L’Europe brûle, nous ne pouvons évidemment pas rester sans rien faire. C’est à ce titre qu’en ce début août 2021 la Sécurité Civile a envoyé en Grèce et en Italie quatre avions bombardiers d’eau ainsi que 80 personnels spécialisés dans les opérations au sol. Cela s’appelle le MEPC, pour Mécanisme Européen de Protection Civile. Focus sur une coordination qui se prépare à célébrer ses vingt ans alors que la plus part des Européens ignorent tout de son existence.

C’est en effet octobre 2001 que la commission européenne a formalisé l’existence du Mécanisme Européen de Protection Civile. Tous les pays membre de notre Union Européenne en font partis, mais ils ne sont pas les seuls. Six de nos voisins extra-UE l’ont également rejoint : Islande, Macédoine du nord, Monténégro, Norvège, Serbie, et Turquie. Depuis le triste Brexit il existe des points d’achoppement entre Britanniques et Européens à son sujet mais cela devrait être rapidement réglé.

Le MEPC permet en cas de catastrophe naturelle ou industrielle de déployer rapidement des équipes spécialisées dans les pays victimes. Le mois dernier c’est ainsi que des sapeurs-pompiers français et néerlandais ont été envoyés en Belgique suite aux dramatiques inondations qui ont endeuillé le royaume voisin.
Et en ce début août la France a engagé de nouveau ses moyens de secours au profit de deux de nos voisins : l’Italie dans un premier temps puis deux jours plus tard la Grèce.

L’Italie car la région de Rome connait des feux de forêts et de broussailles d’une intensité encore rarement atteinte, mettant même en danger la banlieue de la ville éternelle. Ensuite la Grèce pour les mêmes raisons, et notamment parce que sur place ses équipes sont débordées. C’est pourquoi les moyens engagés n’ont pas la même ampleur.
Dans le premier cas ce sont deux Bombardier CL-415 et leurs équipages qui ont rejoint la botte. Dans le second on retrouve bien les deux avions amphibies de lutte anti-incendie mais ils sont désormais «accompagnés» de 80 personnels de la Sécurité Civile spécialisés dans la prise en charge de ce type de péril.
La France n’est actuellement pas le seul pays contributeur au titre du MEPC auprès de la Grèce et de l’Italie. La Croatie, l’Espagne, et la Roumanie ont également déployés aéronefs et personnels.

Le principe même du Mécanisme Européen de Protection Civile repose sur la réciprocité et la solidarité. Aujourd’hui c’est nous qui venons aider nos voisins, demain cela pourrait être eux auprès de nous.

Illustrations © Direction de Sécurité Civile et de la Gestion de Crises.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Compte tenu que les incendies semblent de plus en plus nombreux et puissants,
    ne faudrait il pas étudier un Canadair quadrimoteur écopant 12T …… ou acheter des l’ISU 2 japonais disponibles ?
    au idée:
    Serait il possible de transformer les A400M en bombardiers d’eau en utilisant le même système installé sur les C-130 américains ?

  2. L’Élysée a confirmé qu’un troisième CL-415 allait quitter sa base de Nîmes ce dimanche 8 août 2021 au matin afin de rejoindre la Grèce. Sur place la guerre contre le feu ne se relâche pas, les flammes gagnant du territoire sur la nature.

  3. Au Canada la situation est très différente entre les régions de l’est et l’ouest.  » Les conditions sont beaucoup plus humides ici que dans l’Ouest, et il y a donc naturellement moins de feux au Québec. Depuis une décennie, la province est même sous sa moyenne historique en matière d’incendies de forêt, malgré les scénarios de changements climatiques qui soutiennent que les conditions propices à la sécheresse devraient être plus présentes. »
    https://lactualite.com/environnement/incendies-de-foret-le-quebec-joue-t-il-avec-le-feu/
    Je suppose que l’envoi de CL-415 québécois en sol européen serait une opération trop complexe à réaliser. Bon courage.

    • À mon avis si le Québec veut déployer hors de ses frontières des bombardiers d’eau la logique voudrait qu’il le fasse vers la Californie qui vit actuellement un de ses pires épisodes incendiaires avec le Dixie Fire. Ce dernier est déjà dans le top 3 des feux ayant le plus ravagé cet état dans l’Histoire.

    • Il serait peut-être plus judicieux d’envoyer les CL-415 Quebecois dans l’ouest canadien ou en Californie avant de les envoyer en Europe.

  4. Quelle tristesse de voir partir en fumée des forêts ! Ici c’est l’Ouest canadien qui flambe. Des équipes et bombardiers d’eau du Québec prêtent main forte à leurs collègues canadiens. La solidarité et la coopération sont bienvenus, mais face à la nouvelle réalité des changements climatiques, des moyens accrus d’intervention aérienne devront être mis en place pour intervenir plus rapidement. L’investissement en nouveaux aéronefs sera rapidement rentabilisé face au coût astronomique de la perte de contrôle des incendies.

  5. On peut se le permettre, la France est assez épargné cette année du risque d’incendie grâce à cet été frais et pluvieux. Les champs au lieu d’être secs et grillés comme c’est le cas chaque année à cette période sont verts comme un green de golf. J’en connais qui avaient même remis le chauffage chez eux mi-juillet quand le mercure ne dépassait pas les 18 degrés.
    En parlant de Grèce, sur Flightradar24 ont peu voir évoluer dans le nord d’Athènes 5 Airtractor fireboss voler en essaim, 4 Sikorsky S-64E d’Erickson et un CL-415 croate. Ainsi que 2 autres S-64E sur l’île du Peloponnèse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom