FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : PZL SM-2
Constructeur : Panstwowe Zaklady Lotnicze
Désignation : SM-2
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1961
Pays d'origine : Pologne
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère de liaison, d'évacuation sanitaire, et d'entraînement.

HISTOIRE

PZL SM-2 :
Le premier véritable hélicoptère polonais”

Dans l’histoire de l’aviation la Pologne tient une place à part. Si ce pays s’est rapidement intéressé à l’industrie aéronautique, au lendemain de la Première Guerre mondiale en fait, ses productions n’ont que très rarement marqué les esprits. L’une de ses seules véritables réussites est d’ailleurs un chasseur léger ayant combattu l’invasion allemande de 1939 à savoir le PZL P.11. Pourtant ses créations furent multiples et variées grâce notamment à ses nombreuses branches tels Krosno, Mielec, ou encore Swidnik. Cette dernière se spécialisa d’ailleurs dans la conception et/ou la réalisation sous licence d’hélicoptères soviétiques. Un de ses rares développement fut un petit monomoteur léger : le PZL SM-2.

Les origines de cet hélicoptère remontent à la volonté d’ingénieurs polonais de donner à la fin des années 1950 une seconde chance au Mil Mi-1 de facture soviétique. Cependant ils avaient dans l’idée de d’en dériver une version qui leur aurait été propre. Une fois l’accord donné par Moscou pour un tel chantier les études préliminaires furent confiées en novembre 1957 au bureau d’étude Swidnik. C’est l’ingénieur en chef Jerzy Tyrcha qui fut chargé de cette fonction.

À cette époque la seule expérience polonaise dans le domaines des voilures tournantes, en dehors de la construction sous licence du Mi-1 (localement connu comme SM-1) avait été la désastreuse mésaventure du BZ-1 Gil. Ce monoplace ayant volé en 1950 était demeuré à l’état de prototype. La Pologne ne jouissait donc pas vraiment d’une réputation de nation hélicoptériste, pas au niveau par exemple de la France ou du Royaume-Uni d’alors.

Le programme du nouvel hélicoptère reçut la désignation de SM-2. Les travaux furent menés à un bon rythme et en septembre 1959 le prototype de l’appareil avait été assemblé. Extérieurement les designers et ingénieurs polonais avaient mis le paquet, leur hélicoptère n’ayant qu’un lointain air de ressemblance avec le Mi-1 soviétique. Ils se présentait sous la forme d’un appareil entièrement construit en métal. La cabine et le nez avaient été profondément redessinés laissant la part belle aux vitrages. Le pilote et le copilote prenaient la place côte à côte et trois passagers pouvaient s’installer derrière eux. Si l’architecture tricycle du train d’atterrissage avait été conservée toute la partie arrière de l’hélicoptère (poutre et rotor anti-couple) était quant à elle identique à celle du Mi-1. Le rotor principal à trois pales était entraîné par un moteur à sept cylindres en étoile Ivchenko AI-26V de facture soviétique mais construit sous licence polonaise par PZL.

C’est dans cette configuration que le prototype du PZL SM-2 réalisa son premier vol le 18 novembre 1959. La campagne d’essais se déroula durant encore un an, au cours de laquelle un second prototype et un hélicoptère de présérie furent fabriqués. En juillet 1960 le ministère polonais de la défense passa commande pour 75 exemplaires destinés aussi bien à la force aérienne qu’à la marine.

Le rôle premier de ces hélicoptères était la liaison aérienne et l’évacuation sanitaire au moyen d’un brancard extérieur, un peu à la manière des Bell OH-13 Sioux américains durant la guerre de Corée. Les premiers PZL SM-2 de série entrèrent en service opérationnel dans la marine polonaise en mars 1961. Rapidement plusieurs exemplaires furent embarqués à bord de navires et engagés dans des exercices aux côtés des forces du Pacte de Varsovie. Cela attira forcément l’attention des nations placées sous le joug soviétiques et deux d’entre-elles purent essayer militairement l’hélicoptère polonais. C’est ainsi que PZL confia un SM-2 respectivement à la Roumanie et la Tchécoslovaquie. Malheureusement pour l’industriel polonais les autorités soviétiques ne voyaient pas d’un bon œil l’émergence de ce nouvel hélicoptère militaire. Moscou fit donc pression sur Bucarest et Prague afin qu’aucune commande militaire ne soit passée. Tout au plus un hélicoptère fut acquis par la police tchécoslovaque, en fait l’exemplaire à l’origine prêté pour essais, et un second par le ministère de la santé roumain pour des missions d’évacuation sanitaire.

En 1962 une dizaine de SM-2 fut livrée en tant que hélicoptères d’entraînement basique et intermédiaire aux futurs pilotes de la force aérienne. À la même époque une étude faisabilité fut engagée par les autorités polonaises en vue de transformer l’hélicoptère en plateforme de lutte antichar. Pour cela des essais d’emport et de tirs du missile soviétique 3M6, connu dans les rangs de l’OTAN comme AT-1 Snaper. Malheureusement jamais ces essais ne furent concluants et la Pologne en resta là, d’autant qu’elle venait de recevoir des Mil Mi-2 dotés eux de quatre missiles 3M11 alias AT-2 Swatter pour les Occidentaux.

Pendant près de vingt ans le PZL SM-2 fut l’hélicoptère léger standard des militaires polonais avant de devoir quitter le service actif au tout début des années 1980. Bien que réellement efficace aux standards polonais jamais cet hélicoptère ne réussit à susciter l’intérêt de clients militaires étrangers, et pas uniquement en raison des pressions soviétiques. En fait le SM-2 avait bel et bien de gros défauts, notamment en terme de rayon d’action jugé souvent trop court et le confort de ses places arrières était des plus spartiates, même au regard des standards du Pacte de Varsovie. Pour autant il avait la réputation d’être un hélicoptère robuste et assez aisé de pilotage.

De nos jours quelques-uns des 89 PZL SM-2 construits sont préservés dans des musées aéronautiques notamment aux États-Unis et Royaume-Uni et naturellement en Pologne. Malheureusement plus aucune machine de ce type ne demeure en état de vol.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : PZL SM-2
Envergure : 14.30 m diamètre du rotor principal.
Longueur : 12.08 m
Hauteur : 3.30 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Ivchenko AI-26V
Puissance totale : 1 x 575 ch.
Armement : aucun
Charge utile : 3 passagers ou 2 blessés.
Poids en charge : 2510 kg
Vitesse max. : 165 km/h à 900 m
Plafond pratique : 3950 m
Distance max. : 300 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du PZL SM-2

PROFIL COULEUR

Profil couleur du PZL SM-2

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données