FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Handley Page HPR.3 / HPR.7 Herald
Constructeur : Handley Page Ltd.
Désignation : HPR.7
Nom / Surnom : Herald
Code allié / OTAN :
Variante : HPR.3, HP-127
Mise en service : 1959
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport tactique, transport de personnels, transport de hautes personnalités.

HISTOIRE

Handley Page HPR.3 / HPR.7 Herald :
L'avion de transport britannique boudé par la RAF”

Constructeur mondialement célèbre pour ses bombardiers depuis la Première Guerre mondiale la société Handley Page s’est peu à peu essayée aux appareils de transport avec plus ou moins de réussite. Si certains comme le Hastings connurent une carrière opérationnelle d’autres en revanche, tel le Hermes furent de véritables échecs. Après avoir repris en 1952 les activités de la société Miles les équipes de Handley Page se concentrèrent sur le programme HPR.3 qui donna naissance sur un avion assez réussi technologiquement mais néanmoins raté au niveau commercial : le Herald.

En fait entre le Miles HPR.3 et le Herald il y avait plusieurs différences notables et notamment un empennage mono-dérive en lieu et place du bi-dérive d’origine. Mais surtout les quatre moteurs en étoile Alvis Leonides Major d’une puissance unitaire de 600 chevaux avaient été remplacés par des turbopropulseurs. Le Handley Page HPR.3 se présentait clairement comme un avion d’un autre temps avec sa sous motorisation. C’est cet échec qui conduisit à la remotorisation et donc à la naissance du HPR.4 puis du HPR.7, alias Herald.

Le choix des ingénieurs de Handley Page se porta sur le turbopropulseur Rolls & Royce Dart Mk-527 d’une puissance unitaire de 2105 chevaux. Extérieurement le Herald reprenait les grandes lignes du HPR.3 avec sa voilure haute, son empennage mono-dérive, son train d’atterrissage tricycle escamotable à voie haute, ses volets hypersustentateurs, et son cockpit très légèrement surélevé à la manière du De Havilland D.H.104 Dove bimoteur. La cabine de l’avion prévoyait l’accueil de 45 à 55 passagers suivant le niveau de confort. C’est entre les mains d’un équipage d’essais du Royal Aircraft Establishment que l’avion réalisa son premier vol le 11 mars 1958.

Clairement conçu pour remplacer les Douglas C-47 Skytrain qui volaient dans les différentes compagnies et forces aériennes le Handley Page Herald eut des débuts de carrière pour le moins délicats. En effet entre la concurrence du Fokker F27 Friendship et les transformations de Dakota il apparut rapidement que le HPR-7 était relativement inadapté pour les militaires. Si bien qu’aidé du RAE les ingénieurs de Handley Page se mirent en tête d’en développer une version spécifiquement destinée à la Royal Air Force, le HP-127.
Outre le remplacement des Dakota il visait aussi celui des Vickers Valetta.

Les travaux du HP-127 commencèrent en 1960 à partir du prototype de la série 200 du Herald. Une rampe de chargement arrière avait été installée sur l’avion, de même qu’un système d’ouverture automatique pour les parachutistes. Le HP-127 fut officiellement opposé par la RAF au Hawker-Siddeley HS-748MF. Mais en fait ce fut rapidement ce second avion qui fut déclaré vainqueur, et donna ainsi naissance au Andover C Mk-1. La RAF décida de ne pas donner suite au Herald pour ses missions de transport tactique.
Cependant Handley Page ne cessa pas pour autant ses tentatives de fourniture à l’aviation britannique. En effet le constructeur chercha à livrer deux avions au Queen’s Flight l’unité de transport officiel de la famille royale qui venait alors de se séparer de ses deux Vickers Viking. Mais là encore l’Andover lui fut préféré.

Malgré ces échecs le Herald fut acquis par deux forces aériennes. En 1961 la Royal Arab Air Force, la force aérienne royale de Jordanie, fit l’acquisition de deux Herald 201 pour des missions de transport de hautes personnalitées, de transport de personnels, et de liaisons. Toutefois le Herald ne réussit jamais à marquer les esprits dans ce pays et ces deux machines furent finalement revendues à la compagnie aérienne nationale Alia en décembre 1963.

Mais c’est surtout la force aérienne de Malaisie qui utilisa à partir de septembre 1963 un lot de huit Herald 400 pour des missions de transport de troupes, de parachutisme, et de transport de fret. Equipés d’un plancher renforcé ces avions évoluaient au sein du Squadron 4. La Malaisie conserva ses Handley Page Herald jusqu’en 1996 et les remplaça par des Casa C-212 Aviocar.

Appareil relativement réussi, mais passablement mal commercialisé le Herald ne fut assemblé au total qu’à une cinquantaine d’exemplaires, dont quelques-uns sont aujourd’hui conservés dans des musées britanniques. Plus aucun ne vole de nos jours.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Handley Page HPR.7 Herald Mk-400
Envergure : 28.90 m
Longueur : 23.00 m
Hauteur : 7.34 m
Motorisation : 2 turbopropulseurs Rolls & Royce Dart Mk-527
Puissance totale : 2 x 2105 ch.
Armement :
Charge utile : 56 passagers, ou 44 parachutistes équipés, ou 4650kg de fret.
Poids en charge : 19500 kg
Vitesse max. : 445 km/h à 4400 m
Plafond pratique : 8500 m
Distance max. : 1100 Km à masse maxi
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Handley Page HPR.3 / HPR.7 Herald

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Handley Page HPR.3 / HPR.7 Herald

VIDÉO

Vidéo d'un Herald civil encore en état de vol en 2008.