FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Fokker F28 Fellowship
Constructeur : NV Koninklijke Nederlandse Vliegtuigenfabriek Fokker
Désignation : F28
Nom / Surnom : Fellowship
Code allié / OTAN :
Variante : Fairchild-Hiller FH228
Mise en service : 1969
Pays d'origine : Pays-Bas
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport de personnels, transport de hautes personnalités.

HISTOIRE

Fokker F28 Fellowship :
Un biréacteur néerlandais simple mais réussi”

Lorsqu’elle apparut à la fin des années 1950 la Caravelle révolutionna le marché du transport aérien court-moyen courrier. Pas uniquement parce qu’elle avait recours à des réacteurs et non plus des turbopropulseurs ou bien des moteurs à pistons mais parce qu’elle venait de dessiner une nouvelle architecture qui allait perdurer pendant plusieurs décennie. Fuselage étroit, aile en flèche, et réacteurs installés à l’arrière sous l’empennage, des États-Unis à l’Europe occidentale en passant même par l’Union Soviétique tout le monde s’en inspira avec plus ou moins de réussite. L’un des avions les plus intéressant à ce niveau là fut le Fokker F28 Fellowship hollandais.

C’est en 1962 soit à peine trois ans après le début de la carrière commerciale de l’avion français que Fokker annonça son intention de lancer sur le marché un avion similaire sous la désignation de F28 Fellowship. L’idée des ingénieurs néerlandais était très clairement de concurrencer la Caravelle mais pas uniquement. Fokker comptait également remplacer tous les avions d’ancienne génération à l’image des nombreux Douglas C-47 Dakota démilitarisés et utilisés comme avions de ligne depuis 1945 un peu partout en Europe occidentale.

Les équipes de l’avionneur travaillèrent d’arrache-pied. Après plusieurs mois d’hésitations elles se tournèrent vers Rolls-Royce afin de motoriser leur futur jet de ligne. Les réacteurs sélectionnés étaient des RB183-2 Mk-15 de 9987 kg de poussée chacun, des moteurs alors considérés comme plus économiques que ceux produits aux États-Unis.
Pour le reste la cabine passagers de l’avion pouvait accueillir 55 passagers dans un confort unique mais correct. De fait la série 1000 de base plaçait le futur Fokker F28 Fellowship comme plus petit que ses concurrents. Pourtant plusieurs compagnies aériennes avaient déjà placé des options sur lui à l’image de KLM la compagnie étatique hollandaise ou encore des compagnies Braathens en Norvège et LTU en Allemagne de l’ouest.
C’est donc dans une configuration très proche du F28-1000 que le prototype réalisa son premier vol le 9 mai 1967.

Comme tout avion de ligne le Fokker F28 Fellowship devait attendre sa certification de type avant d’entamer sa carrière commerciale. Celle-ci intervint en février 1969 et les premiers vols sous les couleurs de Braathens. La KLM de son côté dut attendre l’été 1969 pour recevoir ses premiers exemplaires.

Par la suite Fokker développa des versions légèrement agrandies F28-2000, -3000, et -4000. Les versions F-28-5000 et -6000 ne dépassèrent pas le stade du prototype. De même en 1969 un accord fut signé avec l’avionneur américain Fairchild-Hiller afin que celui-ci produise le F28-3000 sous licence sous la désignation de FH228. Seuls deux exemplaires furent construis et vendus à la compagnie aérienne Piedmont pour des vols intérieurs aux États-Unis.

Assez étrangement les premiers clients militaires de l’avion ne furent pas néerlandais. C’est d’Amérique du sud que provint la première commande d’une force aérienne, celle de Bolivie qui recherchait alors un avion de transport de hautes personnalités. Des contrats similaires suivirent d’Algérie, de Colombie, du Ghana, d’Indonésie, de Malaisie, du Pérou, des Philippines, de Tanzanie, et du Togo. Deux exemplaires furent acquis en 1978 par la force aérienne néerlandaise, il s’agissait d’avions de seconde main rachetés à la compagnie aérienne Martinair.

Mais le client le plus important militairement du Fokker F28 Fellowship fut l’Argentine. En effet ce pays acheta cinq avions, répartis en trois exemplaires pour la force aérienne et deux autres pour l’aéronavale. Dédiés aussi bien au transport de hautes personnalités qu’à celui des personnels ou encore à l’évacuation sanitaire ces avions furent massivement employés.
Durant la guerre des Malouines au moins un d’entre-eux fut même engagé afin d’amener sur l’archipel britannique occupé des troupes et du matériel.

Quand la production cessa en 1987 le Fokker F28 avait été produit à 241 exemplaires. Durant sa carrière il ne subit pas la seule concurrence française mais aussi celle du BAC 1-11 britannique et bien entendu du Douglas DC-9 américain. Pour autant le petit biréacteur hollandais a toujours joui d’une excellente réputation dans le monde de l’aviation civile.
Le F28 a donné naissance au Fokker F100 bien plus moderne.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Fokker F28-3000 Fellowship
Envergure : 25.07 m
Longueur : 27.40 m
Hauteur : 8.47 m
Motorisation : 2 réacteurs à double flux Rolls-Royce RB183-2 Mk-155
Puissance totale : 2 x 4487 kgp.
Armement : aucun
Charge utile : jusqu'à 65 passagers
Poids en charge : 33110 kg
Vitesse max. : 845 km/h en croisière maximale à 7000m.
Plafond pratique : 10650 m
Distance max. : 2050 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Fokker F28 Fellowship

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Fokker F28 Fellowship

VIDÉO

Atterrissage d'un Fokker F28 militaire argentin.