L’Armée de l’Air a engagé l’Atlas en soutien des opérations en Irak

L’Armée de l’Air a engagé l’Atlas en soutien des opérations en Irak

Le quadriturbopropulseur européen semble tellement efficace qu’on arrive à se demander comment il peut encore avoir des détracteurs en France. Pour preuve la mission très discrète qu’il a mené le weekend dernier afin d’acheminer du matériel en soutien des opérations aériennes au-dessus de l’Irak. Ainsi un Airbus A400M Atlas de l’Armée de l’Air a transporté près de treize tonnes entre la France et la Base Aérienne 104 d’Al Dhafra aux Émirats Arabes Unis.

Parti tard dans la soirée du samedi 13 septembre 2014, il a parcouru les six milles kilomètres qui séparent sa base de départ de sa destination en seulement huit heures et cela sans aucune escale.

Dans sa soute des systèmes de reconnaissance destinés à la mission des Rafale de l’Armée de l’Air, ce lundi 15 septembre 2014 au matin au-dessus des positions supposées des djihadistes de l’État Islamique en Irak et au Levant.

Après le Mali, Djibouti, ou encore les départements ultramarins l’avion cargo européen démontre bien qu’il est un outil précieux pour les aviateurs français.

Surtout il prouve qu’il dispose d’un rayon d’action et d’une vitesse de croisière très supérieure à son supposé concurrent direct le Lockheed-Martin C-130J-30. Le choix européen a donc été judicieux par les décideurs français.

Photo © Armée de l’Air

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

  1. Oui tant mieux!
    En plus c’est un bel avion.
    Je constate que l’Armee de l’air n’hésite pas à le tester dans toutes les conditions possibles. Un appareil qui semble efficace.
    Ce fut long et diificile… Ne reste plus qu’à en recevoir suffisament!

Laisser un commentaire