À leur tour l’Indian Coast Guard et l’Indian Navy font appel à l’Airbus DS C-295.

Visiblement la lune de miel entre le bimoteur turbopropulsé européen et l’Inde est loin d’être terminée. Ce vendredi 16 février 2024 le ministère indien de la défense a fait part d’une commande à Airbus pour quinze avions de reconnaissance maritime et de recherches / sauvetages hauturiers C295 Persuader. Neuf d’entre eux seront non armés et destinés à l’Indian Coast Guard tandis que les six derniers pourront emporter un arsenal de combat maritime et serviront au sein de l’Indian Navy. Sans réel concurrent cet avion s’est imposé de lui-même.

Le seul avion capable actuellement de concurrencer directement l’avion de transport tactique Airbus DS C-295 est l’Alenia C-27J Spartan II. Sur de nombreux marchés internationaux ils se tirent tous les deux la bourre à savoir lequel l’emportera sur son adversaire. Sauf dans deux ou trois dont celui de la patrouille maritime. Et pour cause l’avion italien en est absent comme d’ailleurs l’avion européen ne vient pas jouer sur ses platebandes autour de la guerre électronique. De ce fait faute de C-27J Spartan II à caractère maritime le C295 Persuader a bien souvent les coudées franches. D’autant qu’Américains, Chinois, et Russes ignorent également ce marché pourtant ô combien essentiel aujourd’hui.

Ce qui donc fait largement les affaires du groupe Airbus. Et ce qui a forcément facilité les choses pour les décideurs institutionnels indiens. D’autant plus que l’avionneur européen a passé un accord industriel avec son homologue indien Tata. Ce géant assemblera les C295 Persuader dans sa toute nouvelle usine sise à Vadodara dans le nord-ouest de l’Inde. Les avions seront livrés en deux versions différentes.

Les neufs avions de l’Indian Coast Guard seront des C295MSA dédiés à la surveillance des littoraux et aux missions de recherches et de sauvetages en haute mer. Non armés donc ils permettront de renforcer les moyens aériens de cette garde côtière en pleine expansion qui se rêve sous quelques années équivalente à la Kaijō Hoan-chō japonais voire à l’US Coast Guard. Ses moyens aériens se résument actuellement à une grosse trentaine de Dornier Do 228-200 construits sous licence locale, et en terme de voilures tournantes à une grosse quinzaine de HAL Chetak (la version locale de l’Alouette III française) et à vingt HAL Dhruv. À n’en pas douter les C295 Persuader viendront muscler ces moyens aériens.

Contrairement à l’Indian Coast Guard l’Indian Navy a choisi une version armée, désignée C295MPA. Spécialement acquise pour mener des missions de surveillance maritime et de lutte anti-sous-marine ils disposeront de charges de profondeurs et de torpilles. Si les missions hauturières demeureront à la charge des Boeing P-8I Poseidon les Airbus DS C295 Persuader pourront protéger le littoral et les ports comme le faisaient jusqu’à peu les Ilyushin Il-38 May d’origine soviétique désormais retirés du service. Les C295MPA sont donc bien des avions de remplacement.

Il faut savoir que l’Inde a négocié que ses quinze futurs Airbus DS C295 Persuader soient tous produits à partir du C-295W et non du C-295M comme cela a souvent lieu. Cela implique une planche de bord plus actuelle mais surtout les fameux winglets d’extrémité de voilure permettant de réduire sensiblement la traînée et donc la consommation en carburant. Dans le même temps on a appris que l’Indian Navy se réservait le droit de commander ultérieurement de nouveaux C295MPA si l’évolution stratégique dans la région l’imposait. On sent qu’on n’a pas fini de s’en frotter les mains du côté de chez Airbus DS.

Affaire (donc) à suivre.

Photo © Airbus Group.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 réponses

      1. En effet le HC-144 Ocean Sentry est construit sur une base de Casa CN-235. Les modifications se sont faites à la demande express de l’USCG.

  1. Bonjour Arnaud,
    je me permets une petite information. Le C-27J est proposé également en version ASW/MPA depuis 2018 mais n’a pas encore trouvé preneur faute de clients ou autre…
    Bien à vous

  2. Salut ARNAUD et les passionnés (ées),

    J’étais  » Persuader » (la faute est volontaire …!) que ce serait le C295W, car il vient d’être commandé à 56 exemplaires par l’Indian Air Force (septembre 2021). Les 40 derniers exemplaires (les 16 premiers le seront en Espagne) seront produits à Vadodara ou Baroda dans la nouvelle usine du partenaire d’ ADS (Airbus Defense & Space), TATA, dans le cadre du programme « Make in India » fortement soutenu par les autorités indiennes. Et ce d’autant plus qu’un centre de maintenance va également voir le jour, avec l’ambition de devenir une véritable plaque tournante dédiée à la MRO pour les diverses variantes de l’avion opérant dans la région.
    Il était donc évident, mais j’en conviens qu’avec avec les Indiens, il faut toujours rester prudent, que le choix allait se porter sur le C295, afin de rentabiliser au maximum les investissements en Inde et pérenniser la chaine d’assemblage. Cela permettra aussi (cela reste à confirmer) à ADS de proposer, étant donné le faible coût de main d’œuvre indienne, des avions plus compétitifs sur le marché asiatique, voir mondial.
    Aéronautiquement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...