FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Fairchild AT-21 Gunner
Constructeur : Fairchild Aircraft Corporation
Désignation : AT-21
Nom / Surnom : Gunner
Code allié / OTAN :
Variante : Model 77, XBQ-3
Mise en service : 1943
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement avancé.

HISTOIRE

Fairchild AT-21 Gunner :
Le bimoteur d'entraînement aux faux airs de bombardier”

Durant la Seconde Guerre mondiale l’US Army Air Force utilisa un arsenal d’aéronefs particulièrement vaste et efficace. L’un des exemples les plus frappants est sa flotte d’avions d’entraînement, allant du biplan de formation initiale le plus basique comme le Boeing Stearman PT-17 Kaydet au monoplan le plus avancé à l’image du North American AT-6 Texan. Mais surtout l’aviation américaine alignait un important éventail d’avions d’entraînement bimoteurs dont certains étaient issus de modèles civils tel le Beechcraft AT-10 Wichita. Pourtant il exista aussi des bimoteurs de formation avancée spécifiquement conçus pour un emploi militaire et l’un des plus représentatifs fut le Fairchild AT-21 Gunner.

Les origines de cet avion remontent au retour d’expérience des premiers raids aériens menés par les bombardiers lourds Boeing B-17 Fortress et Consolidated B-24 Liberator au-dessus de l’Allemagne hitlérienne. Rapidement l’US Army Air Force se rendit compte que ses équipages connaissaient des carences graves, notamment au niveau de la formation des officiers de bombardement. Pourtant à l’époque ces personnels se qualifiaient aux États-Unis sur Cessna AT-17 Bobcat, un avion spécialement adapté mais jugé finalement peu convaincant dans ce rôle très particulier.

De ce fait les responsables de l’avionneur Fairchild proposèrent un avant-projet dès l’été 1942 sous la désignation de Model 77. Sur le papier l’avion était un bimoteur reprenant les grandes lignes d’un bombardier. Son équipage devait se composer de trois membres : un pilote, un élève officier bombardement et un instructeur.
L’avion fut officiellement commandé sous deux configurations d’armement et de motorisation différentes : moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1340-AN-1 et bombes en soute pour le premier, et moteurs en ligne Ranger V-770-15 et mitrailleuses défensives pour le second. Ils étaient d’une puissance unitaire respective de 455 et 527 chevaux.
Ces avions reçurent chacun de ce fait une désignation différente : XAT-13 pour le premier et XAT-14 pour le second.

Finalement après plusieurs expertises l’US Army Air Force sélectionna le XAT-14 et le commanda sous la désignation d’AT-21 Gunner. Assez étrangement l’avion n’avait pas encore réalisé son premier vol qui intervint au début du printemps 1943.
Extérieurement il se présentait sous la forme d’un monoplan à aile médiane bimoteur de construction mixte en bois et métal. Une partie de son assemblage faisait appel au Duramold, un matériaux proche du contreplaqué. Mais surtout il fait massivement appel aux matières plastiques alors naissantes. Il possédait un train tricycle escamotable et un empennage double dérive.
Son armement se composait de trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.62mm installées l’une dans le nez et les deux autres couplées dans la tourelle dorsale de l’avion.

Les premiers exemplaires de série entrèrent en service à l’été 1943. Plusieurs exemplaires du Fairchild AT-21 Gunner furent construits les avionneurs Bellanca et McDonnell en raison de l’urgence de la guerre. Pourtant à l’usage l’avion se révéla rapidement mal pensé et surtout totalement inefficace. Non seulement il était incapable de former correctement les officiers de bombardement en raison de l’absence d’un viseur adapté mais surtout sa tourelle de mitrailleuse connaissait des ratés dans son fonctionnement. Fréquemment elle se bloquait et ne pouvait être désactivée qu’après le retour du bimoteur au sol.

Mais surtout les pilotes se rendirent rapidement compte que les moteurs Ranger V-770-15 étaient fragiles et très peu adaptés à un usage quotidien. Si bien que fin 1944 l’état-major de l’US Army Air Force décida de les retirer du service au profit du Beechcraft AT-11 Kansan, une version d’entraînement au bombardement dérivé du bimoteur de transport léger C-45 Expeditor. Pourtant ce ne fut pas exactement la fin pour les 175 exemplaires du Fairchild AT-21 Gunner.
Quelques exemplaires désarmés et démilitarisés furent revendus à des clients civils comme avions de travail aérien et de transport de fret léger. Plusieurs volèrent ainsi jusqu’au milieu des années 1950.

Mais surtout en 1944 l’avion faillit connaître l’épreuve du feu. Connu initialement comme Fairchild Model 80 il s’agissait d’une version télé-pilotée destinée à des attaques lourdes. Désigné XBQ-3 le bimoteur devait être chargé de 1800kg d’explosifs et précipité sur une cible particulièrement défendue. À la différence notable des avions kamikazes japonais comme le Nakajima Ki 115 ici le poste de pilotage ne servait que pour le convoyage de l’avion sans arme. Une fois prêt pour détruire sa cible il était piloté à distance comme tout drone qui se respecte.
Cependant les essais ne furent jamais concluants et les deux XBQ-3 ne débouchèrent jamais sur une version de série.

Avion passablement raté le Fairchild AT-21 Gunner fut pourtant certainement l’avion d’entraînement américain qui ressemblait le plus à un avion d’arme. Cependant il en était très loin.
Ce bimoteur ne fut jamais exporté ni même fourni au titre du prêt-bail.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Fairchild AT-21 Gunner
Envergure : 16.05 m
Longueur : 11.58 m
Hauteur : 4.00 m
Motorisation : 2 moteurs en ligne Ranger V-770-15
Puissance totale : 2 x 527 ch.
Armement : Trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.62mm.
Charge utile :
Poids en charge : 5120 kg
Vitesse max. : 360 km/h à 3650 m
Plafond pratique : 6750 m
Distance max. : 1450 Km à charge maximale.
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Fairchild AT-21 Gunner

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Fairchild AT-21 Gunner

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données