Ils sont quatre et assurent une mission de défense aérienne et de souveraineté au-dessus d’un des territoires les plus jalousement revendiqués. Focus aujourd’hui sur la mission de patrouille aérienne au-dessus de la Géorgie du Sud par les Eurofighter Typhoon FGR.4 de la Royal Air Force. Ce sont les avions du N°1435 Flight qui réalisent ces vols, assistés de l’unique Airbus DS Voyager KC.2 du N°1312 Flight. Des missions longue distance et qui nécessite en effet le recours au ravitaillement en vol.

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient la Géorgie du Sud est un territoire britannique de l’Atlantique sud situé à environ 1350 kilomètres au sud-est de l’archipel des Malouines. Cette île en grande partie montagneuse n’abrite qu’une quarantaine d’habitants à l’année, principalement des militaires et des scientifiques. Une petite activité touristique y existe aussi, pour un maximum de 2000 personnes par an. Rattaché au territoire ultramarin dit de Géorgie du Sud et des Îles Sandwich du Sud elle est donc protégé régulièrement par les avions de la Royal Air Force.

Surtout la Géorgie du Sud est revendiquée par l’Argentine depuis des décennies, au même titre que les Malouines. Et cette volonté politique de ce pays sud-américain justifie que régulièrement les avions de chasse du N°1435 Flight viennent faire un tour au-dessus des 3755 km² de l’île. Cela représente l’équivalent de 40% du territoire corse.

Ne pouvant nullement se poser sur l’île les quatre Typhoon FGR.4 du N°1435 Flight sont obligés d’être appuyés d’un ravitailleur en vol afin de mener leurs patrouilles de souveraineté. Par ailleurs ils emportent deux bidons externes de carburant, obligatoires pour les survols océaniques depuis leur base de RAF Mount Pleasant aux Malouines.
La Fuerza Aérea Argentina n’ayant pas les moyens de déployer des chasseurs à proximité de la Géorgie du Sud la seule véritable menace aérienne ennemie pour la RAF se résume aux deux avions argentins de patrouille maritime Lockheed P-3B Orion péniblement maintenus en état de vol. Ces avions d’ancienne génération relèvent de l’Armada Argentina. Quoiqu’il en soit les Typhoon FGR.4 britanniques survolent régulièrement, à raison d’environ quatre à six reprises par mois, ce territoire ultramarin de la Couronne.

Une patrouille forcément menaçante pour l’aviation argentine.

Aux vues des très mauvaises relations diplomatiques entre l’Argentine et le Royaume-Uni ces vols de défense aérienne risquent de se poursuivre encore pour pas mal d’années.

Photos © Royal Air Force

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    J’emploie ici sciemment une locution vulgaire, Mme Thatcher a botté le cul des argentins en son temps, ceux ci hésiteront à lancer une invasion sur les Malouines et/ou la Géorgie du sud !
    La logistique britannique de l’époque fut extraordinaire, même des bombardiers Avro Vulcan B2 furent sollicités.
    God Save the Queen !!!!

    • Bonjour Stephane si vous voulez poser des questions, faites s’il vous plaît des phrases complètes. Car là c’est incompréhensible votre commentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom