Dassault Aviation Falcon 900

Dassault Aviation Falcon 900


Fiche descriptive

Appareil : Dassault Aviation Falcon 900
Constructeur : Dassault Aviation
Désignation :
Nom / Surnom : Falcon 900
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1986
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport présidentiel, transport de hautes personnalités, transport d'état-major, reconnaissance maritime.

Histoire

Dassault Aviation Falcon 900 :
Le jet d'affaires français de référence

L’histoire de l’aviation est émaillée d’avions et d’hélicoptères qui ont réellement marqué leur temps au point de devenir de véritables points de référence incontestable. Et dans l’aviation civile, l’aviation d’affaires – bien qu’assez confidentielle – ne fait pas exception. L’une des références absolues du domaine est un avion reconnaissable au premier coup d’œil à son architecture générale autant qu’à sa propulsion : le Dassault Aviation Falcon 900 français.

Si pour beaucoup de passionnés d’aviation mais aussi de néophytes le nom de Dassault est intimement lié aux avions de combat, du Mirage III au Rafale en passant par le Mirage F1 ce serait une erreur que de faire abstraction de son impact sur le marché de l’aviation civile. Depuis le milieu des années 1960 et le Mystère XX, ce constructeur a toujours su faire jeu égal avec les avionneurs américains, et même prendre la tête du marché européen.

C’est afin d’ancrer un peu plus son empreinte que Dassault Aviation s’est lancé en 1982 dans l’étude et le développement d’un nouveau type de jet d’affaires. Déjà bien présent alors avec son Falcon 50, l’avionneur clodoaldien décide de poursuivre l’aventure des triréacteurs et confie l’étude et le développement du nouvel avion à une équipe d’ingénieurs et de designers basés à Mérignac en banlieue bordelaise.

Finalement, l’avion fut officiellement annoncé au public en juin 1983 lors du Salon du Bourget où il fut dévoilé sous le nom de Dassault Aviation Falcon 900. Pendant ce temps là les travaux allaient bon train à Mérignac.

Le premier vol du prototype intervint le 21 septembre 1984 entre les mains du pilote d’essais Hervé Leprince-Ringuet. La campagne de tests qui s’en suivit démontra les bonnes qualités générales de l’avion.
Les premiers Falcon 900 de série sont livrés en 1986. Très rapidement l’avion est un succès commercial.

Il faut dire qu’il est alors le premier jet d’affaires de conception non-américaine à avoir une véritable capacité de vol transatlantique. Le Dassault Aviation Falcon 900 plait beaucoup aux riches hommes d’affaires et aux décideurs politiques. A tel point d’ailleurs qu’en 1991 le constructeur présente le Falcon 900B légèrement plus puissant et disposant d’un train d’atterrissage renforcé permettant à l’avion d’opérer depuis des terrains moins préparés. Là encore l’avion est un succès.

Et le premier contrat militaire ne tarde pas à arriver. L’Armée de l’Air commande deux exemplaires du Falcon 900B qui serviront d’avions présidentiels pour les déplacement de François Mitterrand. C’est l’Escadron de Transport, d’Entraînement et de Calibration 00/65 qui est alors en charge de leur mise en œuvre. Par la suite Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy utiliseront les Falcon 900 frappés de la cocarde tricolore comme avions officiels.

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy l’ultramoderne Dassault Aviation Falcon 7X vient remplacer les Falcon 900 dans le rôle d’avions présidentiels. Par un jeu de chaises musicales ceux-ci prennent la relève des Falcon 50 dans la mission de transport du premier ministre et des deux présidents de chambres. Les « vieux » Falcon 50 sont alors reversés à la Marine Nationale après transformation en Falcon 50M de surveillance maritime.

Après le Falcon 900B, le constructeur a proposé successivement à la vente les séries Falcon 900C, 900EX, 900DX, et 900LX. A partir de 2003 les Falcon 900EX ont été proposés avec une avionique totalement revue et rajeunie EASy, pour Enhanced Avionics System. Le Falcon 900LX se reconnait à ses winglets en bout d’ailes.

Mais l’Armée de l’Air n’est pas la seule force aérienne à prendre conscience des qualités réelles de cette machine. Des Dassault Aviation Falcon 900 sont vendus aux armées et aviations algériennes, australiennes, belges, boliviennes, émiraties, espagnoles, gabonaises, grecques, italiennes, malaisiennes, malawites, monégasques, namibienne, nigériennes, russes, sud-africaines, suisses, syriennes, et vénézuéliennes. Autant de pays qui reconnaissent au fil des années au Falcon 900 des qualités indéniables.

Il est à noter qu’une version de reconnaissance maritime Dassault Aviation Falcon 900MPA a été développée et sert actuellement au sein de la garde-côtière japonaise. Le Falcon 900MPA est également offert à la vente en tant que plateforme de tirs du missile air-surface AM-39 Exocet.

Avion majeur du marché de l’aviation d’affaires, le Dassault Aviation Falcon 900 est cependant une machine vieillissante, dont le glas semble sonné avec l’apparition programmée du Falcon 8X et des versions projetées du Falcon 7X. Il aura pourtant marqué l’histoire aéronautique en terminant de sceller le sort civil de l’avionneur français.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Dassault Aviation Falcon 900B (configuration hautes personnalités)
Envergure : 19.33 m
Longueur : 20.21 m
Hauteur : 7.55 m
Motorisation : 3 turboréacteurs Honeywell TFE731-5BR
Puissance totale : 3 x 2160 kgp. sans post-combustion
Armement : aucun
Charge utile : entre 12 et 19 passagers.
Poids en charge : 20640 kg
Vitesse max. : 980 km/h à 10900 m
Plafond pratique : 15500 m
Distance max. : 7400 Km à charge maximale
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Dassault Aviation Falcon 900

Profil Couleur

Profil couleur du Dassault Aviation Falcon 900

Vidéo

Décollage d'un Falcon 900 de l'Armée de l'Air.

A voir également

0
Le Bréguet 27/270 trouve ses origines dans une demande de l'Armée de l'air de 1928 pour un biplace d'observation. La firme Bréguet propose le...

0
En 1940, les Japonais commençaient à s'intéresser aux machines d'observation produite en Europe et aux Etats-Unis. Notamment les avions d'observation qui pouvaient mener des...

0
Conçu pour la surveillance de l'espace aérien, le contrôle des avions amis et la détection des menaces aériennes., le Boeing E-3 Sentry, qui entra...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.