Les Fennec au cœur du dispositif français en Centrafrique

Les Fennec au cœur du dispositif français en Centrafrique

Hélicoptères mineurs dans l’arsenal français les Eurocopter AS-555 Fennec ont pourtant su au fil des années marquer de leur empreinte les forces françaises. Engagés par l’Armée de l’Air depuis le début de l’opération Sangaris les Fennec viennent d’atteindre le cap des six cents heures de vol au-dessus du territoire centrafricain. Ils y remplissent aussi bien des missions de liaisons, que de transport, d’évacuation sanitaire, ou plus surprenant de combat.

À l’aide de leur puissant canon mitrailleur Nexter M621 de calibre 20mm, une arme particulièrement adapté à l’appui aérien rapproché, les Fennec de l’Armée de l’Air peuvent sans problème apporter un soutien armé de poids aux fantassins français mais aussi aux forces internationales de l’ONU. En outre dans un pays où les belligérants n’utilisent aucun aéronef de combat l’hélicoptère armé représente un argument massue.
Et les pilotes de Fennec le savent bien.

Six cents heures de vol cumulées par les différents Fennec déployés depuis début janvier 2014 en Centrafrique c’est autant de missions différentes dans un pays massivement recouvert par un enfer vert qui n’a rien à envier à la forêt amazonienne. Cependant les Fennec de l’Armée de l’Air volent aussi au-dessus de zone urbaines et péri-urbaines autour de la capitale Bangui. Cette ville de plus de 620 000 âmes est en effet quadrillée quotidiennement par les militaires français.

Bien entendu l’Aviation Légère de l’Armée de Terre est également présente, mais il faut bien reconnaitre que dans ce décor africain ses Gazelle et Puma sont nettement moins exotiques que les petits biturbines gris de l’Armée de l’Air.
À priori tant que l’engagement de l’opération Sangaris se prolongera on peut s’attendre à encore entendre le ronronnement si caractéristique du Fennec, un hélicoptère de combat pas comme les autres.

Photo © Armée de l’Air.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

  1. recevez à tous les pilotes de fennec ma sympathie pour la protection des 620.OOO âmes de la capitale du BANGUI, je n’oublie pas non plus les pilotes et mécaniciens de l’ALAT, la France défend la centre AFRIQUE , nous devons le respect de ces hommes pour notre liberté à tous!!!!!

Laisser un commentaire