C’est une mission quotidienne des femmes et des hommes de l’US Coast Guard qui pourtant demeure mal connue des Américains. L’accident d’une embarcation transportant au moins 40 migrants bahaméens survenu cette semaine au large des côtes de Floride a mis un coup de projecteur sur l’action des coasties dans ce genre d’affaire. Et ce sont les équipages des hélicoptères Sikorsky MH-60T Jayhawk de CGAS Clearwater qui ont été au cœur des attentions médiatiques. L’occasion pour eux de rappeler que leur mission première demeure la recherche et le sauvetage en mer, quel que soit les victimes à secourir.

Pour mémoire c’est dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 janvier 2022 qu’une embarcation de fortune a coulé au large des côtes de Floride après avoir dérivé sur plusieurs dizaines de kilomètres en raison du Gulfstream. C’est l’équipage d’un cargo américain ayant récupéré en mer un rescapé qui a donné l’alerte.
Immédiatement un avion de reconnaissance Airbus Defence & Space HC-144B Ocean Sentry en mission d’entraînement a été dérouté pour se rendre sur la zone supposée du drame. L’avion avait décollé trois heures plus tôt de CGAS Miami et allait rapidement se retrouver court en carburant. C’est pourquoi c’est CGAS Clearwater qui a repris les opérations à son compte en envoyant sur place un Lockheed HC-130H Hercules. L’équipage du quadrimoteur a pris le relais de celui du bimoteur.

Aussitôt en rotation au-dessus de la position supposée de l’embarcation au moment où elle a coulé des effets personnels ont été repérés depuis l’avion. Immédiatement deux hélicoptères de recherches et sauvetages en mer Sikorsky MH-60T Jayhawk ont rejoint le HC-130H Hercules. Leurs plongeurs respectifs se sont très vite mis à l’eau, repêchant immédiatement deux corps sans vie.

Les rotations d’hélicoptères de sauvetages et d’avions de reconnaissance se sont succédées alors même que des vedettes rapides de l’US Coast Guard et des forces de l’ordre locales sillonnaient la zone. Au soir du jeudi 28 janvier les autorités fédérales et locales américaines ont décidé de stopper les recherches, après qu’un MH-60T Jayhawk ait ramené à terre la dépouille d’une migrante d’une vingtaine d’années. Sur la quarantaine de personnes à bord du bateau il n’y aurait qu’un seul survivant, celui retrouvé en mer par le cargo à l’origine de l’alerte. L’US Coast Guard n’exclut pas qu’un ou plusieurs rescapés aient pu rejoindre la côte sans avoir été repérés.
Le dossier est désormais entre les mains du FBI, ses enquêteurs n’excluant pas un acte de malveillance de la part de passeurs particulièrement malhonnêtes.

Yellow Jayhawk est sans doute le plus célèbre hélicoptère de CGAS Clearwater.

Ce drame aura au moins eu le mérite de rappeler à toute l’Amérique que le rôle premier des coasties, qu’ils soient sur les eaux ou dans les airs, est le sauvetage en mer. Ses membres insistent sur le fait qu’ils ne cherchent jamais à connaitre l’origine ou la nationalité des victimes qu’ils sauvent, refermant ainsi une polémique née sous l’administration Trump. À l’époque des supporters de l’ancien président avaient estimé publiquement que l’US Coast Guard ne devait pas porter assistance aux migrants en difficultés. Ils savent désormais donc que leur message de haine n’a eu aucune portée auprès des coasties.
Pour mémoire le Sikorsky MH-60T Jayhawk est un des rares hélicoptères de sauvetage en mer capable de voler de jour comme de nuit, y compris dans les conditions météorologiques les plus dégradées. Leurs équipages n’hésitent jamais à se mettre en danger pour remplir leur mission.

Photos © US Coast Guard.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom