FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Martin P2M
Constructeur : Glenn L. Martin Company
Désignation : P2M
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1931
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hydravions
Rôle et missions : Prototype d'hydravion de patrouille

HISTOIRE

Martin P2M :
Au centre d'un imbroglio entre deux avionneurs mythiques”

L’entre-deux-guerres fut véritablement la période d’essor de l’hydraviation aux États-Unis. La majorité des grands constructeurs, mais aussi de plus modestes, se lancèrent dans des conceptions toutes plus audacieuses les unes que les autres. La concurrence faisait rage. Pourtant à la même époque les avionneurs Consolidated et Martin passèrent un accord visant à des développements conjoints. Cette procédure n’avait rien de très originale à l’époque mais elle donna naissance entre ces deux sociétés à un étonnant appareil de reconnaissance maritime malheureusement demeuré sans suite, mais pas sans descendance : le Martin P2M.

Tout commença en février 1928 quand l’état-major de l’US Navy demanda à Consolidated de travailler sur une version militaire de reconnaissance et de patrouille de son Commodore alors exploité sur des lignes civiles. Consolidated accepta et lança le développement de la machine sous la désignation maison de Model 9. De son côté la marine américaine le désigna PY. En fait il s’agissait ni plus ni moins que d’un Commodore débarrassé de ses attributs commerciaux, et doté d’un armement défensif. Entre l’étude de faisabilité, le développement et l’assemblage de la machine il ne fallut que onze mois. Le 10 janvier 1929 l’hydravion bimoteur réalisait son vol inaugural.

Malheureusement pour Consolidated les vols d’essais menés dans les jours suivants par l’aéronavale américaine ne furent pas satisfaisants. L’US Navy demandait à revoir la copie.
Ayant d’autres obligations industrielles Consolidated décida de confier le programme à son associé Martin, avec à sa charge de moderniser le PY. Martin accepta.
Ainsi naquit le Model 119, alias P2M pour les militaires.

Et l’idée des ingénieurs de Martin était pour le moins radicale. Puisque le PY manquait de puissance le nouveau P2M allait lui en offrir un gain de 50%. Les deux Pratt & Whitney R-1860 Hornet B à neuf cylindres en étoile d’une puissance unitaire de 575 chevaux furent déposés et remplacés par trois Wright R-1820-64 Cyclone également à neuf cylindres en étoile et de puissance équivalente. Un système de chevalet fut installé au-dessus de la voilure, entre les moteurs 1 et 2 afin de fixer le moteur 3. La coque et l’empennage furent redessinés ainsi que les flotteurs annexes. En fait le nouvel appareil ne conservait réellement que la voilure de son prédécesseur. L’élégance du Consolidated Commodore avait disparu laissant la place à un hydravion assez original, à défaut d’être esthétiquement réussi.
Le Martin P2M réalisa son premier vol le 22 juin 1931, soit deux ans et deux jours après que Consolidated se soit désengagé du développement du PY.

Le rayon d’action était bien tel qu’annoncé initialement, l’hydravion déjaugeait même par mauvaise mer, et l’armement de deux mitrailleuses mobiles de calibre 7.62 millimètres était conforme au cahier des charges. Seulement voilà le trimoteur Martin P2M ne satisfaisait pas les amiraux américains. Il faut dire qu’en altitude son comportement était parfois délicat que l’hydravion virait assez difficilement sur l’aile.
Le Martin P2M-1 n’avait vraiment pas les faveurs de l’US Navy qui ordonna qu’on revienne à une configuration bimoteur quitte à alléger la machine. Une semaine après le premier vol de cet hydravion son moteur trois était déposé. Un nouveau contrat de développement fut
Ainsi modifié le prototype prit la désignation de Martin P2M-2.

Et le Martin P2M-2 fut immédiatement commandé par l’US Navy à hauteur de neuf machines. Il était si différend du P2M-1 ou même du PY que ce nouvel hydravion de patrouille fut désigné Martin P3M dans l’aéronavale américaine. Il entra en service en avril 1932.

Au final le trimoteur Martin P2M n’entra jamais en service mais permit de concevoir le P3M dont découla par la suite le Consolidated P2Y Ranger. Ce dernier est considéré comme le précurseur véritable du P3Y, mieux connu sous la désignation de PBY Catalina.
Le P2M fut ferraillé, il n’en reste plus rien de nos jours.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Martin P2M-1
Envergure : 30.48 m
Longueur : 18.66 m
Hauteur : 6.32 m
Motorisation : 3 moteurs en étoile Wright R-1820-64 Cyclone
Puissance totale : 3 x 575 ch.
Armement : Deux mitrailleuses mobiles de calibre 7.62mm.
Charge utile :
Poids en charge : 9140 kg
Vitesse max. : 225 km/h à 1800 m
Plafond pratique : 4450 m
Distance max. : 2800 Km à masse maximale
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Martin P2M

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Martin P2M

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données