FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Slingsby Aviation T67 Firefly
Constructeur : Slingsby Aviation
Désignation : T67
Nom / Surnom : Firefly
Code allié / OTAN :
Variante : T-3A
Mise en service : 1987
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement primaire, avion de sélections en vol.

HISTOIRE

Slingsby Aviation T67 Firefly :
Le faiseur de veuves”

Dans le domaine aéronautique les avions d’entraînement primaire sont souvent considérés comme particulièrement fiables, et généralement très robustes. Le fait de les mettre entre les mains de jeunes pilotes inexpérimentés nécessite une confiance sans faille en l’appareil. C’est la raison pour laquelle la plus part de ceux ci, destinés à l’instruction et la formation initiale jouissent d’une réputation hors du commun, souvent bien supérieure à celle de la majorité des aéronefs militaires, avions de combat compris. Pourtant certains appareils d’entraînement n’ont jamais réussit à conquérir réellement le cœur de leurs pilotes, et pour d’autres, une toute petite minorité en réalité, ils ont même connu une triste réputation, plus ou moins mérités. Parmi ces derniers avions on retrouve un petit monomoteur britannique : le Slingsby Aviation T67 Firefly.

En fait tout commença en France en mars 1974 quand l’ingénieur René Fournier fit voler son motoplaneur d’entraînement civil et de tourisme RF.6B doté d’un petit moteur en ligne Continental O-200-E d’une puissance de 90 chevaux. Rapidement l’appareil de Fournier suscita un certain intérêt tant en France qu’au Royaume Uni, en Italie ou en Belgique. Deux ans plus tard Fournier vendit les droits d’une version quadriplace de tourisme à l’avionneur italien Sportavia ; ce qui donna naissance au RS.180 qui connut un certain succès. En 1981 René Fournier déposa le bilan de son entreprise qui fut rapidement racheté par le Britannique Slingsby Aviation. Celui ci décida de développer une version améliorée du RF.6B destiné tout autant à la formation initiale civile qu’à l’entraînement primaire militaire sous la désignation de T67 Firefly. Les versions civiles furent désignées T67A, B, et C, tandis que le T67M était destiné au marché militaire.

Le T67M Firefly se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse droite. Son cockpit biplace côte à côte disposait de doubles commandes et d’une verrière coulissante en forme de bulle. La propulsion était assurée par un Lycoming AEIO-320-D1B d’une puissance de 160 chevaux entraînant une hélice Hoffman à deux pales en métal. L’avion disposait d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et d’un empennage classique. Son usinage était particulièrement moderne, puisque faisant appel aux matériaux composites en sus du métal. Le prototype du T67M réalisa son premier vol le 5 décembre 1982.

Bien qu’arrivant sur un secteur déjà occupé par quelques appareils le T67M réussit à s’imposer assez rapidement. Les premiers utilisateurs furent bien évidemment la Royal Air Force et la Fleet Air Arm, qui les utilisa à partir de 1987 pour des missions d’entraînement élémentaire, de formation à la voltige aérienne, et de sélection des futurs pilotes. Volant sous une livrée totalement jaune les Firefly T Mk-1 ont été remplacé entre 2006 et 2008 par des Grob Tutor T Mk-1. Parmi les nombreux pilotes qui firent leurs premiers pas dans l’aviation sur Firefly on retrouve le Prince Harry, fils du Prince Charles, et depuis devenu pilote d’hélicoptère de combat ayant volé sur Westland Apache AH Mk-1.

C’est en 1992 que le Slingsby T67M connut un succès inespéré en étant choisi par l’US Air Force comme avion de sélection et d’entraînement élémentaire à la voltige aérienne. Pour cela 110 exemplaires furent acquis, ainsi que trois avions plus classiques, des T67M de série. En effet le T-3A, la version américaine du Firefly, disposait d’une avionique nouvelle, d’un moteur plus puissant, et d’un train renforcé. Entrés en service entre février 1994 et juillet 1995 les avions furent immédiatement mis en service par l’US Air Force Academy en remplacement des Cessna T-41C Mescalero encore en service. Dans le cursus américain les Slingsby T-3A se plaçaient juste avant le Raytheon T-6A Texan II. Après trois accidents qui causèrent la mort de six personnes, élèves pilotes et instructeurs, les T-3A Firefly furent interdits de vol en juillet 1997 par la Federal Aviation Agency. Toutefois cinquante-trois de ces avions furent modernisés et remis en service en septembre 1999. Malheureusement deux accidents survinrent ensuite, tuant un élève et un instructeur, et les derniers monomoteurs Slingsby furent arrêtés fin 2003. En septembre 2006 le Pentagone annonça le ferraillage de l’ensemble des cellules du T-3A Firefly.

En 1992 toujours les forces canadiennes choisirent le T67M afin de remplacer le monomoteur américain Beech CT-134 Musketeer. Les avions britanniques furent désignés CT-111 et conservèrent leur nom de baptême. Ils furent utilisés pour la sélection et l’entraînement initiale des pilotes jusqu’en 2006, année de leur remplacement par le Grob G-120 Tutor allemand.

Début 2018 le Slingsby Aviation T67M Firefly volait encore sous les couleurs militaires de Bahreïn, du Belize, et de Jordanie. Toutefois ces avions étaient en voie de disparition, avec notamment l’apparition de nouveaux appareils plus modernes, ou d’avions de tourisme améliorée, comme par exemple le SOCATA TB-20 Trinidad. Après son retrait de l’aviation américaine l’image du T67M Firefly s’est profondément dégradée. À tel point que Slingsby Aviation ne vend plus ses avions que sur le seul marché civil.

Appareil issu d’un motoplaneur français le T67M peut toutefois être considéré comme un relatif succès commercial malgré les accidents qu’il connut un peu partout dans le monde. Au total en 1995 quand la production cessa le T67 avait été assemblé à un peu plus de 250 exemplaires, dont les deux tiers au profit des militaires.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Slingsby Aviation T-3A Firefly
Envergure : 10.59 m
Longueur : 7.57 m
Hauteur : 2.36 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Textron AEIO-540-D4A5
Puissance totale : 1 x 260 ch.
Armement : Aucun
Charge utile :
Poids en charge : 1164 kg
Vitesse max. : 315 km/h à 1750 m
Plafond pratique : 3700 m
Distance max. : 550 Km à charge maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Slingsby Aviation T67 Firefly

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Slingsby Aviation T67 Firefly

VIDÉO

Démonstration d'acrobaties sur T67 Firefly