Grosse déception de la part des nombreux passionnés d’aviation qui espéraient voir voler en Angleterre des Lockheed-Martin F-35I Adir, ils devront se consoler avec des avions israéliens beaucoup plus anciens. En ce début de mois de septembre 2019 la Royal Air Force organise son exercice international Cobra Warrior avec plusieurs forces aériennes alliées dont Heyl Ha’Avir. Pour la première fois des avions de combat appartenant à l’état hébreu vont opérer dans l’espace aérien britannique, il s’agit de sept McDonnell-Douglas F-15C/D Baz 2000. Ils sont accompagnés de deux avions de soutien opérationnel.

Depuis janvier 2018 et l’annonce de sa participation à Cobra Warrior 2019 l’état-major de Heyl Ha’Avir a fait souffler le chaud et le froid. On attendait des chasseurs furtifs il n’en sera finalement rien, aucun n’a quitté le territoire d’Israël. En lieu et place ce sont dont sept McDonnell-Douglas F-15C/D Baz 2000, des avions récemment modernisés qui ont rejoint l’est de l’Angleterre et la base de RAF Waddington. Il s’agit au final de trois monoplaces F-15C et de quatre biplaces F-15D.

Dans l’arsenal aérien israélien ces jets de combat biréacteurs sont considérés avant tout comme de purs chasseurs. À la différence des Boeing F-15I Ra’am qui assurent aussi bien la défense aérienne que l’attaque au sol en profondeur ou encore l’appui aérien tactique les F-15C/D Baz 2000 remplisse quasi uniquement des missions de supériorité aérienne et d’interception. C’est donc eux qui verrouille l’espace aérien israélien aux aéronefs qui pourraient être tenté de le violer.

Cobra Warrior 2019 s’annonce donc pour les pilotes israéliens comme une occasion de se frotter aux chasses américaines et européennes. En effet outre la Royal Air Force qui est l’hôte a invité des unités de l’Aeronautica Militare, de la Luftwaffe et de l’US Air Force à participer à cet exercice international. L’Armée de l’Air, officiellement trop occupée par ses opérations extérieures, brille par son absence ! Dommage.
Dans dans le ciel britannique on verra voler des Eurofighter Typhoon allemands, britanniques, et italiens mais pas de Dassault Aviation Rafale ou de Mirage 2000C. Il aurait pourtant été intéressant de les voir «affronter» les F-15C/D Baz 2000. Des McDonnell-Douglas F-15E Strike Eagle américains seront eux-aussi de la partie.

Le spectacle pour les spotters sera aussi du côté des avions de soutien opérationnel. Ainsi on a vu arriver entre fin août et le tout début septembre à RAF Waddington aussi bien un Airbus A400M Atlas allemand qu’un Lockheed-Martin C-130J Super Hercules. Un avion similaire aux couleurs israéliennes est également présent en Angleterre ainsi qu’un tanker Boeing KC-707-320 Re’em. Bien que particulièrement usés et incapables de rivaliser avec les avions équivalents actuellement commercialisés par Airbus et Boeing ces vieux quadriréacteurs assurent quotidiennement le ravitaillement en vol des avions israéliens. Par comparaison ils sont de la même génération que les Boeing C-135FR français. Sauf que leur remplacement est loin d’avoir débuté.

Au total c’est donc une cinquantaine d’avions de combat et de transport qui vont participer à cet exercice jusqu’au vendredi 20 septembre inclus. Une occasion unique pour les pilotes israéliens de découvrir le Royaume-Uni… vu depuis leur cockpit.

Photo © Heyl Ha’Avir.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom