FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Aeronca L-3 Grasshopper
Constructeur : Aeronca Aircraft
Désignation : L-3
Nom / Surnom : Grasshopper
Code allié / OTAN :
Variante : JR-1, O-58, YO-56, Model 65 Chief
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de reconnaissance
Rôle et missions : Avion de liaisons, d'observation, et de réglage des tirs d'artillerie.

HISTOIRE

Aeronca L-3 Grasshopper :
Le faux jumeau du Piper Cub”

Au cours de la Seconde Guerre mondiale l’US Army Air Force fit un usage intensif des avions légers de liaisons et d’observation. Il s’agissait bien souvent de modèles conçus originellement pour le marché civil du tourisme et militarisés ensuite à la va-vite. Si certains n’ont jamais connu le succès d’autres en revanche devinrent rapidement légendaires par leur manœuvrabilité et leur adaptabilité. C’est le cas entre autre de l’étonnant Aeronca L-3 Grasshopper.

C’est en 1938 que l’avionneur américain Aeronca fit voler son Model 65 Chief destiné aux aéroclubs et écoles civiles de pilotage. Cet avion reçut un accueil assez chaleureux et de nombreux exemplaires furent commandés aux États-Unis mais également au Canada et en Europe. Cependant l’émergence de la Seconde Guerre mondiale un an plus tard allait radicalement changer la donne, seul le marché américain achetant encore de telles machines.

En février 1941 l’US Army Air Corps de son côté acheta quatre de ces avions en vue de les essayer comme machines d’observation, de réglage des tirs d’artillerie, et de transport léger de courriers. Ceux-ci reçurent la désignation d’Aeronca YO-56. Ils furent essayés intensivement mais rapidement il devint évident que plutôt que des colis et lettres il valait mieux embarquer un officier ou une estafette en place arrière. Et le quatrième avion fut ainsi transformé devenant YO-58.

L’entrée en guerre des États-Unis après l’attaque japonaise contre l’archipel d’Hawaï accéléra ce programme. Une première commande fut passée pour 405 machines. Il s’agissait de cinquante O-58, vingt O-58A, et 335 O-58B. Les différences concernaient principalement des moteurs différents d’un type à l’autre. Les Aeronca O-58B possédaient en outre un système radio plus évolué.
Il fut décidé que l’Aeronca O-58 s’appellerait Grasshopper, ce qui en faisait un de plus !

Dès le début de la guerre les Aeronca O-58 Grasshopper furent déployés aussi bien dans le Pacifique qu’en Europe et rapidement en Afrique du nord. Proposé à la Royal Air Force sous la désignation d’Aeronca Chief Mk-I au titre de la loi de prêt-bail, l’avion fut finalement refusé après l’essai de deux exemplaires.

À l’été 1942 apparut l’Aeronca O-58C qui disposait d’une double commande permettant d’assurer également des missions d’entraînement basique et intermédiaire. Par contre cet avion disposait d’une modification notable : sa radio embarquée avait été allégée et ne portait plus qu’à quelques dizaines de kilomètres contre plusieurs centaines pour l’O-58B.
Aeronca reçut à cette occasion deux commandes : l’une pour 540 exemplaires de l’O-58B et l’autre pour 490 de l’O-58C.
Il faut savoir que trois de ces derniers ont été versés à une école de pilotage de l’US Navy et y reçurent la désignation d’Aeronca JR-1. Ils ne furent jamais employés en dehors des États-Unis.

Quelques semaines plus tard un changement dans la doctrine d’emploi de ces avions entraîna une nouvelle définition de leur désignation. D’avions d’observations, de réglage de tirs d’artilleries et de liaisons ils passèrent à avions de liaisons et d’observation. De ce fait la lettre O devint obsolète et fut remplacée par le L. Les Aeronca O-58, O-58A, O-58B, et O-58C devinrent respectivement des Aeronca L-3, L-3A, L-3B, et L-3C.
Le patronyme de Grasshopper demeura.

Avec leur assemblage en bois entoilé et métal ces petits monomoteurs légers étaient facile à usiner. Tout dans l’Aeronca L-3 Grasshopper permettait de le produire en série rapidement. Son train d’atterrissage classique fixe était robuste et simple et une partie de la sous-traitance de ces avions était assurée par des entreprises n’ayant rien à voir avec le milieu aéronautique. Guerre oblige des entreprises comme un fabricant de chaussures, une distillerie, ou encore une grande entreprise agro-alimentaire participaient à sa construction en modelant des pièces.

Et sur tous les théâtres d’opérations ces petits monomoteurs démontraient leur parfaite adaptation aux opérations. Bien que lents et non armés, donc représentant des cibles de choix pour les chasses allemandes, italiennes, et japonaises ils étaient appréciés de leurs pilotes. Sur le champs de bataille et dans les états-majors il n’était pas rare que les Aeronca L-3 Grasshopper soient confondus avec des Piper L-4 Grasshopper également dont ils étaient très proche esthétiquement parlant.
Il est à noter qu’en 1943 une grosse quarantaine d’exemplaires fut réquisitionnée auprès de clients civils. Ces Model 65 Chief reçurent les désignations de L-3D, L-3E, L-3F, L-3G, L-3H, et L-3J.

Les Aeronca L-3 Grasshopper participèrent aux opérations jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, n’étant jamais mis sur le devant de la scène. Il faut dire que les missions de liaisons, d’observations, et de réglage de tirs d’artilleries (qu’ils n’abandonnèrent en fait jamais) ne sont pas aussi médiatisées que le bombardement, la chasse, ou encore la lutte anti-sous-marine. Pourtant ces avions aussi ont participé à leur manière à la victoire des Alliés. Par la suite ce monomoteur léger donna naissance à deux machines distinctes très différentes : le planeur d’entraînement TG-5 et l’avion de liaison L-16 Champion utilisé durant la guerre de Corée.
En 1945-1946 des exemplaires furent cédés à quelques alliés comme le Brésil, le Chili, l’Iran, et la Turquie.

Si aujourd’hui plusieurs exemplaires font le bonheur des conservateurs et visiteurs des musées aéronautiques il faut souligner que plusieurs Aeronca L-3 Grasshopper volent encore. Ils participent régulièrement à des meetings aériens aux États-Unis et en Europe occidentale.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Aeronca L-3B Grasshopper
Envergure : 10.67 m
Longueur : 6.40 m
Hauteur : 2.34 m
Motorisation : 1 moteur à quatre cylindres à plat Continental O-170
Puissance totale : 1 x 65 ch.
Armement : aucun
Charge utile : Capacité d'accueil pour un passager.
Poids en charge : 590 kg
Vitesse max. : 140 km/h à 1200 m
Plafond pratique : 3000 m
Distance max. : 350 Km à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Aeronca L-3 Grasshopper

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Aeronca L-3 Grasshopper

VIDÉO

En vol sur un Aeronca L-3 de collection.