Les Blue Angels signent leur grand retour après un an d’absence

Les Blue Angels signent leur grand retour après un an d’absence

Leur disparition n’aura donc été, fort heureusement, qu’éphémère. La patrouille acrobatique de l’US Navy est de retour depuis le 15 mars 2014. Les Blue Angels avaient en effet abandonné le devant de la scène depuis le mois d’avril 2013, suite à de drastiques réductions budgétaires ordonnées à la marine américaine par l’administration Obama. Ses F/A-18C Hornet bleus et jaunes ne volaient plus.

En fait leurs entraînement avaient repris dès le début du mois de février, mais nul ne savait quel allait être la version revue et corrigée. La bonne nouvelle vient du fait que la patrouille n’a pas été réduite en taille, elle compte toujours six avions de présentation, plus un en réserve en cas de panne. Elle continue de disposer de Fat Albert, son célèbre Lockheed C-130T Hercules de servitude, aussi connu que les chasseurs biréacteurs.
On sait également que la patrouille ne devrait, sauf contre-ordre de dernière minute, ne voler qu’aux États-Unis.

Les pilotes des Blue Angels dans leur tenue jaune d'apparat, ça a de la gueule !!!
Les pilotes des Blue Angels dans leur tenue jaune d’apparat, ça a de la gueule !!!

Ce sont donc 68 représentations qui sont programmés jusqu’au 8 novembre 2014, dans 35 villes américaines. Avec bien entendu quelques dates immanquables pour quiconque se trouvera dans le coin, comme la fête nationale américaine du 4 juillet à Washington-DC ou encore le Navy Day le 27 octobre. Sans compter les traditionnels meetings aériens qui fleurissent un peu partout en Amérique l’été.

Le retour des Blue Angels est en tous cas un beau cadeau fait à tous les passionnés d’aviation, partout dans le monde.

Photos (c) US Navy.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire