Renaissance du N°9 Squadron australien autour du drone MQ-4C Triton.

L’annonce a été officialisée ce vendredi 3 mars par le ministre australien de la défense, monsieur Richard Marles, lors du salon Avalon 2023. Les sept drones stratégiques Northrop Grumman MQ-4C Triton commandés en 2018 commenceront à être mis en œuvre par le N°9 Squadron de la Royal Australian Air Force d’ici le second semestre de cette année. L’unité va donc être réactivée après trente-quatre ans de sommeil. Surtout elle va retrouve sa vocation initiale de reconnaissance, celle pour laquelle ce N°9 Squadron fut créé en 1939.

Dérivés navals non embarqués du célèbre Northrop Grumman RQ-4 Global Hawk les MQ-4C Triton avaient été conçus pour les besoins de l’US Navy. La Royal Australian Air Force est actuellement leur seul utilisateur non américain. Ces avions sans pilote sont qualifiés HALE, c’est à dire Haute Altitude Longue Endurance. Ils sont dédiés avant tout aux missions de surveillance et de renseignement à caractère maritime, une donne essentielle pour la défense australienne avec la montée en puissance de la Chine en Océanie et plus largement en Asie-Pacifique.
Actuellement en phase finale de tests post réception le premier de ces drones stratégiques entrera en service actif au sein du N°9 Squadron de la Royal Australian Air Force d’ici quelques semaines.

Pour cette unité ce sera donc la fin d’un sommeil de presque trois décennies et demi. En 1989 quand il fut désactivé le N°9 Squadron australien opérait sur des hélicoptères Bell UH-1B Iroquois et Sikorsky S-70A Blackhawk. Les premiers furent retirés du service immédiatement et les seconds réaffectés à la Royal Australian Army. Pourtant cette formation avait déjà été mise en sommeil une première fois, fin décembre 1944 après le retrait du service au sein de la Royal Australian Navy du dernier navire de guerre disposant d’une catapulte pour hydravions à coques de reconnaissance. Le N°9 Squadron opérait en effet à cette époque sur d’antédiluviens Supermarine Seagull datés de la première moitié des années 1920 et sur quelques Walrus beaucoup plus modernes et eux aussi développés et construits par Supermarine. La réactivation comme unité d’hélicoptères n’intervint qu’en 1962, après donc presque dix-huit ans sans activité.

Cette fois la marche est haute pour le N°9 Squadron qui passe du côté obscur de l’aviation, celui des drones. Fini le pilotage désormais tout est question de télépilotage. Ce que la mission de reconnaissance va gagner en efficacité elle le perdra en charme et en attrait historique.
Affaire à suivre.

Photo © Royal Australian Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...