Nardi FN.305

Fiche d'identité

Appareil : Nardi FN.305
Constructeur : S.A. Nardi per Costruzioni Aeronautiche
Désignation : FN.305
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement intermédiaire et avancé, avion de liaisons, avion de raids.

Sommaire

“ Un avion monomoteur léger élégant et sûr ”

Histoire de l'appareil

Contrairement à une idée reçue encore bien présente dans l’esprit des gens, et notamment en France, l’industrie aéronautique italienne sut développer des aéronefs de qualité durant l’ère fasciste. Pourtant l’image qui colle à la peau de ces avions est la fragilité. En fait c’était la motorisation qui laissait souvent à désirer de l’autre côté des Alpes.
Quelques modèles d’avions se sont pourtant taillés une belle réputation de fiabilité en Italie parmi lesquels un petit monomoteur d’entraînement intermédiaire et avancé qui vola jusqu’à la fin du conflit : le Nardi FN.305.

Lorsque les trois frères Nardi se lancèrent dans la conception de leur propre avion de tourisme en 1934 ils n’avaient aucune expérience seuls. Jusque là ils avaient tous trois travaillé pour des avionneurs italiens comme Fiat ou Piaggio. La fondation de leur propre entreprise leur permis de lancer le programme FN.305 relatif à un avion de tourisme et d’entraînement militaire. Pour la motorisation ils firent appel à Fiat et à son A.70S en ligne, développant 200 chevaux. Ainsi assemblé ce prototype réalisa son premier vol le 19 février 1935. Et très vite l’avion suscita des militaires et notamment du célèbre aviateur Italo Balbo.
Celui-ci conseilla alors à la Regia Aeronautica de s’intéresser de près à cet avion. Dans le même temps il fit comprendre aux frères Nardi que leur FN.305 n’avait pas grand-chose d’un avion civil et qu’il ne rencontrerait aucun succès comme appareil de tourisme.
Son sort était scellé : il deviendrait un avion uniquement militaire !

Extérieurement le Nardi FN.305 se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever de construction mixte en contreplaqué et métal. Il était donné d’un train d’atterrissage classique fixe se terminant par un patin de queue.

Suivant les conseils de Balbo les frères Nardi développèrent trois versions de leur avion. Une biplace et deux monoplaces. Ainsi naquit le FN.305A dont les deux membres d’équipages étaient installés en tandem ainsi que les FN.305B et FN.305C. Tous deux monoplaces le premier disposait d’un cockpit ouvert et le second d’un cockpit fermé.
Les monoplaces d’entraînement avaient alors la côte en Europe à l’image du biplan Bücker Bu 133 Jungmeister allemand ou du monoplan Caudron C.690 français.

Cependant à l’usage le moteur Fiat A.70S montra ses limites et fut déposé sur le Nardi FN.305A au profit d’un Alfa-Romeo 115 lui aussi en ligne et développant 115 chevaux. Destiné à l’entraînement intermédiaire et à la formation des pilotes de chasse cette version fut armée de deux mitrailleuses synchronisées Breda-SAFAT de calibre 7.7mm.
Début 1936 la commande officielle de la Regia Aeronautica tomba : 258 avions. Il est à noter que dix-huit d’entre-eux ne devaient emporter aucune mitrailleuse, ces avions étant destinés exclusivement à des missions de liaisons aériennes. Pour autant ils conservaient les doubles commandes.
Les premiers FN.305A entrèrent en service actif dans l’aviation fasciste au début de l’année 1937.

Cette même année les frères Nardi se lancèrent dans l’aventure de vendre leur avion à l’export. De manière assez surprenante le premier client ne fut pas européen mais sud-américain. La Fuerza Aérea de Chile passa commande pour neuf exemplaires, armés d’une seule mitrailleuse en lieu et place des deux habituelles.
Puis ce fut le tour de l’aviation hongroise d’acquérir cinquante avions au standard FN.305A identique à celui de la Regia Aeronautica.

Mais c’est véritablement en 1938 que l’avion enregistra ses deux plus beaux contrats. La Roumanie d’abord acheta un lot de trente FN.305A ainsi qu’un unique FN.305B, le seul jamais vendu à l’export. Assortie à cette commande il existait une option, un phénomène encore rare à l’époque, pour 124 avions fabriqué par IAR à Brasov. Désignés FN.305Ar ces avions se distinguaient par leur moteur britannique De Havilland Gipsy Six construit localement comme IAR 6G1.
Quelques semaines plus tard c’est un client plus inhabituel pour l’industrie aéronautique italienne qui se manifesta : l’Armée de l’Air. Elle acheta un lot de 300 avions pour des missions d’entraînement intermédiaire et avancé.
La France devenait donc un client plus important que l’Italie elle-même.

Malheureusement pour cette dernière le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale à l’été 1939 en décida autrement. Si l’Italie fasciste n’était officiellement pas en guerre avec la France à ce moment là son allié nazi voyait d’un mauvais œil des livraisons d’avions militaires à cet ennemi. Aussi dès janvier 1940 les livraisons de Nardi FN.305A furent arrêtées par l’Italie. L’Armée de l’Air comptait alors 38 avions. Finalement les trois frères réussirent encore à livrer trois avions supplémentaires avant que l’Italie et la France ne deviennent officiellement ennemies au printemps 1940.
L’Armée de l’Air n’utilisa donc que 41 avions de ce type sur les 300 commandés.
Il est à signaler qu’une dizaine de ces machines fut convoyée jusqu’en Allemagne et réquisitionnée par la Luftwaffe. Ils furent utilisés, une fois leur armement déposé, pour le remorquage de planeurs d’entraînement.

Fondamentalement le Nardi FN.305 était un très bon avion d’entraînement. Il pardonnait beaucoup les erreurs de pilotage et sa vitesse maximale lui permettait au mieux de former les futurs pilotes de chasse. Son armement était jugé globalement comme fiable. Il ne connut que peu d’accidents mortels et lorsque la guerre prit fin en Europe en mai 1945 les deux-tiers des avions italiens volaient encore.
Une quarantaine fut repeinte aux couleurs de l’Aeronautica Militare. Ils furent employés, désarmés, pour des missions d’entraînement intermédiaire et de liaison jusqu’en 1949. Cette année là ils laissèrent la place à des North American T-6 Texan jugés bien plus modernes.

Il est à signaler que deux FN.305D civils furent produits. Dotés d’un moteur tchécoslovaque en étoile Bora fabriqué par Walter ils furent utilisés pour des raids de longue distance. Le premier relia en mars 1939 la capitale italienne à Addis-Abeba en Éthiopie, soit 4460 kilomètres, à la vitesse moyenne de 240 kilomètres heures. Le second fut acheté par le gouvernement yougoslave pour tenter un vol transatlantique qui n’eut finalement jamais lieu. Bien sûr ces deux appareils était très profondément modifiés.

Aujourd’hui le Nardi FN.305 n’est pas un avion retombé dans l’oubli puisqu’au moins deux avions sont préservés en Europe. Le premier l’est en Italie au musée de l’Aeronautica Miitare de Vigna di Valle tout près du lac de Bracciano. Le second se trouve au musée national des armées à Bucarest en Roumanie. Ce sont deux exemplaires exposés en très bon état général.
Malheureusement on n’en connait aucun actuellement en France.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du Nardi FN.305

Caractéristiques techniques

Modèle : Nardi FN.305A
Envergure : 8.47 m
Longueur : 6.98 m
Hauteur : 2.10 m
Surface alaire : 12.00 m2
Motorisation : 1 moteur en ligne Alfa-Romeo 115
Puissance totale : 1 x 185 ch.
Armement : Deux mitrailleuses synchronisées de calibre 7.7mm.
Charge utile : -
Poids en charge : 980 kg
Vitesse max. : 300 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 6000 m
Distance max. : 600 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Nardi FN.305

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Nardi FN.305
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Nardi FN.305

Désolé, actuellement aucune vidéo n'a été répéretoriée pour cet aéronef.