Jean-Paul Sartre nous a appris que : «Ne pas choisir c’est encore choisir». Pour débuter notre journée consacrée aux 75 ans de la création de l’US Air Force nous vous proposons une sélection de dix aéronefs qui auraient pu, qui auraient sans doute même dû, être utilisés de manière opérationnelle par l’aviation américaine. Malheureusement pour eux le sort, la technologie, ou encore l’époque, en a décidé autrement. Retour sur dix rendez-vous manqués finalement assez marquants.

  • Le Boeing YAL-1A, destiné à la destruction en vol des missiles balistiques par le tir d’un canon laser mégajoule.

  • Le Fairchild T-46 Eaglet, dont le rôle premier aurait dû être de former au mieux les pilotes de chasse avant leur passage sur avion d’arme.

  • Le Hughes XH-17 Flying Crane, appelé à réaliser des travaux de levage et de transport sous élingues de charges lourdes et/ou encombrantes.

  • Le Northrop YRB-49, qui devait permettre de réaliser des missions de reconnaissance stratégique à très long rayon d’action.

  • Le Piasecki YH-16 Transporter, dont le rôle premier était de permettre à l’US Air Force de disposer de ses propres hélicoptères de transport lourd.

  • Le Temco T-35 Buckaroo, qui devait permettre de former les futurs pilotes américains sur un avion bon marché et facile à usiner.

Les avions et hélicoptères sélectionnés ne sont pas donnés dans un ordre d’importance mais par ordre alphabétique de leurs constructeurs respectifs. Bien entendu comme toutes listes celle-ci n’a rien d’objective.
Bien sûr si vous voulez vous essayer à vos dix propres rendez-vous manqués de l’US Air Force, la partie commentaire est là aussi pour ça.

Photos © US Air Force Museum.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. La plupart de tes exemples été juste trop tôt ou trop tard. Si on prends tes exemples:
    – Le laser mega jules est en court de finalisation sous forme de nacelle pour l’autodéfense des chasseurs,
    – la dérive du YC14, a été reprise pour le C17.
    – l’aile volante YRB49 été le prototype du B2 puis le B21… Le rêve de la vie de J.K Northrop
    – le FH17 trop tôt il donnera chez sont concurrent Sikorsky le S-64 Skycrane…
    Le walkerie… les missiles ont été plus rapide que l’avion… la c’est trop tard.

    mon ajout :
    Le YF-23… qui va servir de base au NGAD et SCAF… oui enfin les prochains de Dassault et AIrbus DS, 30-40 ans d’avance…

  2. De mémoire, le F-20 était un F-5 très très modernisé plutôt destiné à l’exportation.
    Il serait aussi possible de citer le YF-12, frère caché du SR-71 et le F-108 Rapier dont les missiles AIM-54 armèrent bien plus tard le célèbre F-14 Tomcat…

  3. C’est une sélection représentative de la capacité exploratoire – encore d’actualité – de l’industrie américaine.
    Capable d’aller dans le fond du concept, d’investir de l’argent et de dire, finalement, non, on se trompe.
    Je trouve que c’est représentatif d’une forme de « vision » avec au bout, l’éventualité qu’on fasse fausse route, car les technos ont évolué ou que le besoin n’est plus le même, etc.
    Après, comme le mentionne Raphy dans son commentaire, tout n’est pas perdu : les connaissances acquises permettent de développer et de mettre en service des idées sur d’autres projets. Tout est en l’état d’esprit.

  4. le YF-20 aurait ete un sacre avion de combat, malheureusement sacrifie , et le XB-70 avait-il reelement une chance de devenir un bombardier? on le saura probablement jamais c’etait quand de sacres zincs.
    super article ou des fois le choix des continuer ou non un programme vient de decisions, politiques dont on ne saisit pas toujours la nuance…

  5. Le XB 70 Valkyrie a été heurté en vol par un F104, ce qui n’a pas aidé…. prototype détruit suite à ça si mes souvenirs sont exacts ?
    Toujours un plaisir de consulter le site !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom