FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Keystone NK Pup
Constructeur : Keystone Aircraft Corporation
Désignation : NK
Nom / Surnom : Pup
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1930
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement basique, hydravion d'entraînement.

HISTOIRE

Keystone NK Pup :
Un biplan d'entraînement basique typique de son époque”

L’entre-deux-guerres fut une période de profonds mais lents bouleversements dans l’industrie aéronautique. En vingt-et-un ans, entre 1918 et 1939, elle permit de passer de frêles monoplans et biplans construits en bois entoilés à des appareils plus complexes faisant apparaitre de plus en plus le contreplaqué voire le métal. Cela renforça la structure de ces machines, et les sortit définitivement des ateliers pour les faire entrer dans de vastes usines.
Les aviations tant civiles que militaires surent s’adapter. Cependant tous les segments industriels de l’aéronautique n’étaient pas logés à la même enseigne. Les avions militaires d’entraînement par exemple mirent un temps plus long à se moderniser réellement. L’un des exemples les plus frappants fut un biplan monomoteur conçu pour l’US Navy : le Keystone NK Pup.

C’est au début de l’année 1927 que l’état-major de l’US Navy lança une recherche afin de trouver un nouvel avion d’entraînement primaire. Il s’agissait alors d’anticiper le remplacement à venir des Boeing NB et Huff-Daland NH alors en dotation, et dont la conception n’était pas si éloignée des avions de la Première Guerre mondiale.
Il n’était alors pas rare que plusieurs avions d’entraînement servent pour la même mission au sein des forces aériennes et aéronavales américaines. La rationalité qui existe depuis la Seconde Guerre mondiale n’était alors tout simplement pas envisageable.

C’est pourquoi quatre avionneurs répondirent présents, chacun avec ses capacités d’emporter l’appel d’offres : Consolidated, Curtiss, Keystone, et New Standard. L’avionneur canadien Fleet avança un temps son Model 1 mais finit par se rétracter.
Les avions commandés à hauteur d’un prototype furent alors désignés : Consolidated XN3Y, Curtiss XN2C, Keystone XNK, et enfin New Standard XNT. Chaque avion ressemblait beaucoup à ses concurrents, les départager n’allait pas être simple. Assez étrangement c’est le XN3Y qui fut immédiatement rejeté, alors même qu’il dérivait du Consolidated NY-1 alors en service dans l’US Navy. Quelques semaines plus tard le couperet tomba : les trois autres seraient commandés en série, parfois à un tout petit nombre.

L’état-major de l’US Navy se décida ainsi à commander avant tout un lot de trente-et-un Curtiss N2C-1 Fledgling. Le deuxième constructeur fut Keystone qui se vit gratifier d’une acquisition de seize NK-1 Pup. Enfin New Standard vendit six NT-1 Special. Ces derniers étaient destinés aux réservistes de l’US Navy.
Extérieurement le Keystone NK-1 Pup se présentait sous la forme d’un biplan d’envergure inégale de construction mixte en tubes d’acier, contreplaqués et entoilage. Il possédait un poste de pilotage biplace en tandem à l’air libre ainsi qu’un train d’atterrissage classique fixe. Cet avion d’entraînement était animé par le fameux moteur Wright R-790 Whirlwind à neuf cylindres en étoile, omniprésent à l’époque aux États-Unis. Celui-ci fournissait 220 chevaux et entraînait une hélice bipale. Le NK-1 Pup n’était pas armé.
Son prototype réalisa son premier vol à l’été 1928. Deux avions de présérie furent également produits.

Les premiers Keystone NK-1 Pup entrèrent en service au sein de l’escadrille VN-7 de l’US Navy en mars 1930. Bien plus modernes que les Boeing NB-2 alors en dotation dans celle-ci ils les remplacèrent en quelques semaines seulement puisque début août de la même année les Pup étaient les seuls avions d’entraînement en dotation dans cette unité.
Comme la majorité des machines de ce type alors en dotations dans l’aéronavale américaine le NK-1 Pup pouvait, moyennant une modification qui prenait une demi-journée directement sur le site de formation, être transformé en hydravion d’entraînement. Dans ce cas là il recevait un unique flotteur central ainsi que deux petits ballonnets aux extrémités du plan inférieur de voilure. Pour autant cette version ne pouvait déjauger que par mer calme ou bien depuis un plan d’eau douce protégé.

Demeuré globalement dans l’ombre des autres biplans d’entraînement de l’US Navy de son temps le Keystone NK-1 Pup ne connut aucun succès à l’étranger. Il resta en service dans l’aéronavale américaine jusqu’en 1937, étant remplacé par le Boeing-Stearman N2S-1 Kaydet. Quelques exemplaires restèrent cependant en service jusqu’en 1939 comme plastrons statiques pour la formation des mécaniciens de la marine.
Au moins huit avions furent revendus ensuite sur le marché civil de seconde main.

Malgré quelques atterrissages et décollages parfois un peu hasardeux le Keystone NK-1 Pup ne connut aucun accident mortel durant ses sept années de service actif. Aujourd’hui un exemplaire est préservé au sein des collections de l’US Naval Air Museum de NAS Pensacola en Floride. Il s’agit d’un des avions revendus après leur retrait du service.

 

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Keystone NK-1 Pup, en version terrestre.
Envergure : 11.28 m
Longueur : 8.08 m
Hauteur : 2.33 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Wright R-790 Whirlwind
Puissance totale : 1 x 220 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 1059 kg
Vitesse max. : 175 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 4000 m
Distance max. : 600 Km à masse maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Keystone NK Pup

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Keystone NK Pup

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données