamais d’actualité pour préserver l’environnement. Et c’est justement l’axe mis en avant par l’Autriche autour du récent exercice héliporté mené dans la vallée du Rax. Le thème de celui-ci était la lutte contre les menaces du feu en zone montagneuse autour des bombardements d’eau par voilure tournante. L’occasion pour les Autrichiens de voir évoluer un des plus gros hélicoptères militaires en dotation en Europe : le Sikorsky CH-53GA Sea Stallion.

Malgré son âge le CH-53GA Sea Stallion demeure une machine très impressionnante.

C’est du samedi 30 octobre au dimanche 7 novembre 2021 que la Basse-Autriche, ou plus exactement la vallée du Rax, a accueilli l’exercice Waldbrandbekämpfung 2021. Celui-ci simulait un important feu de végétation en période automnale dans une zone fortement escarpée. Traditionnellement les hélicoptères militaires Aérospatiale SA.316B Alouette III, Agusta-Bell AB-212, et Sikorsky S-70A Blackhawk appartenant au Bundesheer sont intervenus avec chacun leur propre Bambi bucket. Jusque là rien d’étonnant, ce sont les hélicoptères bombardiers d’eau standard en Autriche.

 

Sauf que là où le scénario se corsait c’est que la situation du feu était censé ne pas s’améliorer. L’Autriche faisait alors appel au mécanisme européen de lutte contre les feux de forêts, l’encore assez méconnu MEPC. Rappelons par ailleurs que des pays non européens en voie de développement peuvent en jouir, comme récemment l’Algérie via le concours de la France.
Dans le cadre de l’exercice Waldbrandbekämpfung 2021 deux pays apportaient leur concours à l’Autriche : l’Allemagne et l’Italie. Pour le premier cela prit la forme de deux hélicoptères de transport lourd Sikorsky CH-53GA Sea Stallion appartenant au Bundeswehr et pour le second d’un avion Bombardier CL-415 de la Protezione Civile.

L’appareil enlève sa charge d’attaque.

Si l’avion amphibie était dans son environnement, grâce aux nombreux lacs de montagne de la Basse-Autriche, l’hélicoptère lourd a lui aussi su démontrer sa parfaite adaptabilité à la région. Les équipes allemandes étaient venues dans la vallée du Rax avec un réservoir d’élingue de 6800 litres, une arme anti-incendie particulièrement efficace qui a déjà montré ses capacités dans la Forêt Noire durant les étés 2019, 2020, et 2021. Par contre à la différence des Bambi buckets ce système ne peut pas permettre un avitaillement en eau en vol stationnaire depuis un plan d’eau, une rivière, voire une piscine. Le recours à un camion citerne spécialement adapté à la lutte anti-incendie est obligatoire.

Le Sikorsky CH-53GA Sea Stallion a aussi démontré qu’il est particulièrement adapté à la dépose de personnels et de matériels, même lourds, au plus près du sinistre. Plusieurs rotations ont été réalisées dans ce sens afin d’attaquer le feu… virtuel.

Les autorités autrichiennes ont insisté sur le fait qu’un tel exercice aurait été impossible à organiser aussi tard dans la saison voici seulement 20 ans. La neige aurait alors déjà recouvert l’ensemble de la zone de manœuvres. C’est aussi ça le réchauffement climatique.
L’Autriche avait initialement pensé organiser cet exercice en 2020, mais l’avait annulé pour cause de pandémie du Covid-19. Elle entend le renouveler l’an prochain, avec d’autres nations spécialisées dans la lutte aéroportée contre les feux de végétation. La presse autrichienne parle notamment de la Croatie et de la France.

Photos © Bundesheer

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom