La décision a été prise au sommet de l’État. Dès ce lundi 2 mai 2022 un avion de patrouille maritime Dassault-Breguet ATL-2 Atlantique appartenant à la Flottille 21F de la Marine Nationale va participer aux missions de réassurance au profit de nos alliés européens. Détaché dans un premier temps en Crète il va permettre de protéger les eaux territoriale roumaines des menaces que font peser sur leur intégrité la marine russe. L’avion en question est une machine au standard 6, c’est à dire la version la plus avancée actuellement en dotation dans l’unité.

Le bimoteur à turbopropulseurs de la Marine Nationale va donc opérer depuis Souda Bay, la fameuse base de l’OTAN dans l’ouest de la Crète. Il ne s’agit pourtant que d’une mesure temporaire puisque Bucarest et Paris travaillent désormais à un détachement quasi permanent sur la base aérienne roumaine de Constanza. L’ATL-2 Atlantique sera alors beaucoup plus rapidement sur zone, au-dessus de la Mer Noire.

La mission première de ces avions est donc de patrouiller les eaux territoriales roumaines afin de contrer l’éventuelle présence de menaces de surface mais aussi sous la surface. C’est évidemment la marine russe qui est visée par cette mission, ce pays considérant le Mer Noire et l’ensemble de ses eaux comme sa mare nostrum.
Mais déjà des négociations sont en cours afin d’élargir cette mission de réassurance à la Bulgarie. Il faudra alors permettre à l’avion français de survoler à la fois les eaux et le territoire bulgare.

Avec cette mission le vénérable Dassault-Breguet ATL-2 Atlantique ajoute une corde à son arc, après la lutte contre la piraterie et la guerre contre les djihadistes voici la protection des alliés d’Europe orientale. L’avion français demeure au top malgré le poids des ans.

Photo © ministère des Armées.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, les réaffecter ici pour des missions très utiles (police des pèches, protection des snle, lutte contre l’immigration clandestine).

  2. L’ATL 2 est certes vieillissant mais son informatique de bord et ses capteurs sont régulièrement mis à niveau. Ce qui en fait toujours un avion extrêmement performant.

    Les B52 volent toujours et ils ne sont pas plus récent.

    • Exact!
      Et la formule turbopro de l’ATL2 est adaptée pour des patrouilles de longue durée et en moyennes/basses altitudes pour observation. Avec le PC-3 Orion, ce sont les derniers survivants
      Les nouveaux patrouilleurs équipés de réacteurs sont plutôt prévus pour des hautes altitudes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom