1923 – 2023 : le siècle d’aviation de Sikorsky.

Qu’un constructeur d’aéronef atteigne l’âge de 100 ans est assez exceptionnel. Quand en plus il peut se targuer d’être demeuré, malgré quelques petits soucis, à la pointe de son marché et là on touche à l’exceptionnel. C’est pourtant bien ce qui arrive aujourd’hui à l’hélicoptériste américain Sikorsky. Un industriel qui fait aujourd’hui encore jeu égal avec ses concurrents européens Airbus Helicopters et Leonardo.

Le Sikorsky S-37 fut un échec mais bénéfique puisqu’il permit à l’avionneur de se frotter aux exigences américaines.

C’est en effet le lundi 5 mars 1923 que l’ingénieur Igor Sikorsky, natif d’Ukraine et émigré de Russie sous la pression des bolchéviks, fonde sa société d’aviation. Baptisée Sikorsky Aero Engineering Corporation, elle devient très rapidement Sikorsky Manufacturing Company puis enfin Sikorsky Aviation Corporation. En fait elle adopte cette nouvelle raison sociale en 1929, en pleine crise financière.
Celui qui a appris l’aéronautique en développant des bombardiers pour l’aviation du tsar commence par des avions commerciaux. Les années 1920 sont le boom des premiers avions de ligne, notamment aux États-Unis. Pour autant les premières années sont synonymes de galères pour lui. Ses appareils ne se vendent pas ou alors très mal.

En 1927 avec son Sikorsky S-34, n’ayant pas dépassé le stade du prototype, l’ingénieur prend un virage qui lui sera bénéfique : celui des amphibies et des hydravions à coques. Le succès lui vient avec le S-36 et surtout avec son modèle dérivé S-38 construit à plus de cent exemplaires. Bien que demeuré son suite son XSS est le premier exemplaire d’un appareil Sikorsky conçu spécifiquement pour le compte des militaires américains.
La Seconde Guerre mondiale lui permettra de poursuivre, timidement, dans cette voie et de surtout trouver sa vocation : l’hélicoptère.

L’Allemagne post-1954 a toujours su se doter des meilleurs hélicoptères Sikorsky, à l’image de cet UH-34G.

D’abord avec son révolutionnaire Vought-Sikorsky VS-300 expérimental qui fera souvent d’Igor Sikorsky le père des hélicoptères, au grand dam de Louis Breguet et surtout de Paul Cornu ! Puis petit à petit avec ses premières productions en série comme les Sikorsky R-4, R-5, et R-6 qui séduiront les forces américaines dès la Seconde Guerre mondiale. À la fin des années 1940 le nom de Sikorsky raisonne déjà comme un synonyme d’hélicoptères.
Ce n’est alors pas près de s’arrêter.

HSS-1, la version navale du H-34, appartenant à la Marine Nationale et opérant au profit du bâtiment de soutien électronique Rhin.

Les années 1950 et 1960 vont être celles d’une hégémonie de Sikorsky auprès des forces américaines, avec en premier lieu l’US Marines Corps et l’US Navy. C’est là l’époque de machines aussi légendaires que l’UH-19 Chickasaw, son successeur l’UH-34 Choctaw et les hélicoptères lourds CH-37 Mojave et CH-54 Tarhe. L’US Air Force et l’US Army également apprécient les hélicos Sikorsky mais aussi ceux de Bell et de Piasecki.

Puis arrive enfin le premier véritable chef d’œuvre de Sikorsky, le SH-3 Sea King de lutte anti-sous-marine et de soutien aux opérations navales. De là l’hélicoptériste américain se fait une spécialité : adapter ses machines à des missions bien particulières à l’image du CH-3 Jolly Green Giant de soutien aux opérations spéciales et VH-3 «Marine One» de transport présidentiel. Cette logique va atteindre son paroxysme avec le HH-52 Seaguard, un véritable mini Sea King développé pour les besoins de l’US Coast Guard.

La grue volante CH-54 Tarhe demeure un des hélicoptères Sikorsky parmi les plus facilement reconnaissables.

Les années 1970 vont voir ce principe être poussé à l’extrême avec le S-70, développé par l’US Army comme UH-60 Blackhawk de transport d’assaut et pour l’US Navy comme SH-60 Seahawk de combat naval. Des années 1980 aux années 2020 inclus les différentes versions du S-70 ont évoluées autour notamment du HH-60 Jayhawk de sauvetage en mer pour l’US Coast Guard, du VH-60 Whitehawk de transport présidentiel pour l’US Marines Corps, jusqu’au très récent HH-60 Jolly Green II de recherches et sauvetages au combat pour l’US Air Force. Aujourd’hui pourtant le défi pour Sikorsky est de penser l’après Blackhawk/Seahawk car cette ère approche et a déjà commencé.

De son aveu même Barack Obama aimait voyager à bord du Sikorsky VH-3D présidentiel.

Celle-ci pourrait prendre la forme du S-92 Superhawk, un hélicoptère très évolué mais finalement boudé par les militaires américains. Seul l’US Marines Corps a jusque là fait son acquisition, et uniquement pour du transport présidentiel. Les premiers exemplaires sont attendus en unité cette année.
Pour autant ce Superhawk a servi de base à l’actuel CH-148 Cyclone en service dans les rangs de l’Aviation Royale Canadienne, et cet hélicoptère n’est pas une totale réussite. Il s’agit cependant d’une réalité palpable : Sikorsky est un champion absolu dans l’exportation de ses machines. Et au cours de son histoire il a su forger des alliances industrielles avec des constructeurs comme Agusta en Italie, Mitsubishi au Japon, Sud Aviation en France, ou encore Westland en Grande Bretagne.

Le Blackhawk est un modèle d’hélicoptère véritablement universel, comme le démontre très bien cet exemplaire autrichien.

Ce dimanche 5 mars 2023 ce centenaire n’est donc pas anodin, c’est celui d’une entreprise qui a très profondément marqué l’histoire et l’aventure aéronautique. Et c’est loin d’être fini. Joyeux anniversaire Sikorsky.

Photos © Bundesheer, Bundeswehr, Marine Nationale, San Diego Air & Space Museum, US Navy, et White House Library.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 réponses

  1. Le père des hélicoptères, ne serait-ce pas plutôt le français Étienne Œhmichen ??

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...