Consolidated NY / PT-3 Huskie

Consolidated NY / PT-3 Huskie


Fiche descriptive

Appareil : Consolidated NY / PT-3 Huskie
Constructeur : Consolidated Aircraft Corporation
Désignation : NY
Nom / Surnom : Huskie
Code allié / OTAN :
Variante : PT-3, PT-11
Mise en service : 1928
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement

Histoire

Consolidated NY / PT-3 Huskie :
Le biplan d'entraînement de l'US Navy

Dans les années 20 et au début de la décennie suivante, les besoins en avions d’entrainement militaires étaient importants aux États-Unis. En effet le développement de nouvelles machines de combat obligea les différents états-majors américains à moderniser leurs techniques de formation. Si au sein de l’US Army Air Corps cette mission fut confiée au légendaire Stearman, il en est tout autrement dans les aviations relevant du Department of Navy. Celles-ci avaient décidé de se doter d’un biplan assez similaire à celui des aviateurs mais conçu par Consolidated : le NY Huskie.

En 1925, l’US Navy fit savoir qu’elle recherchait un nouvel avion d’entrainement destiné à la formation de base de ses futurs pilotes. A la grande différence des autres programmes, le cahier des charges fut directement confié à un avionneur. Il s’agissait d’un constructeur récent, la Consolidated Aircraft Corporation, créé deux ans plus tôt à Buffalo dans la banlieue de New York. Consolidated proposa rapidement à l’US Navy un biplan de conception assez simple, le Model-12.

L’appareil se présentait sous la forme d’un biplan dont les ailes de dimensions égales étaient montés en décalée. Le cockpit biplace en tandem était à l’air libre et l’avion n’emportait pas d’armement. Le train d’atterrissage fixe de l’avion était renforcé pour permettre à l’appareil d’opérer depuis des pistes en herbe alors fréquentes dans les écoles de l’aéronavale américaine. Le Consolidated Model-12 était construit entièrement en bois entoilé. Il effectua son premier vol en décembre 1926 et fut commandé à 40 exemplaires par la Navy sous la désignation de NY Huskie.

Afin de soutenir le développement de l’avion, l’US Army Air Corps passa également commande pour 36 Model-12 sous la désignation de PT-1 pour des missions d’entrainement primaire. Toutefois les PT-1 n’entrèrent jamais en service et furent rétrocédés à l’US Navy sous la désignation de NY-1A. Six NY furent en outre transformés en NY-1B pourvus d’une mitrailleuse mobile de 7.7mm en tourelle arrière. Au total, le NY fut donc assemblé à 76 exemplaires. Ces avions entrèrent en service quelques semaines seulement après le premier vol du prototype.

Par la suite l’US Navy passa commande pour une nouvelle version du Model-12, le NY-2 à l’envergure légèrement accru. Un total de 211 exemplaires furent construits dont une quarantaine étaient des hydravions à flotteurs destinés à l’entrainement des futurs pilotes appelés à voler sur ce type de machines. Trente appareils supplémentaires furent construits sous la désignation de NY-3 qui se différenciaient du NY-2 par leur moteur Wright R-760-94 de 230 chevaux.

Cet avion attira finalement l’attention de l’US Army Air Corps qui passa commande pour une version du NY-3 sous la désignation de PT-3 qui fut construit à hauteur de 130 exemplaires suivit de 120 autres disposant d’un train d’atterrissage redessiné et d’une capote arrière pour le vol sans visibilité. Les Consolidated PT-3 sont restés en service en première ligne jusqu’à l’arrivé du Stearman puis ont été reversés à l’US Army Air National Guard.

Par la suite plusieurs sous-versions furent construites comme par exemple le NY-4 destiné à l’entrainement des pilotes de l’US Coast Guard, le PT-11 d’entrainement et de sélection des futurs pilotes de l’USAAC, ou encore le O-17 d’observation avancé construit à 29 exemplaires, et finalement reversé à l’US Air Mail pour le transport de courrier.

Au total le Huskie a été assemblée à près de 600 exemplaires, dont la moitié pour l’US Navy et l’US Coast Guard. Ces avions sont principalement restés en service jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale, toutefois les NY-3 et NY-4 ne furent remplacés qu’en 1944 par le Vultee SNV. Plusieurs de ces avions furent revendus après guerre sur le marché civil.

Le Consolidated Model-12 n’a été vendu en série qu’à un seul client étranger, la Royal Canadian Air Force, qui fit l’acquisition de trente appareils similaires aux PT-11 et dotés d’un moteur Pratt & Whitney Wasp Junior R-985A-1 de 305 chevaux. Ces avions reçurent la désignation de Consolidated Huskie Mk-I. Ils restèrent en service jusqu’en 1940 et leur remplacement par le De Havilland Tiger Moth. L’Allemagne, la Finlande, l’Irlande, et le Japon achetèrent chacun un avion sans toutefois donner suite.

Si le Huskie est moins célèbre que son homologue de chez Boeing, il n’en demeure pas moins le premier avion militaire conçu par un des principaux avionneurs américains de tous les temps.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Consolidated NY-3
Envergure : 9.63 m
Longueur : 8.20 m
Hauteur : 2.95 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Wright R-760-94
Puissance totale : 1 x 240 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 1100 kg
Vitesse max. : 190 km/h à 2200 m
Plafond pratique : 4100 m
Distance max. : 600 Km à charge maximale
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Consolidated NY / PT-3 Huskie

Profil Couleur

Profil couleur du Consolidated NY / PT-3 Huskie

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Durant la Guerre Froide, plusieurs avionneurs du Pacte de Varsovie tentèrent de s'affranchir de la domination technologique de Moscou. Ce fut le cas du...

0
Au début des années 30, conscient de son retard technologique vis à vis des Américains et des Européens, le Japon décida de se lancer...

0
La rapide entrée en guerre des États-Unis en décembre 1941 suite à l'attaque de Pearl Harbour amena l'industrie aéronautique nationale à concevoir dans l'urgence...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.