FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Zlin Z-42 / Z-142 / Z-242
Constructeur : Zlínská letecká - Moravan - Zlínavion
Désignation : Z-42
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Z-142, Z-242, Firnas 142
Mise en service : 1969
Pays d'origine : Tchécoslovaquie
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement basique, d'observation, de surveillances, et de liaisons.

HISTOIRE

Zlin Z-42 / Z-142 / Z-242 :
Une famille d'avions légers sûrs et robustes”

L’histoire aéronautique est intimement liée à celle plus globale du vingtième siècle. Et en Europe croire que seuls les Allemands, Britanniques, Français, et Italiens sont les seuls à l’avoir durablement marqué serait une grave erreur tant dans les autres pays cette aventure fut souvent prise au sérieux. La Tchécoslovaquie, territoire aujourd’hui disparu, fut de ceux-ci avec des constructeurs comme Aero, Avia, Letov, ou encore Zlin pour ne citer qu’eux. Ce dernier fut en fait surtout connu pour sa production de planeurs et d’avions légers, deux marchés sur lesquels il excella grâce notamment à son excellent monomoteur Z-42 et les modèles qui en découlèrent !

C’est au milieu des années 1960 que l’avionneur tchécoslovaque Zlin s’intéressa au marché alors très porteur des avions légers de tourisme et d’entraînement civil. Son idée était de proposer aux aéroclubs du bloc communiste un avion capable de concurrencer les meilleurs machines contemporaines produites aux États-Unis et en Europe occidentale par des firmes comme Beagle, Beechcraft, Morane-Saulnier, ou encore Piper. C’était loin d’être gagné car même si l’aviation de tourisme était assez développée dans les pays placés sous le joug de Moscou la plus part des avions utilisés étaient très inférieurs aux standard occidentaux. Tous les deux ans, au Bourget, les spécialistes de l’aviation s’en rendaient bien compte.

Le nouvel avion développé par Zlin reçut la désignation de Z-42. Extérieurement il présentait des lignes très modernes malgré son train d’atterrissage tricycle fixe. Il aurait même à l’époque parfaitement pu passer pour un avion pensé dans un bureau d’étude américain, britannique, ou encore français c’est à dire ceux-là même qui tenaient alors le marché. Seulement voilà le Zlin Z-42 était 100% tchécoslovaque. Sa propulsion était assurée par un moteur Avia M137 d’une puissance de 180 chevaux qui entraînait une hélice bipale en bois et métal. Initialement imaginé comme un triplace l’avion était en fait un biplace avec une capacité optionnelle pour un troisième passager qui devait s’asseoir sur un strapontin installé dos à la vitre arrière gauche en lieu et place des bagages. Pas franchement confortable comme position ! De ce fait cette alternative ne dépassa pas le stade expérimental, jamais aucun Z-42 de série n’en fut équipé.

Le premier vol du prototype intervint le 17 octobre 1967. Très vite les experts occidentaux s’intéressèrent à l’avion. Mais n’y voyant qu’un avion de tourisme et même pas une machine d’entraînement ils décidèrent de ne pas lui octroyer de désignation dans le système d’identification de l’OTAN. Pour autant les militaires des forces du Pacte de Varsovie ne mirent pas longtemps à s’y intéresser, et ce même si l’Union Soviétique s’en désintéressa totalement le jugeant trop occidental dans sa conception.
Le dogme était alors plus fort que tout à Moscou !

Au printemps 1969 quand l’avion fut enfin officiellement présenté au monde entier lors du salon du Bourget le Zlin Z-42 volait déjà de manière régulière dans les aéroclubs est-allemands, polonais, et tchécoslovaques depuis près de trois mois. Mais surtout l’aviation militaire tchécoslovaque avait passée commande d’une version de sélection et d’entraînement basique sous la désignation Z-42M. Celle-ci n’entra pas en service avant 1972, et encore à raison de seulement vingt exemplaires.
Il faut dire qu’à l’époque des machines comme le Yakovlev Yak-18 et le Zlin Z-226 remplissaient le gros des missions de formation basiques et intermédiaires dans les forces aériennes des nations du bloc communiste.

Pour autant quelques exemplaires furent vendus ça et là par les dirigeants tchécoslovaques à des états alliés comme Cuba qui en acheta quelques exemplaires comme avions de surveillance et de reconnaissance à vue. Ces avions avaient notamment comme rôle d’observer de près les agissements américains de la base navale de Guantanamo. Mais le marché militaire du Zlin Z-42 demeurait timide alors que dans le même temps l’avion se vendait bien sur le marché civil.
Dix ans après son lancement Zlin décida de lui donner un successeur légèrement plus puissant et doté de capacités à la voltige. Et le résultat se concrétisa le 29 décembre 1978 par le vol inaugural du Z-142 doté d’un moteur Avia M337AK d’une puissance de 210 chevaux et qui entraînait une hélice bipale totalement en métal.

Là encore l’avion fut présenté aux occidentaux au Bourget et là encore il impressionna. À tel point même que le motoriste américain Lycoming commença à approcher le constructeur Zlin dès le début des années 1980. À cette époque déjà les relations entre les États-Unis et la Tchécoslovaquie s’étaient améliorées. Et à la différence de son prédécesseur ce Zlin Z-142 commença à intéresser les militaires, et des contrats d’exportation furent signés avec l’Angola, Cuba, l’Égypte, et aussi la Tchécoslovaquie.

En 1987 la Tchécoslovaquie fut approchée par l’Algérie qui cherchait un nouvel avion d’entraînement basique. Son besoin était alors de 86 avions. Suite à des négociations menées avec l’aide de la France les quarante premiers exemplaires furent assemblés par Zlin et les quarante-six autres par l’ECA (pour Entreprise de Construction Aéronautique) sous la désignation de Firnas 142.
Durant la guerre civile algérienne entre 1991 et 2002 plusieurs Z-142 et Firnas 142 furent camouflés et engagés comme avions de surveillance et d’observation. Des essais furent même tentés afin de les doter de roquettes au phosphore de marquage.

Le début des années 1990 fut marqué pour Zlin par l’apparition du Z-242 nettement plus évolué mais conservant les mêmes bases que le Z-42. Ce nouvel avion était propulsé par un Lycoming IO-360 d’une puissance de 200 chevaux et présentait certaines améliorations comme une verrière en goutte d’eau et des carénages de train d’atterrissage. Et là encore l’avion fut un succès international, se vendant très bien sur le marché militaire auprès de la Bolivie, la Croatie, la Hongrie, la Macédoine, le Mexique, le Pérou, la Slovénie, et le Yémen. Les polices albanaises, cubaines, hongkongaises, et tchèques en firent aussi l’acquisition.

Le Zlin Z-42 et ses versions dérivées Z-142 et Z-242 sont des avions particulièrement réussis. Plus de cinquante ans après la conception du premier du genre ces avions continuent de voler un peu partout dans le monde. Après l’effondrement du bloc communiste des avions de ce type se sont retrouvés sur les terrains d’aviation du monde entier.
Le Z-42 a donné naissance à une variante agrandie désignée Z-43.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Zlin Z-42
Envergure : 9.11 m
Longueur : 7.07 m
Hauteur : 2.69 m
Motorisation : 1 moteur à six cylindres en ligne Avia M137
Puissance totale : 1 x 180 ch.
Armement : aucun.
Charge utile :
Poids en charge : 922 kg
Vitesse max. : 315 km/h à 1250 m
Plafond pratique : 5500 m
Distance max. : 650 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Zlin Z-42 / Z-142 / Z-242

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Zlin Z-42 / Z-142 / Z-242

VIDÉO

Vidéo de vol sur Z-142 civil.