La normalité, en ces temps de bashing à tout-va c’est quelque chose qui ne passe pas forcément très bien ! Depuis quelques semaines le porte-avions américain USS Carl Vinson est déployé en zone indo-pacifique avec à son bord une escadrille de chasseurs furtifs Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Or ce premier embarquement opérationnel se passe de la meilleure des manières, l’avion de nouvelle génération répondant à toutes les attentes. Au point même d’enquiquiner fortement ses nombreux ennemis un peu partout dans le monde.

En général c’est facile : faire un article sur le Lockheed-Martin F-35 Lightning II amène forcément à traiter d’un des (nombreux) défauts de l’avion de combat américain. En fait c’est surtout vrai pour le F-35A et dans une moindre mesure pour le F-35B.
Jusque là le F-35C se faisait désirer, sa première croisière opérationnelle ayant été reculée à deux reprises, cela commençait à jaser outre-Atlantique. Et donc forcément aussi un peu sur notre Vieux Continent.
Pourtant dans les deux cas les causes étaient à chercher ailleurs. Dans le premier cas c’est le porte-avions USS Carl Vinson qui n’était pas encore adapté pour la réception de ce nouvel avion. Dans le second cas c’est la crise sanitaire du Covid-19 qui avait empêché cette première mission en mer.
Mais depuis quelques semaines maintenant tout est oublié, le F-35C Lightning II opère de manière normale.

Depuis un peu plus d’un mois et demi donc l’USS Carl Vinson enchaîne les missions, auprès des alliés des États-Unis comme l’Australie, le Japon, ou très récemment l’Inde. Et à chaque fois les Lockheed-Martin F-35C Lightning II de l’escadrille VFA-147 Argonauts sont de la partie aux côtés Boeing F/A-18E/F Super Hornet et EA-18G Growler, et des Northrop-Grumman E-2D Advanced Hawkeye. Et le moins qu’on puisse dire c’est que l’avion n’a jusque là connu aucun incident significatif. La communication ultra transparente de l’US Navy en atteste. Certes ça et là quelques petites pannes, mais pas plus que les autres modèles d’aéronefs, et jamais de la moindre gravité.

Entre exercices et missions du quotidien les pilotes de F-35C Lightning II enchaînent les vols. Quand ils ne simulent pas des attaque au sol ou à la mer ils assurent la défense aérienne du porte-avions. Ils remplissent donc leur rôle. Et à chaque fois l’avion réussit toutes ses missions.
Pour les personnels du bord c’est aussi une acclimatation à respecter. Travailler avec un avion furtif oblige à de nouvelles méthodes, notamment pour les opérateurs radaristes. Les équipes de lutte contre l’incendie et de secours s’exercent aussi à éteindre le feu ou à extraire un pilote de ce nouvel avion.

En fait le Lockheed-Martin F-35C Lightning II est une petite révolution pour l’aviation embarquée américaine. Non pas parce qu’il s’agit du premier, et unique, chasseur furtif embarqué au monde à opérer sur un porte-avions CATOBAR. Non, ça ce serait une révolution d’appareil seulement, de doctrine. La vraie révolution vient du fait qu’il s’agit d’un avion entièrement nouveau. Le précédent chasseur embarqué accepté au service fut le Boeing F/A-18E/F Super Hornet qui n’avait pas grand-chose de vraiment nouveau. Il dérivait après tout du McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet. Pour les marins l’apparition du chasseur furtif peut s’apparenter donc à celle de ce dernier. Quand le Hornet arriva en opération le splendide Grumman F-14 Tomcat était la norme. Et peu à peu il s’est effacé devant lui. Reste à savoir s’il en sera de même avec le F-35C.

Vous l’aurez sans doute compris cet article tient autant de l’info sur l’actualité de cet avion si souvent honni que du billet d’humeur vis-à-vis de celles et ceux qui n’appréhendent leur intérêt pour l’aéronautique qu’au travers d’une haine viscérale du Lightning II.

Photos © US Navy.

Publicité

47 COMMENTAIRES

  1. Le F-35 ne peut être qu’un succès. Avec un investissement colossal de 150 milliards de coût de développement (15 pour le F18SH!…) permettant les avancées techno intégrées (cockpit révolutionnaire, furtivité ng, système de fusion de données surpuissant, EOTS…) mais aussi de rattraper les points faibles qui apparaissent au fur et à mesure de sa mise en service. Ce qui impressionne dans ce programme, c’est le 3 en 1 qui le caractérise. Avec une version F35B qui imposa de grandes adaptations, ils ont malgré tout réussi à réaliser sa mise au point. En tous cas, il crée un nouveau standard dans l’aviation de chasse. Ces concurrents ont fort à faire pour suivre le rythme mais avec massivement moins de budget…

    •  » c’est le 3 en 1 qui le caractérise »
      Et c’est aussi la cause de tous ces retards et augmentations des dépenses
      M’est d’avis qu’il valait mieux faire le B tout seul avec sa condition d’un seule moteur et tous les dispositifs pour la sustentation par poussée moteur et les A et C en commun où le choix d’un bi-moteurs peut être envisagé

        • Pourtant il possède la furtivité passive mais aussi et surtout la furtivité active, qui est, si je ne m’abuse, meilleur que la furtivité passive et qu’aucun avion US ne possède à l’heure actuelle il me semble….

        • La pseudo furtivité active du RAFALE est une légende urbaine, elle n’existe pas, cela vient de la compréhension déformée des caractéristiques de SPECTRA .

        • Aucune vérité dans le fait de prétendre que le Rafale soit furtif. Ou alors Srubi vous ignorez tout de ce qu’est un avion furtif.

        • Dans un article intitulé «Rafale, le dernier-né des avions de combat Dassault Aviation» Dassault disent «grâce à la furtivité et / ou à des dispositifs d’auto-protection. Le Rafale réunit toutes ces qualités». D’ailleurs, pourrais-je vous demander votre nationalité messieurs Arnaud ainsi que celle de messieurs/madame  »EW » ?

        • Notre nationalité ? Srubi ? Pourquoi pas aussi notre religion, notre taille, notre poids, et la marque de notre soda favori ? Vous vous prenez pour qui Srubi avec vos honteuses insinuations ?

        • Le SPECTRA, je le connais très bien, je l’ai programmé je sais donc parfaitement ce qu’il peut faire et ne peut pas faire….

        • Je ne savais pas que la nationalité était devenu tabou, peut-être parce que celle-ci dérange dans cette conversation ci ? Bizarrement, vous n’avez fait aucun commentaires sur le sujet principal, qu’est la furtivité du Rafale, pourquoi cela ? D’ailleurs, concernant ce sujet, j’avais posté un autre commentaire qui n’apparaît pas, qui est le suivant : je vous invite à regarder la vidéo du Ministère des Armées intitulé «Furtivité : les avions de combats (1/5)». Je vous invite également à faire des recherches sur le radar RBE2-AESA du Rafale ainsi que sur son système SPECTRA.

        • Votre délire identitaire quasiment paranoïaque sur la nationalité des participants du site, qu’ils soient rédacteurs comme moi ou lecteurs comme EW vous classe directement Srubi dans la catégorie des pires trolls, les plus violents idéologiquement, et donc ceux dont on a le moins besoin sur Avions Légendaires. Vous comprendrez donc sans doute que désormais vous serez immanquablement modéré.
          Bien à vous.

        • Mais je ne suis pas un troll, la preuve, vous ne me répondez plus sur le sujet de départ, ce qui prouve que vous n’avez plus d’arguments et que donc par conséquent j’ai raison, je doute qu’un vrai «troll» fasse cela… Je comprend que la vérité puisse vous enerver, mais il faut l’accepter…. Concernant la nationalité, je ne comprend pas pourquoi celle-ci vous dérange et vous brusque autant… Enfin si, je pense le savoir, vous devez soit être Belge soit être Suisse, un Belge ou un Suisse qui est pour le F35 (d’ailleurs, qu’elle désillusion vous aurez quand votre pays les obtiendras… S’il les obtiens un jour…). Maintenant, reste à savoir si le sujet de la furtivité du Rafale est un manque de connaissances, ou bien un manque d’objectivité de votre part. Si vous le voulez, banniser moi, ce site ne met guère important…

        • Oui Srubi vous allez êtes systématiquement modéré sur notre site car vos propos sont outrageants pour nos lecteurs et lectrices belges et suisses. Sortez un peu de votre petite vision identitaire totalement étriquée. Notre site a un lectorat bien au delà de l’hexagone, notre rédaction est elle-même internationale. Nous sommes lus en Amérique du nord, en Europe, au Maghreb, et en Israël.
          Et aucun de nos lectrices et lecteurs ne devrait avoir à subir votre bêtise crasse.

        • Mais je ne faisais pas de généralités quand je parlais des Belges et des Suisses, je dis simplement que certains Belges et Suisses, que vous faites vraisemblablement parti, dénigre le Rafale parce qu’ils n’admette que le F35 soit inférieur à lui sur certains (beaucoup) points (sayez j’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas, j’ai dit que le Rafale était supérieur…).

        • Merci Srubi. Avec ce commentaire vous finissez de me convaincre de ne plus vous laisser aucune latitude vis-à-vis de vos commentaires. Votre haine envers les Belges et les Suisses qui ont choisi le Lightning II au détriment du Rafale est affligeante. Votre haine purement identitaire n’a rien à faire sur notre site. J’avais des doutes, je n’en n’ai plus.
          Cachez vous derrière votre pseudo, au moins ça vous permet de balancer votre commentaire xénophobe.
          Je présente mes excuses à nos lectrices et lecteurs et en priorité à nos amis belges et suisses, je n’aurais jamais du laisser un tel énergumène s’exprimer sur notre site, il nous fait honte ; on ne m’y reprendra pas.

  2. J’ai l’impression qu’il y a un distinguo à faire entre l’avion lui même, ce qui est déjà ultra complexe puisqu’il se décline en 3 variantes très différentes, et la manière dont il est vendu voire a été pré-vendu avec des arguments … de vente ( ce sera le meilleur avion du monde avec des capacités révolutionnaires pour un coût total moindre etc etc ).
    Si on remet ça en perspective, il ne me semble pas que le F-104 ait été un avion sans problèmes, pourtant il s’est bien vendu; pour ne prendre que cet exemple, d’autant qu’il jouit actuellement d’une belle côte d’amour auprès des passionnés d’aviation!
    J’avoue avoir un faible pour les « mal aimé » et du coup, de voir cette déferlante de haine sur le F35, me fait changer de regard sur celui -ci … Et surtout voir une avion voler sous une multitude de cocardes ( même si cela reste très gris ! ) et très plaisant pour le passionné que je suis !

    • Vous parlez tous de furtivité un terme qui ne veut rien dire si ce n’est pour de la com. Il faut parler de discrétion radar est en l’occurrence celle du rafale de face est équivalente à un petit oiseau quand celle du f35 est de la taille d’une bille. Le rafale à intégré dès sa conception d’un signature radar faible mais elle n’est pas aussi poussé que le f35 .
      Après sa doctrine d’emploi est différente, c’est l’incursion très basse altitude grâce au vol automatisé en utilisant le relief pour se dissimuler.
      La forme du rafale pas trop impactée par sa discrétion radar lui permet d’avoir des qualités de vol supérieur au f35.
      Les choix sont différents est ils ont chacun les défauts de leurs avantages.
      Après il faut aussi regarder l’armement de chacun car se sont avant tout des systèmes de vecteur d’armes et dissocier l’avion de l’armement est stérile pour faire des comparaisons d’efficience.

      • Le rafale de face à la signature radar d un petit oiseau ????…
        J adore le rafale mais ça c’est sûrement en configuration lisse,
        Car si on lui ajoute deux bidon, 4 mica, 4 bombes et leurs pod de guidage laser, sa signature radar doit plus ressembler à un mammouth.
        Mais la Rafale n a jamais prétendu être un avion furtif mais un avion multi rôle et capable d exécuter des missions de défense aérienne et d attaque au sol au cour du même vol.

        • Vous avez raison, mais les bidons peuvent être largués à l’approche de cibles et certaines armes (asmp, mica contre le fuselage sont eux aussi discret sur le secteur frontale) toutes les missions ne nécessite pas d’avoir un rafale avec tous ses points d’emport au max de leurs capacités, même si dans certaines conditions sa peut servir, c’est pour ça que le f35 a aussi des points d’emport externes qui dégraderont sa signature radar pour certaines missions.

  3. Alors, les détracteurs du système F-35, oui, j’en fais partie. Je passerais sur mon avis personnel et donnerais juste mon ressenti d’amoureux d’aviation.
    J’ai trop longtemps vibré aux son des avions de l’Air Force ou de l’US Navy pour me frotter les mains en ricanant d’un sadisme satisfait à l’idée qu’elles auront chacune définitivement perdu de leur superbe suite aux soucis des versions du Ligntning II.

    Et bien non, que nenni ! J’ai beau honnir le programme F-35 (oui, il faut distinguer l’avion et la stratégie de vente de Lockheed aux différents états), j’avoue être content de voir les pilote de l’aéronavale américaine pouvoir enfin respirer un peu.
    Sur le F-35C, oui les problèmes de retard du porte-avions, plus les soucis liés à la pandémie n’ont pas aidé. Après, l’appareil avait eut lui aussi en amont pas mal de soucis avec sa crosse d’appontage.
    Cela étant, ce soucis sont derrière, à voir maintenant ce que l’appareil va donner dans le temps. Attendons de voir le résultat des premières OPEX sur théâtre opérationnel.
    Quant à la remarque plus haut sur la furtivité de l’avion, peut-être est ce dû au fait que l’avion n’a pas de canon interne et doit embarquer un pod de tir.. Mais s’il garde ses missiles en baie et n’emporte pas de bidons supplémentaires sa furtivité restera opérationnelle.
    Rigolo d’ailleurs la réflexion « sauf pour les radars hors d’âge », alors que justement les vieux radars à large bande justement peuvent détecter les avions furtifs… bref.

    Pour finir, au de-là du débat sur « le F-35 est-il une bouse ? », cela ouvre le questionnement sur l’avenir des avions à furtivité passive hors de coûts.
    Verra-t-on les avions type F-35 perdurer, ou les conflits à venir donneront ils l’avantage aux « camionnettes à missiles volantes » type F-15EX ou Su-35 ?
    L’avenir le dira.

  4. L’un des principaux problèmes du F35, c’est le coût de l’heure de vol qui est prohibitif même pour les USA sans compter que son rayon d’action n’est pas suffisant du moins pour le pacifique, Sinon c’est un bon appareil de pénétration.

  5. @arnaud: je le tiens de gens mieux calés que moi (et vous je suppose). Dans le secteur de la défense. Leur hypothèse était que le but premier de ce programme était de tuer les alternatives dans l’oeuf afin de garder les clefs. Tous les partenaires s’étant engouffrer dans un programme coûteux et obsolète avant sa finalisation.
    @romain: effectivement cette conversation remonte à 5ans au moins. Je me souviens juste que mes interlocuteurs rapportaient qu’il était visible par plusieurs systèmes (dont je n’ai pas retenu ni les noms, ni les caractéristiques, mais des fournitures françaises, russes voir d’autres). D’autant plus en configuration exposée la plupart du temps: emport externes. Leur point était que même si sa signature était faible, avec les progrès faits en traitement de signal nul besoin d’experts pour le traquer.
    Les américains aiment bien sur-vendre et ce n’est pas nouveau. (Cf avion espion « ininterceptable » et les jolis clichés pris par mirage)

    • En effet Yann l’US Navy n’avait plus eu de chasseurs monoréacteurs embarqués depuis les Grumman F11F Tiger et Vought F8U Crusader. C’est bien vu.

    • @Truthman
      Oui, la furtivité s’arrête où commence la détection IR. C’est à dire a quelques dizaines de kilomètres. Le radar de l’appareil furtif lui détectera le non furtif à une centaine de kilomètres….

        • @james
          Les avions travailent en groupe:
          Le furtif qui illumine restera à distance, celui qui va tuer s’approchera radar éteint.

        • Il ne s’agit là que d’une pure spéculation Cricetus. Pour mémoire vous êtes sur un site ouvrant ses articles aux commentaires, non sur un forum aéronautique. Merci de ne pas l’oublier et d’éviter ce genre de commentaires qui ne repose sur rien.

    • C’est le secteur arrière, moins important car quand on s’approche de l’ennemi, c’est le secteur avant qu’il faut diminuer au max la signature

  6. Bonsoir à tous ,
    Ici cela ressemble à une cour d’école !
    Arnaud et certains commentateurs m’ont bien fait rire, en tous cas !
    Moi je suis un fervent du Rafale .
    Un fervent de la défense Européenne .
    Comme je suis un fervent du char Léopard 2, ou des frégates de défense aériennes Britanniques …
    Je n’ai jamais compris le choix ,de nos partenaires Européens, pour du matériel US ( F16, F35 etc …)
    Je suis consterné que nos ‘amis francophones ‘ Belges ou Suisses se soient embarqués dans ce gouffre qu’est le ‘mirage’ F35 !
    Mais qu’est ce qu’on en a à foutre de la ‘furtivite ‘ .
    Un missile Meteor tiré par un Grippen, un Typhoon ou ,bien-sûr un Rafale ,éclairé par un radar Aesa , fera du F35 une joie cible .
    Quel est le coût ( faramineux ) de l’entretien , pour une modeste armée ou d’un F35 ?
    Alors que ces 2 voisins auraient pu bénéficier de nos bases, de nos retour d’expérience du coût ( maîtrise ) de notre fleuron .
    Les Européens sont juste jaloux de notre réussite ,car ,et oui ,le Rafale est une réussite , avec ses limites et ses points à améliorer .
    Mais ce fabuleux aéronef va ( encore ) évoluer .
    Et les ‘traitres ‘ Européens vont se morde les doigts .

    • Et pour faire passer votre message vous vous sentez obligé d’être vulgaire ? Plutôt que « foutre » j’aurai écris « faire ». Mais sans doute que cela va bien vous faire rire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom