FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Kamov Ka-31 ‘Helix-D’
Constructeur : Kamov N. I.
Désignation :
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Helix-D
Variante : Ka-29RLD
Mise en service : 1996
Pays d'origine : Russie
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère de surveillance et de veille radar.

HISTOIRE

Kamov Ka-31 ‘Helix-D’ :
L'AWACS à double-rotors contrarotatifs”

Le constructeur russe Kamov est un des industriels dont on reconnait la patte le plus aisément possible : la majorité de ses hélicoptères sont dits à double-rotors contrarotatifs. Une technologie qu’il maîtrise parfaitement depuis l’ère soviétique et plus particulièrement le Ka-10 dans les années 1950. Kamov a su au fil des ans adapté cette architecture très particulière autant à des machines civiles que militaires. Dans ce dernier cas une de ses plus belles réussites dans ce domaine est un appareil de surveillance radar destiné aux forces aéronavales : le Kamov Ka-31.

Dans le courant des années 1970 l’Union Soviétique ambitionne de disposer de porte-avions similaires à ceux des États-Unis. Aussi elle décide de lancer un programme visant à disposer d’avions de guet aérien radar embarqués, autrement dit des AWACS. C’est l’avionneur Yakovlev qui est chargé des travaux et son Yak-44 très fortement inspiré par le Grumman E-2 Hawkeye américain piétine de plus en plus. Si bien qu’à la fin de la décennie Moscou change son fusil d’épaule et demande à Kamov de développer un hélicoptère disposant de capacités similaires à celles demandées pour le Yak-44.

Aussi géniale que soit l’idée de développer un hélicoptère de veille radar elle n’a rien d’originale. Les services de renseignement soviétiques apprennent en 1979 que le constructeur britannique Westland travaille à cette époque sur un futur Sea King AEW Mk-2 destiné au remplacement des vieux Fairey Gannet AEW Mk-3.
Soviétiques et Britanniques travaillent alors sur un même concept autour de deux hélicoptères diamétralement opposés.

Car les ingénieurs de Kamov ont décidé de baser leur étude sur l’hélicoptère multi-rôle Ka-29. Le futur hélicoptère reçoit d’ailleurs la désignation de Ka-29RLD. Les lignes de l’aéronef sont redessinées afin de permettre l’emport du radar déployable E801M Oko. Son énorme antenne de 200 kilogrammes mesure six mètres de long et se met en place en vol, sous l’intrados de fuselage. Repliée elle ne dépasse pas 70 centimètre d’épaisseur sous l’hélicoptère.
C’est dans cette configuration que le premier des deux Kamov Ka-29RLD de présérie vol le 5 octobre 1987.

Dès le début de l’année suivante l’aéronavale soviétique, la puissante AVMF, pour Aviatsiya Voyenno-Morskogo Flota, déploie les deux Kamov Ka-29RLD à bord du tout nouveau porte-avions Tbilissi. Rapidement ces hélicoptères de présérie sont repérés par un satellite de surveillance des États-Unis. L’OTAN leur affecte alors la désignation de Helix-D.
Fin 1988 Kamov reçoit une commande pour douze hélicoptères à livrer entre 1992 et 1995. L’effondrement du mur de Berlin et la chute des régimes marxistes en décidera autrement. La commande est annulée en 1990. Pourtant Kamov continue à croire en son AWACS à voilures tournantes et décide de le proposer à l’export sous la désignation Ka-31.

En 1995 la jeune Russie relance le programme d’acquisition des hélicoptères. De douze exemplaires celui-ci a fondu à hauteur de huit machines dont les deux hélicoptères de présérie. Ils sont tous livrés entre 1996 et 1999. Parallèlement des pistes sont envisagées pour exporter le Kamov Ka-31 vers des pays comme l’Algérie, la Chine, Cuba, l’Inde, ou encore l’Indonésie. Kamov d’ailleurs demande à la Russie de renoncer à la désignation Ka-29RLD et d’adopter celle de Ka-31. Elle accepte en 1998.

En 1999 quatre exemplaires sont commandés par l’Indian Navy, suivis deux ans plus tard de cinq autres appareils. Le Kamov Ka-31 commence enfin sa carrière étrangère. Mais Kamov peine à vendre cette machine ultra spécialisée. Algériens, Cubains, et Indonésiens la refusent car n’ayant pas les moyens financiers de l’acheter. Reste alors la Chine. Un accord de licence de fabrication est alors demander par l’hélicoptériste Changhe mais refusé catégoriquement par Kamov. Malgré cela neuf exemplaires sont commandés par la marine chinoise en 2002. Malheureusement un litige douanier entre Moscou et Pékin bloque ces hélicoptères sous douane. Résultat ils ne sont livrés qu’en 2009.

Quatre ans plus tard les Kamov Ka-31 chinois sont enfin accepté au service. La formation des pilotes et des mécaniciens aura été longue car les hélicoptères russes s’acclimataient mal au climat local. En 2014 l’Inde lança un programme de modernisation de ses hélicoptères, au travers notamment d’une avionique occidentalisée. Dans le même temps des pourparlers furent lancés avec Kamov afin de régler le problème du rayon d’action souvent jugé trop faible des Ka-31 indiens. Celui-ci ne fut jamais solutionné.
Dans le même temps la Russie relança dès 2012 la construction de dix Kamov Ka-31 pour ses propres besoins. Ces hélicoptères sont affectés non pas sur des navires de guerre mais à terre dans des zones côtières pauvres en aérodromes.

De nos jours le Kamov Ka-31 Helix-D est toujours proposé à la vente par la Russie, même s’il semble qu’aucun exemplaire n’ait quitté les chaines d’assemblage depuis 2015. Des pistes avaient été avancées avec l’Égypte mais finalement abandonnées.
Le Kamov Ka-31 est un des rares hélicoptères AWACS, et si on excepte son rayon d’action parfois jugé trop faible, c’est un appareil finalement assez réussi. Comme d’ailleurs le sont toutes les sous-versions du fameux Ka-27.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Kamov Ka-31 'Helix-D'
Envergure : 15.90 m diamètre de chaque rotor
Longueur : 11.25 m
Hauteur : 5.60 m
Motorisation : 2 turbines Isotov TV3-117-VMa
Puissance totale : 2 x 2500 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 12500 kg
Vitesse max. : 250 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 3450 m
Distance max. : 600 Km à masse maximale.
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Kamov Ka-31 ‘Helix-D’

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Kamov Ka-31 ‘Helix-D’

VIDÉO

Participation de Ka-31 à un défilé aérien en Inde.