Des drones Baykar Bayraktar TB.2 bientôt « made in Ukraine ».

La Turquie s’impose une fois encore comme l’un des grands fournisseurs de l’Ukraine en matériel de défense. C’est ainsi que l’homme d’affaire turc et fondateur du constructeur Baykar Haluk Bayraktar a annoncé que d’ici il possèdera une unité de production en Ukraine. Dédiée avant tout au marché intérieur, en fait à la défense contre l’agresseur russe, cette usine pourra dans un premier temps produire jusqu’à 120 Bayraktar TB.2 par an. Une montée en cadence et en gamme devrait à terme lui ouvrir les portes de l’assemblage du futur TB.3.

Au risque de se brouiller avec Moscou, avec laquelle pourtant elle entretient de cordiales relations diplomatiques, Ankara a donné son feu vert à cette délocalisation européenne de Baykar. Il faut dire que Recep Tayyip Erdogan ne peut pas refuser grand-chose à son ami Haluk Bayraktar. L’ingénieur et homme d’affaire fait briller la Turquie aux quatre coins du globe et son avion sans pilote TB.2 s’est mué petit à petit en véritable best-seller des drones militaires. Et ça pour le président turc c’est quelque chose d’énorme. Sans doute plus encore que son jeu trouble avec Vladimir Poutine.

Car outre la Turquie le grand vainqueur dans cette opération c’est l’Ukraine. L’usine Baykar doit accueillir 500 employés d’ici à février 2025 dont 90% de main d’œuvre locale. Haluk Bayraktar tient encore le lieu exact de son implantation secrète. Sans doute ne veut-il pas être ciblé par un missile de croisière « hypersonique » tiré depuis un Mikoyan MiG-31M Foxhound-B ou un Tupolev Tu-22M Backfire. Et il a bien raison. Car en quasiment deux ans de guerre son TB.2 est devenu le cauchemar des artilleurs et tankistes russes en Ukraine. Il les cible et détruits leurs emplacements, envoyant à l’hôpital voire au cimetière bon nombre de leurs servants. En fait on peut largement considérer que sous les marquages de nationalité ukrainienne le Bayraktar TB.2 est devenu combat proven.

De ce fait l’implantation de cette unité de production en Ukraine est totalement logique et compréhensible. Les drones seront produits localement et Kyïv n’aura plus à attendre plusieurs semaines que les douanes turques veuillent bien les laisser sortir du pays. Un transfert par avion ou par bateau qui les met à la merci des saboteurs russes. Désormais il sera plus difficile pour le Kremlin de les détruire avant livraison ; voire même quasi impossible. La cadence de production annoncée à 120 exemplaires par an garantira le renouvellement de la flotte tout en permettant d’entrevoir des livraisons à des clients extérieurs à l’Ukraine. Reste à savoir si des pays clients de ce drone et inféodés à la Russie comme le Burkina Faso ou le Mali accepteront ou non de recevoir des TB.2 fabriqués sur le sol ukrainien. En outre l’ouverture de cette nouvelle usine permet d’entrevoir un futur assemblage locale du TB.3 qui a réalisé son premier vol à l’automne dernier et dont on dit que le président Volodymyr Zelensky pense le plus grand bien.

Affaire donc à suivre.

Photo © Baykar.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

6 réponses

  1. D’ailleurs pour la petite histoire, Selçuk Bayraktar, directeur technique de Baykar et frère de Haluk Bayraktar, PDG, est le gendre du président turc Erdogan.

  2. Entre brouillage et défense sol air les drones de ce type ne volent plus en Ukraine!!! Les Russes ont (évidement)donné leur bénédiction car ils n’ont plus aucun impact sur le conflit.
    Un peu de réalisme et de bon sens s’il vous plait. Dans le domaine de la guerre la méthode Coué ne fonctionne pas!

    1. Pourtant vous usez et abusez de cette méthode Olrik. Vos commentaires sont systématiquement des éléments de langage issus des médias du Kremlin. Avez vous essayé de penser par vous-même sans vous référer à vos maîtres à penser? Dites vous bien que si Baykar a fait cette annonce c’est que les Bayraktar TB.2 continuent de voler un Ukraine face à l’envahisseur russe.

      Et par pitié changez de pseudo le colonel Olrik n’a jamais été bête. Vous ne lui rendez pas hommage.

    2. J’ai ri Olrik, tu devrais faire du stand-up. Les TB-2 ne sont pas brouillés, c’est pour ça qu’ils ont survolé ton précieux kremlin l’an dernier.

  3. Bonjour Arnaud, Staff et passionnés.
    Vous écrivez que l’ex-Union soviétique et la Turquie entretiennent des relations diplomatiques cordiales. Mais les dictateurs, comme les mafieux, n’entretiennent jamais de relations cordiales entre eux. Ils peuvent avoir des objectifs communs, mais seulement temporairement, chacun faisant alors ce qui lui convient, même au détriment de son (ancien) allié.
    Erdogan sait très bien que poutine veut contrôler les Dardanelles pour accéder à la mer Méditerranée. Et que poutine souhaite également qu’Istanbul redevienne Constantinople et que la mosquée Sainte-Sophie redevienne la cathédrale chrétienne byzantine de Sainte-Sophie (sous réserve de la démolition des minarets).
    La cordialité diplomatique actuelle convient aux deux. poutine dispose d’un canal de communication avec le monde, Erdogan a la possibilité d’agir comme médiateur et oblige l’Occident à garder le silence sur son régime.
    Mais Erdogan s’intéresse à une ex union soviétique affaiblie, qui n’a pas le contrôle de la mer Noire et encore moins d’accès à la Méditerranée. C’est une histoire qui dure depuis des siècles, peut-être des millénaires.
    Au-delà des intérêts économiques de la famille, l’octroi de la licence de production des drones Baykar Bayraktar TB.2 permet à l’Ukraine de mettre à mal l’ex union soviétique, au profit de la Turquie.
    Traduit avec Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...